• Les USA sont un cas d'école jovien :

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Soleil+Jupiter+Vénus en gémeaux comme les FM spéculatifs, Mercure/Mercure, Saturne/Saturne et Mars opposées, c'est bien un égrégore maçonnique, mais pas que. Dans les pères fondateurs, certains étaient FM (franc maçons), d'autre non, mais tous étaient "fils de la liberté", une société secrète d'inspiration maçonnique, qui sur 60 membres contenait 10 FM. Ils se réunissaient à la taverne du dragon vert pour échafauder un grand complot, que tout américain normalement constitué connait, la rébellion contre l'Angleterre, c'est ainsi que chaque américain connait les noms des "fils de la liberté' qui ont déclenché le Boston Tea Party, événement déclencheur de la guerre d'indépendance.

    Regardez le premier drapeau des fils de la liberté, à 9 bandes, pour 9 états rebelles, puis le drapeau à 13 bandes, pour 13 états rebelles :

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Comparez le maintenant avec le drapeau américain, ici la 1ère version à 13 étoiles (13 états) :

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Avec les années, seul le nombre d'étoile a changé. la volonté du drapeau est inscrite officiellement dans une résolution du Second Congrès continental tenu à Philadelphie le 14 juin 1777: « Décide, que le drapeau des treize États-Unis sera constitué de treize bandes, alternativement rouges et blanches; que le canton comportera treize étoiles, blanches sur un champ bleu, représentant une nouvelle constellation."

    La volonté sidérale de ceux qui viennent de redécouvrir l'astrologie des origines est ici inscrite dans le marbre. Le rebelle (lune en sagittaire) et verseau (signe des astronomes, de ceux qui ont envie de faire la révolution, de détruire les religions) George Washington a eu logiquement un destin hors du commun :

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Le lien entre les USA et la fondation de Washington est aussi évident, cité jovienne et vénusienne comme le pays, et signe capricorne, voué à la chute alchimique pour accoucher du novus ordo seclorum. Sans oublier celui entre Georges et sa cité de la colombe (DC = district de la colombe), Saturne+Vénus (marque de fortune et de ruine) sur Saturne natal et Jupiter sur Jupiter natal. Cité des initiés Pluton+Mercure et des invocateurs et créateurs d'égrégores, vous aviez compris.

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Comment mieux résumer Washington le verseau céleste ange (son signe sidéral) que dans la peinture "apothéose de Washington" visible en partie sur le dôme du capitole américain ? Lune sur sa Lune, Soleil anniversaire, Mercure sur le sien, Vénus exaltée poissons, Uranus+Mars, quel pur hasard.

    Entouré par des symboles des 13 états américains (comme les étoiles du drapeau), on retrouve l'ancienne devise américaine, et il est entouré des principes fondamentaux des USA

    Etats-Unis, création astralement controlée

    La liberté Columbia, déesse symbole des 13 états, principale des vertus, personnifie la guerre, avec son arme jovienne, indiquant bien que pour ce pays, la liberté s'obtient par la guerre, contre les personnages royaux et tyranniques en dessous. La fausse liberté de ceux qui tuent les despotes pour instaurer une autre religion (celle de la pseudo démocratie)se propage comme un cancer grâce à l'aigle américain et ses 13 flèches, c'est qu'il faut en tuer des despotes pour instaurer la nouvelle religion jovienne.

    Etats-Unis, création astralement controlée

    L'agriculture Cérès est sur un engin anachronique (une moissonneuse 19ème siècle).

    Etats-Unis, création astralement controlée

    La mécanique, c'est Vulcain, fabriquant des armes là aussi pas du tout de la Grèce antique, vive les canons et vive la modernité.

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Le commerce, c'est Mercure, tenant le caducée, et donnant un sac d'or au financier Robert Morris.

    Etats-Unis, création astralement controlée

    La science, telle Minerve, explique à Benjamin Franklin, Samuel Morse et Robert Fulton les bienfaits du générateur électrique, vive l'électricité jovienne (après la finance jovienne, la guerre de justice jovienne, ou l'agriculture basée sur les cycles joviens, 12 mois/ans).

    Etats-Unis, création astralement controlée

    La marine, Neptune, tenant le pouvoir jovien, donne le cable télégraphique transatlantique (pour relier les USA et l'Irlande) à Vénus (issue des mers).

    Etats-Unis, création astralement controlée

    La constitution est votée un cycle de Jupiter plus tard, autre thème vénusien et puissamment gémeaux, soumis aux démons et false flags, comme un certain 11 septembre :

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Tiens, Mars+Sud et Lune+Jupiter gémeaux.

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Les USA et sa capitale sont les directs descendants de la 1ère grande civilisation jovienne, Ninive. Qui dit Jupiter dit chute, pour l'égrégore ancien comme les modernes.

    En février 2024, Pluton sera exactement sur le pluton natal, fin du cycle de pluton (247 ans et 7 mois), ce qui indique sans nul doute possible la mort de ce pays, et le début d'un nouvel égrégore, celui du nouvel ordre mondial, idée utopique qu'on puisse avoir un nouvel ordre après un désordre "contrôlé" :

    Etats-Unis, création astralement controlée

    Petit spoiler sur le NOM, qui ne durera pas longtemps.


  • Pour les 300 ans de la FM ce soir, petit article, je lis cela, souvent, sur Facebook : "Les FM..."

    Je vous arrête. Le mot "FM" ne veut rien dire. On va prendre comme ex le Macdo, 95% des restaurants sont franchisés, quelqu'un loue un espace Macdo contre le fait de devoir donner une partie des bénéfices à la maison mère, en échange de quoi il doit respecter le cahier des charges, qui est régulièrement vérifié, ainsi s'il y a des spécificités d'un pays à l'autre, un franchisé ne peut pas faire ce qu'il veut. Quand les gens disent "La FM", ils s'imaginent ainsi une maison mère centrale, contrôlant et vérifiant les 15 000 loges maçonniques, sauf qu'une telle chose n'existe pas, voyons un peu l'état de la Franc-maçonnerie.

    1- Vous avez les opératifs, apprenant l'architecture telle qu'édictée par Vitruve, et réalisant de manière effective un grand Œuvre (bâtiment, maison, œuvre d'art, cathédrale, église). Vous avez les spéculatifs, 90% de la FM, qui n'utilisent la règle et le compas que comme symboles, ils font une psychothérapie sur la base de ces images, ce n'est que du théâtre, la répétition d'une pièce écrite entre 1717 et 1722 (les fausses constitution d'Anderson, qui n'a jamais existé). Les 2 n'ont rien à voir, les premiers sont des compagnons, des bâtisseurs, les autres blablatent dans leur loge, avant de bien manger et boire.

    2- Ils jurent sur le grand architecte de l'univers (GADLU). Tous ? Non, des irréductibles français ont refusé le concept inventé en 1760, en bons athées, ils ne jurent pas sur ce Dieu symbolique, et pratiquent un rite "français" ultra rapide à 7 degrés, unique. Donc les FM français n'ont rien à voir avec les autres, qui ne reconnaissent pas les loges françaises comme "maçonniques".

    3- Entre les grandes loges françaises (réunions de loges plus ou moins communes entre elles), il n'y a aucune entente, ne demandez pas à un Grand Orient de parler à un Grande Loge. Le thème de l'accueil des migrants a été le premier et unique cas sur lequel ils se soient mis d'accord. Et la plupart de ces grandes loges sont 100% masculines ou féminines, ne demandez pas qu'ils discutent avec une grande loge mixte comme le Droit humain. Tout comme au sein d'une grande loge, ne demandez pas à une loge révolutionnaire de s'entendre avec une loge libérale, ainsi il y a des luttes de clans pour imposer un de sa loge comme maitre de la grande loge (petite maison mère de dizaines de loges tout au plus).

    4- Chez les anglo-saxons, c'est le même bordel, la plupart des pays appliquent le rite écossais rectifié codifié par Albert Pike en 1871, les fameux 33 degrés, sauf que les américains ont crée un rite d'York, basé sur 13 (tiens donc) degrés, une voie rapide pour arriver en haut du compas, l'outil du seigneur.

    FAQ spéciale 300 ans de la FM

    A droite la voie lente à 33 degrés (passage sur le compas au 14ème), à gauche la voie rapide américaine, on passe sur le compas au 7ème, et plus que 6 degrés ensuite. Les "écossais" plagient de manière théâtrale les templiers, les égyptiens, les bâtisseurs, quand les "York" se basent sur les textes sacrés religieux, que ce soit la Torah, l'ancien testament ou la bible protestante. Les 2 camps ne sont simplement pas sur les mêmes images psychothérapiques. C'est un peu comme si en disant "la FM" vous disiez "la psychanalyse", cela ne veut rien dire. Quelle psychanalyse ? Freudienne ? Jungienne ? Lacanienne ? Autre ? Les médias se moquent des dits "complotistes" car ceux ci ne font que faire un amalgame entre des gens qui n'ont rien à voir entre eux. Il n'y a pas de bureau central maçonnique, qui décide et impose des dogmes et rituels, même si le livre fondateur de Pike du rite à 33 degrés s'appelle "morale et dogme", 60% des maçons ne le reçoivent pas comme cadeau de passage sur le compas (14ème degré écossais).

    Il y a lieu de critiquer ces psychanalyses, basées sur des archétypes mondiaux, comme Freud s'est servi de l'archétype d’Oedipe ayant niqué sa mère (comme lui voulait niquer sa mère avant de vouloir niquer la sœur de sa femme et enfin sa fille), mais on peut le faire en étant précis, en visant une grande loge. Mais c'est sur, cela demande des recherches, c'est plus simple de généraliser, et donc semer les graines des médias moqueurs, qui ont en partie raison de le faire, il est ridicule de blâmer 100% de gens pour les délires de quelques loges minoritaires, un peu comme si vous critiquiez les actes du credit agricole parce que la société générale a permis à un Kerviel d'agir.

    Quels peuvent être ces symboles "majoritaires" formant un certain "ciment" maçonnique général ?

    - 3 nombres sacrés : 3-5-7, comme gémeaux (mercuriens pour eux), lion (solaire pour eux), balance (exaltation saturnienne).

    - 3 valeurs : force-sagesse-beauté

    - 3 grades pour atteindre la règle maçonnique : Apprenti-Compagnon-Maitre.

    - 33 grades pour atteindre le degré sacré de l'exaltation de la Lune.

    La maçonnerie rêve d'une union entre le ciel (3), et la Terre (4) : 4+3 = 7, le fameux chiffre sacré. Tout comme l'union des chiffres 3+5+7 = 15. La fameuse carte du diable, qui signifie l'adversaire. Sur la représentation de Baphomet, il porte la lumière et l'ombre, il est entre 2. Le 7 étant chiffre de la balance, il y a la première balance, maitrisée par Mercure, mais la seconde est maitrisée par Saturne, ou devrais je dire Satan. Comme les gémeaux et les poissons, c'est un signe double (premier gémeau Castor c'est le gentil, le second Pollux c'est le méchant). Selon que c'est le bon gémeau et la bonne balance, ou le mauvais gémeaux et la mauvaise balance, 3+5+7 ne donne pas le même 15, l'un est le créateur "rebelle", l'autre le destructeur. Baphomet symbolise ainsi le haut et le bas, le blanc et le noir, le bien et le mal, unis de nouveau par l'échelle symbolique de Jacob que constitue cette image;

    Quand au fameux "œil de la providence" tant repris par les séries et films, ce n'est que la reprise du delta lumineux qui orne beaucoup d'églises et de cathédrales :

    Maconnerie, nombres sacrés astrologiques

    Au centre, non un œil mais un nom, celui d'YHVH, le nom imprononçable (le Vatican a renoncé officiellement de continuer à en chercher la prononciation). Le "nom de Dieu" était prononcé une seule fois, par le grand prêtre du temple, au terme de la Pâque juive, mais condition, au milieu d'un concert de cris, pour que personne ne l'entende, il s'est ainsi perdu, pour les consonnes.

    C'est en 1782 que les pères fondateurs des USA, francs-maçons, reprennent le symbole religieux pour substituer au nom de Dieu un œil, sur le revers du sceau des USA :

    Maconnerie, nombres sacrés astrologiques

    Un triangle car 3 cotés, normal pour un ordre mercurien, la phrase "novus ordo seculorum" (nouvel ordre des siècles), inspirée de Virgile, est complémentaire de celle de l'autre coté

    Maconnerie, nombres sacrés astrologiques

    "E pluribus unum" (de plusieurs, un), devise des USA de 1782 à 1956 (pour passer au "In God we trust") a bien entendu 13 lettres (tout comme l'aigle porte 13 rameaux d'olivier et 13 flèches), ce qui fait écho au fait que ce pays est l'union de 13 états (les 13 étoiles de l'aigle, autre symbole du signe du scorpion, archétype de la mort, mais cela ne doit plus vous surprendre, le scorpion étant le signe de la Vénus nocturne, Nephtys-Ereshkigal-Astarté).

    Ceux qui vous disent que les francs-maçons ne sont pour rien avec la révolution française devraient voir cette fameuse image :

    Maconnerie, nombres sacrés astrologiques

    D'un coté, la déesse Égoïsme, représentant le 4, notre monde matériel, elle est l'ego, qui veut vous enchainer, et elle vise l'autre, la déesse Raison, le 3, le ciel (elle a des ailes), elle est à droite du grand architecte, l’œil dans un triangle lumineux. Cette trinité est celle de tous les temples maçonniques. Sans compter le fameux bonnet rouge, symbole de celui qui sait, qui a accompli l’œuvre initiatique (le fameux bonnet alchimique, qui succède au noir et au blanc).


  • Pour rire, j'ai fait les thèmes des acteurs emblématiques de la saga Star Wars, évidement astro-logiques :

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Commençons par Hayden Christensen, Anakin de la prélogie.Le fait d'incarner le Hitler des épisodes 2-3, le serviteur du mal, c'était inscrit sur son thème. Il n'était pas l'élu promis par la prophétie pour rien. Je ne commenterai pas les aspects, sont ici évidents, on retrouve les classiques du blog Mars+Vénus, la marque ange et démons, des associés du diable (Dark avec l'empereur). Saturne+Jupiter, son père = sa mère, il a été conçu par Darth Plagueis, comme indiqué dans une scène clé de l'épisode 3.

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Le lien avec Portman, incarnant Padmé, est là encore remarquable, par son Soleil taureau Orion avec Mars, elle était vouée à etre le taureau sacrifié par celui qui allait devenir le mal plutonien, l'incarnation de la Mort noire. Vénus+Mercure, elle était l'amie, l'amante, mais Hayden avait Mars, la souffrance mentale, qu'il a incarné dans son personnage. Cette douleur qui le fait passer du coté obscur, tel l'antéchrist vénusien, à la base pour de bonnes raisons, vaincre la mort (Pleine Lune Pluton+Mars+Vénus).

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Dave Prowse, incarnant Dark dans la trilogie, était aussi plutonien, et NL avec Sud, excusez du peu, c'était le choix PARFAIT pour incarner le mal.

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    "Père" de Luke et Léia dans la trilogie suivante ? Astro-logique, ai je besoin de commenter les retours évidents ? Mars+Vénus Hamill, Saturne/Saturne, et les connexions solaires+Lune à Fisher, c'est du grand art en casting astral. Du coup, on retrouvera ce Soleil saturnien sur Saturne de la "mère" Portman.

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Les frère/sœur ont justement Vénus lion, Mercure sur ce Vénus, soit les liens fraternels et amicaux (connaissance innée), ce qui ne les empêche pas de douter, quand elle embrasse Luke pour énerver Han, merci le Pluton sur Vénus, ignorance d’être des reflets.

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    McGregor incarnant Obi Wan, l'amitié mercurienne sur Vénus était là, mais la Mars d'Hayden ne pouvait que les conduire à s'affronter dans le 3, puis par ricochet, l'acteur est conforme à la trilogie, son personne dépasse la mort avec Pluton+Nord opposée son Soleil et Jupiter crime opposée Jupiter.

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Le lien entre Guiness et McGregor est clair, on a le même Soleil et Lune, Guiness se retrouve en plutonisé tué par un autre plutonisé avec aspect Vénusien+"false flag" pour faire semblant de mourir, en fait transcender la mort pour vivre en "fantôme".

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Le lien ricochet se voit encore : plutonisés, vénusiens présente en bélier.

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    L'empereur est joué par le même acteur pour le 6 et la prélogie, on trouve des méchants plutoniens, Vénus en lion encore (décidément), il est Mars+Vénus+Mercure aussi, mais avec Jupiter et Soleil exalté Jupiter, ce qui poussait au crime, au pouvoir, mais etre tué par une saturnale, que réalise Prowse dans le 6, merci Soleil sur Saturne.

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    On dit souvent de la prélogie qu'elle incarne les actions d'Hitler pour prendre le pouvoir total, ou celles de Bush Jr pour avoir sa guerre en Irak, le ciel dit les 2, si Hayden est le plus proche d'Hitler, Palpatine est le plus proche de Bush Jr.

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Le roman "Darth Plagueis" raconte la relation entre Sidious et son maitre Plagueis, premier à vouloir vaincre la mort, merci Pluton+Mercure, il fait comme nos élites S&B et autres initiés de ces élites, qui ont cet aspect aussi, et jouent aux Plagueis. J'aurai l'occasion d'en reparler sur le blog. Mars sur Mars, thèmes plutoniens, Vénus opposées, c'est bien sur astro-logique. Et attendez, vous n'avez pas vu le meilleur, gardé pour la fin.

    Han Solo, prochain film sur l'univers étendu de Star Wars, est il lié à Harrison Ford ?

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    NL Pluton en meme maison, ce qui rappelle les thèmes plus haut, mais ce qui nous intéresse, c'est l'opposition Saