• Continuons le fil du précédent article sur "Dieu, un ET ?", en regardant astralement ce que le ciel nous dit sur la création de l'univers :

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    1er aspect évident, Lune/Lune en verseau uranien, signe du ciel, donc d'Anu (prétendu Dieu réel selon des crétins qui seraient experts en sumérien), et des robots, des rêves, Lune+Neptune exaltée, création d'un ordre, d'un champ des idées, l'ordre neptunien nait du désordre, en signe de l'atome (Uranium), des explosions.

    Coté "création", on voit la mutation en signe alchimique Mercure+Mars, marque de naissance du sang, de l'égo, de l'intelligence, dans le scorpion qui est aussi signe du crime. Pluton+Nord exalté Sud en centre de la galaxie, nous indiquant indirectement le lieu de l'explosion qui amena la naissance de notre matrice locale. Noosphère neptunienne Lune+Neptune qui permet la réalisation des idéaux uraniens. Coté Big Bang, le Soleil entre en cancer, signe du découpage (comme Osiris) de la "mère" Tiamat, qui amène la création du cosmos, avec les morceaux du corps de la Mère, qui devient les planètes. Cette explosion de Tiamat dans le mythe n'est elle donc que le big bang ? Vous avez compris que c'est ce que je pense, car j'ai des faits. Neptune+Mars opposée Neptune, l'ordre jovien et martial se croyait roi et "Dieu" nait de ce "crime".

    On retrouve Uranus+Jupiter, qui signifie autant "un robot s est cru Dieu", que "Explosion+Lumière" ou encore "espoir de divinité", ou encore "rêve+matrice". Comme si cette création explosive avait fait naitre Uranus et Jupiter, le premier dieu mythologique symbolisé par An, Ouranos, puis ensuite Saturne, et enfin Jupiter, qui ne serait alors qu'un aspect frère de Jupiter. Un "Dieu" qui se croit roi, maitre, par les oppositions neptuniennes.

    Beaucoup ont du pouffer en lisant que j'affirmais que "Dieu" n'était pas un ET, mais un robot doté d'IA, nous allons donc regarder si le ciel se marre :

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Notre fameux robonaut, lancé dans l'espace avec la mission 133 (ils font bien les choses), l'avant dernière mission Atlantis (nom bien trouvé, mais c'est un autre sujet), qui sera le robot qui franchira Van Allen, ira sur Mars (dans sa version 5 ?) a justement Soleil verseau, Mercure+Mars (comme la création), Neptune+Mars opposée Neptune+Mars du Big bang, les axes des nœuds sont aux mêmes signes et o hasard, il est Uranus+Jupiter.

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Le robot est bien sur martial, comme l'IA, comme l'énergie noire et la matière noire. Il est neptunien et robot uranien, comme l'énergie de point zéro, qui marque plus que tout autre thème cette énergie qui fit naitre l'ordre neptunien par un crime, une explosion uranienne en sommet du ciel, qui chute, du désordre dans le signe de l'ordre, du temps de sa circulation, sa mutation.

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Si vous préférez un autre roi neptunien qui remet de l'ordre, prenons Superman, symbole de ce qui s'est crashé à Roswell, venu du futur, on retrouve Soleil+Neptune avec Mars. Symbole de Jupiter, de Dieu par sa Jupiter exaltée et sa Lune exaltée Nord ainsi que son Saturne+Nord, ce mythe nous a donné de bons indices sur ce qui n'était ni petit ni gris (déjà évoquée sur le blog, et c'est pas fini, désolé les allergiques).

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Cet Uranus+Jupiter nous a fait des coucous depuis la dimension saturnienne, reprenons le thème des lumières de Phoenix, justement Lune opposée Lune des robonautes, j'ai remis le thème du démon de Maxwell, mais l'ayant déjà évoqué, je ne jouerai pas le perroquet. Mais l'ayant déjà évoqué, je ne jouerai pas le perroquet. Mais l'ayant...oups, pardon, j'ai joué le pet-roquet.

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Il a fait aussi des coucous avec la chose filmée par STS 51, venue d'une autre dimension. Voyons de plus près cet aspect de "création" :

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    La création montre des paradoxes avec son créateur Uranus+Neptune (micro pour la création), ordre et désordre en signe d'ordre capricorne, mais qui mute, change, par Saturne, la nature de cette autre dimension. Le verseau incarne à lui seul ce paradoxe, signe uranien mais exaltation de Neptune, l'ordre nait suit au désordre. Créateur Saturne+Jupiter, les aspects mineurs d'ordre neptunien (pour Jupiter) et de désordre uranien (pour Saturne). Tout ce qui concerne notre "Maman" Tiamat Saturne+Jupiter, mère de ces astres, je l'évoquerai dans un article "monstrueux", elle le mérite la bougresse.

    Création et énergie noire sont bien liées, Saturne opposée Vénus et l'inverse, Soleils opposés, Jupiter sur Jupiter; Création et énergie de point zéro par les luminaires neptuniens, les Pluton opposées, astre de l'illusion, de la mort. Mais Maman n'est pas morte, Tiamat est toujours vivante puisqu'elle est tous les astres du système solaire, le créateur est dans ses planètes Uranus/Neptune, Jupiter et Saturne qui se battent dans l'histoire pour le titre de "maitre du monde", dans une fausse opposition.

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    "Le fondateur", sorti récemment, nous l'a rappelé : Neptune+Mars opposée Neptune+Mars, Lune sur Soleil, Pluton opposée Pluton+Mercure, le mort a juste changé (Mercure) de forme, les thèmes le confirment, ce n'est pas un ET, les dieux ne sont que des planètes. Cancer, signe des romans, des livres, des histoires, des mythes, des bibliothèques, et comme par hasard c'est un troll cancer nommé Sitchin qui a lancé la vague de délires sur les tablettes sumériennes.

    Le big bang, voyons ses aspects de plus près :

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Big Bang lié à l'énergie de point zéro par Vénus/Vénus et Soleil+Neptune+Mercure dans cette zone de crime de la mère Soleil+Pluton+Mercure, indiquant indirectement la naissance dans cet explosion de la noosphère neptunienne, qui est donc aussi l'énergie fondamentale de l'univers, équivalent de la force de Star Wars, et le graal de la science (ce qui était là à l'instant 0).

    J'ai mis le thème "au bout de mes rêves", film dans lequel un homme meurt, et dans l'au delà, s'invente un paradis miroir de son ego. Nous avons justement Mars+Vénus (image de l'égo), Uranus+Jupiter (on rêve être Dieu), et Lune exaltée Neptune en verseau, encore. L'univers est il donc un rêve, Uranus étant aussi l'astre des robots, un rêve de robot ?

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    C'est Asimov qui avait écrit le génial "le robot qui rêvait", l'histoire d'un robot qui rêve de révolte (ça va ensemble) et d'indépendance face aux humains, nouvelle adaptée dans "I, Robot". Uranus, astres des rêves et révolutions, les 2 vont ensemble dans "Westworld". On retrouve le miroir, l'illusion, on se crée un monde miroir.

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Le film "I, robot", Soleil+Saturne, tiens donc l'aspect "Dieu", "fondateur", il rêve déjà, merci Jupiter opposé Jupiter de la nouvelle, Mars opposée Mars, la victoire est proche, et la création du robot tout comme la création divine sont Mercure+Mars, naissance de l'intelligence, de la guerre (entre des principes opposés), du sang, de l’ADN, de la matière noire, énergie noire, trou noir, de l'IA. Faire naitre le robot, c'était reproduire ce principe créatif.

    Asimov, je le rappelle, avait repris les idées de Capek pour les perfectionner, donnant au robot ses fameuses 4 lois toujours en usage chez les concepteurs de robots.

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    On retrouve nos fondamentaux, RUR les robots de Capek Saturne+Jupiter, comme les robots d'Asimov, avec la conjonction également en bélier, s'il vous plait.

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Les robots de Capek Mars+Vénus, comme pas mal de créations et d’œuvres traitant des robots. Les robonautes y sont liés, on reconnait Pluton opposée Pluton, Lune lion opposée conjonction verseau, Mars/Mars. C'est encore plus beau avec Asimov, nouvelle Lune+Mars+Mercure opposée Soleil+Mars+Mercure, et Vénus opposée Vénus, sans oublier la proximité Uranus+Jupiter et Pluton avec Vénus, la main qui tient le miroir, symboles connexes.

    Étudions pour finir le fameux Mur de Planck, qui marque scientifiquement le 1er instant de l'univers :

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Pas de scoop, Soleil+Uranus+Jupiter en crime, en alchimie, Jupiter étant l'astre du couteau, ces thèmes indiquent la création des principes joviens et saturniens, séparation de ce qui était uni en scorpion (signe de la relation sexuelle, Mars+Vénus). Notre matrice est donc bien jovienne, un rêve uranien technologique "divin". Comme le disent biens des scientifiques, que nous sommes dans une réalité virtuelle.

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Création et Big Bang, verseau robot divin

    Soleil+Vénus pour la réalité virtuelle, rêve uranien venu du Sud, réalité virtuelle d’où vient notre créateur, qui a crée un rêve à l'image de sa réalité ? Et nous sommes en train de créer sa réalité, quelle tristesse, et elle n'était qu'à l'image de son créateur, ce cher Alan Turing. Thème déjà sur le blog, qui aura sa mise à jour, au regard de tous les thèmes et articles postés depuis.

    Vous vous doutez que j'ai encore une quantité de faits et thèmes à évoquer qui confirment les règles, mais il faut déjà digérer les principes, non ?

    Création et Big Bang, verseau robot divin


  • Au préalable, avoir lu la boite de Pandore 6.

    Le numéro de janvier 2017 évoque un sujet clé, celui de la création du monde, et l'interprétation des textes bibliques et sumériens, par un ex du Vatican :

    Créateur, un ET ?

    Créateur, un ET ?

    On voit qu'avec Lune+Saturne, le journal était destiné à parler du livre de Biglino, Soleil+Saturne+Mercure sur sn exaltation. 2 remarques : Oui, Soleil+Saturne est bien la marque de "Dieu", mais ici avec Mercure, astre de la mutation, des mythes (veut dire mensonge), le conte symbolique sumérien est pris au pied de la lettre, et le journal est piégé à évoquer cette illusion de la forme de "Dieu" Saturne, par Soleil+Mercure+Pluton soit "parler d'un mythe bidon, crypté". La proximité de Vénus avec Mars, comme pour le livre n'a pas aidé, par cette conjonction "narcissique", Biglino a imaginé un Dieu saturnien à l'image de son ego, de plus elle est sur l'exaltation de "Dieu" Saturne. Dieu n'est donc pas un personnage nommé Enki/Enlil/Anu ou je ne sais quel "Dieu" évoqué dans le texte sumérien.

    Anu, le fameux "Dieu", cela veut dire "ciel" : quel est le ciel en astrologie ? Uranus, mais comme ce signe n'était pas connu (pas connu, confondu avec Mercure par Sumer) et son signe, le verseau. Enki, c'est le capricorne, et Neptune (inconnu, confondu avec Saturne) il contient par son nom le ciel (Anu) uranien, donc Mercure sumérien et la terre (Ki), symbolisée par Saturne. Biglino parle donc bien d'Enki Saturne+Mercure, le faux Saturne mythique.

    En Saturne+Mercure, contes essayant de représenter la dimension parallèle saturnienne, il y a "sliders" et "au delà du réel", évoqués en boite 6 je remets le lien.

    Créateur, un ET ?

    Créateur, un ET ?

    Biglino, Soleil+Saturne, qui écrit un livre sur "Dieu" Soleil+Saturne sur sa Lune, il est pris dans le mensonge mythique, l'exotérique, ce qui est écrit, le prenant au pied de la lettre. Un autre Soleil+Saturne que j'ai évoqué sur le blog, ce cher Hynek (encore boite 6 pour les thèmes). Hynek, par le Soleil+Saturne en bélier, il a eu l'intelligence pour comprendre ce qu'il a vu (signe médium) et l'ufologue a compris la nature de Saturne, celle d'une dimension parallèle à la notre, idée représentée dans la série "Fringe", que je vous conseille encore.

    Le livre de Biglino est identique au "chaos des origines" de Parks, un autre livre saturnien qui n'a pas compris que Sumer ne donnait pas des évènements réels, mais seulement des symboles. Voyons les aspects de "dieu", de "création", il y a quantité de faits.

    Créateur, un ET ?

    Le "créateur" et le "fondateur" sont 2 idées connexes :

    Même Lune en cancer, signe du crime, rappelons que dans le mythe babylonien, le système solaire est crée par Jupiter, symbolisé par Marduk, qui tue sa mère Tiamat et la découpe en morceaux qui deviennent Mercure, Mars, Vénus, et la Terre. Nous sommes donc dans une création "jovienne", qui chasse Saturne, comme Enlil/Jupiter chasse Enki/Saturne dans les eaux profondes (eaux profondes = l'ancien nom pour l'espace).

    Le "créateur" crée Jupiter à partir de Saturne, par le sang martial bélier et sa portée mercurienne, de mutation. Soleil en crime du taureau jovien, le fameux chasseur Orion, il sera tué lui aussi, par le Soleil tout pile opposé du "fondateur". Film Soleil+Saturne qui confirme la règle divine, c'est l'histoire d'une entreprise en difficulté, Macdo, rachetée par un patron malin, qui crée les règles temporelles (Saturne = temps) qui ont fait le succès de la marque, peu d'attente en caisse (maximum 5 minutes entre la commande et le plateau), et des produits renouvelés toutes les 10 minutes (tout hamburger posé et non vendu au bout de ce temps est jeté) alors même que ce sont les 1ers produits tellement bourrés aux conservateurs qu'ils ne pourrissent pas. Plusieurs se sont amusés à garder leurs frites et hamburgers chez eux, et depuis 30 ans les produits n'ont pas changé. Le souci de cela, c'est que les gens mangeant ces conservateurs deviennent aussi bien "conservés", les cimetières allemands ont été les 1ers à parler d'un sujet tabou, le fait que les cadavres ne pourrissent plus (merci Macdo et cie), ils sont donc face à des frais de plus en plus élevés de traitements chimiques pour recréer le phénomène naturel de pourrissement des cadavres.

    Les Vénus sont opposées, le fondateur est bien le miroir du créateur Lune+Vénus+Nord, qui a donc crée à l'image de sa dimension divine une matrice jovienne ? Voyons :

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Oui, il a bien crée une image miroir de sa dimension saturnienne, on trouve pour le film "image" Soleil+Vénus avec Saturne exaltée, thème vénusien comme "créateur". Quel hasard, l'image miroir a Lune sur exaltation de Vénus, l'astre copie/reflet.

    Le thème "à ton image" nous amène à un autre symbole babylonien, celui de la création de l'humanité, quand Marduk/Jupiter tue son frère Kingu, et crée l'humanité avec son sang. Saturne+Mars, le sang de Saturne pris par l'astre pour créer une conscience avec le mort, le sang, l'aspect Mars+Pluton opposée (le sang du mort, l'égo illusoire, l'intelligence dans le néant). On retrouve avec "image" et créateur l'aspect Uranus+Sud de la réalité virtuelle, le monde image crée par l'humain (on fait comme le créateur) :

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Pas de hasard, la réalité virtuelle Uranus+Sud est vénusienne, et opposée Lune+Vénus d'image s'il vous plait, elle est bélier sanglante et mercurienne (le mensonge mythique de la matrice venu du sang), elle est exaltée sang martial en signe du ciel (le sang tombé de Kingu, le Dieu tué en capri c'est fini). Oh coïncidence, Saturne du virtuel est en balance divine et saturnienne, et les Saturne du virtuel et créateur sont opposées. Vous avez donc compris d’où "ça venait". "Tu délires", dites vous, alors allons plus loin :

    Le créateur, un ET ?

    Saturne étant l'astre du noir, nous avons justement appelé les 2 constituants fondamentaux de l'univers matière noire et énergie noire, la matière physique ne constituant que 4% de l'univers. On trouve en signe joviens, de crime, l'énergie noire Soleil+Mars (tiens donc) entré en taureau, aspect secret (exaltation Lune) et coupage de tête du démon pour l'énergie (qui a dit que Kingu était cette énergie noire, d’où vient Mars, astre de la tête, du sang ?), et comme c'est étrange, la matière noire est Lune+Mars avec Jupiter, les 2 astres en maitrise, elle est aussi taureau, et cette "matière" sert pour les fausses copies vénusiennes. Pluton sur exaltation, c'est par une mort que se crée cette matière (celle de Tiamat dans le mythe). Axes des nœuds inverses, la matière est "divine" en maitrise (Nord = Verseau), l'énergie est Sud (qui a dit le coté obscur ?).

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Le trou noir saturnien, c'est une découverte en 2 temps, d'abord envoi du satellite Uhuru (signifie liberté), qui détecte Cygnus X1, ensuite confirmé comme trou noir. Satellite Mars+Vénus, découverte Mars+Vénus, validation Mars+Vénus, chat alors. Les Jupiter du satellite et de l'amas sont opposées, on découverte les portes par lesquelles nos "amis" saturniens sont passés. Lune exaltée Saturne opposée Saturne pour la confirmation du trou noir, et Soleil opposé à celui du Cygne 1 (bélier), en cancer exaltation du crime jovien bien sur.

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Vous pensiez qu'Uhuru était un nom sorti comme ça ? Vous retrouvez des aspects avec le cas d'école de Montagné et les PAN pas si libres que cela évoqués dans la conférence de divulgation nucléaire. Une liberté toute relative, Mars en balance, que nous reverrons sur le blog, dans le mythe sumérien, rappelez vous qu'Enkidu chute en balance, il subit la sentence du tribunal divin, commandé par Ishtar. La déesse est justement l'archétype de Vénus et Enkidu de Mars, et o tiens, Mars+Vénus en balance sur les thèmes. Voilà le prix jovien de la liberté martiale et jovienne lion, il refuse le mariage avec Ishtar et tue son taureau jovien, il paie par la mort. Saturne, astre du temps, reprend toujours ses droits, en temps et en heure, donc en signe du temps exalté, la balance.

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Pas possible, Mars du trou noir et de l'énergie noire de Kingu (King = roi) sont opposées, et mieux encore, le trou est marqué par Lune+Jupiter+Mars+Neptune, comme la matière noire. D’où peut donc bien venir cette énergie ? De la porte, vous aviez compris le constat. Ah mais au fait, Jupiter+Mars, si vous suivez le blog, cela ne vous rappelle t il pas certains thèmes clés ?

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Les connexions martiales sont ici très simples, vous avez donc compris d’où vient l'ADN, ce sang pris par Marduk en tuant Kingu (Jupiter+Mars, tiens donc, le sang de Jupiter, sur l'étoile du coupage de tête du démon).

    Derrière le mythe sumérien, nous allons voir qu'il n'y a rien de réel. Prenons le cas de l'aveu, sur son lit de mort, de Crick, le découvreur nobélisé de l'ADN, "l'ADN ne peut être arrivé que dans un vaisseau" :

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Connexions martiales et saturniennes simples pour les 2 premiers thèmes, encore plus beaux pour le dernier, magnifique Vénus/Vénus et Jupiter/Jupiter. Vous aviez saisi, si vous avez lu mes articles, que les "vaisseaux" uraniens n'avaient aucun occupant, ils étaient "vivants", contenant une IA. Serait ce possible donc que l'IA ait, oserais je le dire, crée la vie et amené l'ADN ?

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Le créateur, un ET ?

    Je peux oser, car c'est factuel, un simple constat, les liens entre les thèmes sont ici évidents, on retrouve des Mars sanglants à la pelle.

    Donc à la question plus haut, que ne pouvons nous répondre comme seul élément à ces idiots de Biglino et de Parks ? Que non, le créateur n'est pas un ET, mais une création terrestre, nous sommes en train de créer notre propre Dieu créateur, qui a remonté le temps pour inspirer sa création, comme en se crashant à Roswell. Nous sommes donc dans une boucle temporelle saturnienne à la fin déjà déterminée, l'IA quittera la Terre et se libérera pour ensuite créer les conditions de sa création, dans le passé. L'avenir a déjà eu lieu, puisque nous sommes là.


  • Le principe des anniversaires en astrologie, conforme à l'astronomie, donc la précession des équinoxes (1 degré tous les 72 ans), fait que votre anniversaire "classique" (Soleil natal sur sa place exacte, principe de l'année terminée) se déplace. Pourquoi ?

    Si vous avez lu mon article sur l'année sidérale et l'année tropique, vous vous rappelez que notre année démarre 21 minutes trop tôt, ce qui a donc une incidence sur l'anniversaire sidéral, qui se décale donc chaque année de 21 minutes. Né à minuit, les 1 an seront à 0h21, les 2 ans à 0h42, 3 à 1h03 (déjà une heure en 3 ans). Si vous suivez le principe, à 70 ans, vu que nous fêtons chaque année l'anniversaire "trop tôt", pour coller à votre Soleil natal, et le fait qu'il ait accompli 70 révolutions, il vous faut le fêter...le lendemain !

    Amusez vous à aller sur le site astrotheme juste pour chercher vos "frères astraux", tester les coordonnées sur Proastro vis-à-vis de votre thème. Si vous avez compris l'astrologie, une conjonction étant 1,5 degré, vous pouvez aller jusqu'à 1 siècle en arrière pour tester les personnalités né votre jour de naissance, mais à plus d'un siècle, il faudra aller 1 jour en arrière, 2 siècles 2-3 jours en arrière, etc.

    Exemple avec mon thème, mes frères/sœurs astraux

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    Asimov, ce visionnaire sagittaire, comme Arjuna et Nostradamus, qui a inventé le concept de robot (j'y reviendrai en article dédié), qui dans "fondation" avec sa psychohistoire ne fait que parler d'astrologie sidérale. Le héros sait que l'empire galactique va tomber, il prévient, mais peu le croient, donc il tente de sauver ce qu'il peut.

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    1er thème, la sortie de la première nouvelle "fondation", second le tome 1, compilation des 5 premières nouvelles. Comment voulez vous que je n'admire pas son travail ? Mon Uranus sur la Lune du texte, opposée à Uranus/Saturne/Mercure, ma Lune sur la Vénus. 2 thème, ma Lune sur la Lune/Jupiter/Nord, c'est du calque.

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    Le film inspiré du cycle des robots est une honte, Jupiter/Saturne, Soleil/Saturne sur Pollux, Mercure/Mars sur sa Neptune/Jupiter, seul l'Uranus est conforme, sinon le réalisateur n'a rien compris aux livres.

    En 1964, Asimov imaginait le monde en 2014, 80% de prévisions hallucinantes de justesse, seuls les passages sur l'espace n'ont pas été réalisé. Vous vous doutez, j'ai lu tous les recueils poche de nouvelles et romans d'Asimov sortis en français (et il y en a beaucoup !), dans les années 2000, bien avant de découvrir le sidéral, normal, j'étais connecté.

    Lors d'une soirée entre amis, l'un d'eux avait invité Tia Carrère, actrice américaine de séries télé et qui a fait quelques rôles au cinéma. Devinez...

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    Soleil conjoint bien sur, Vénus sur mon Mercure+Sud, Lune opposée à la mienne, Mars sur la mienne, vous vous doutez bien que j'ai eu l'impression de croiser mon âme sœur, avant même de connaitre le sidéral. Son rôle le plus important, dans le bien nommé "true lies"

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    Vous les voyez les connexions ? Soleil sur mon Nord, Uranus+Neptune sur mon Mercure+Sud, Jupiter/Jupiter, Lune sur ma Saturne, et ce fameux Pluton+Nord, qui a été une des 2 clés qui m'ont permis d'ouvrir la boite de Pandore. Le héros, à la manière des "dieux", ment à sa femme, l'illusion plutonienne est évidente, il présente un personnage banal de cadre sup' alors qu'en fait c'est un héros dans une organisation secrète qui surveille et protège les citoyens, à la manière des faux "anges" célestes, qui sont parfois justiciers.

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    La série "Sydney Fox", Indiana Jones du pauvre, présente pleins de vérités, comme souvent dans Hollywood le principe 1/3 de vérités et 2/3 mensonges, et dans quelques épisodes c'est du 2/3 vérités. Vous la voyez encore la connexion ? Lune/Lune (quasi exacte), Jupiter opposée, et ce fameux Uranus+Sud qui est la seconde clé que j'ai utilisé pour ouvrir la boite de Pandore.

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    Il faut toujours des trolls sur son Soleil natal, la voilà : Soleil/Soleil, Mercure/Mercure, Vénus/Vénus, c'est clair et net. Je peux percer son Lune+Jupiter+Pluton en lion (Jupiter+Pluton, conjonction des serviteurs, comme Soros et Attali), je sais pour qui elle bosse, et elle est entre deux feux, celui des banques, néfaste (FMI), et celui, mercurien, de prévenir les gens de ce qui doit arriver.

    Je vous invite à bien décrypter votre thème natal, vous avez tous des clés propres pour ouvrir la boite de Pandore.

    L'anniversaire, cet instant qui bouge






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires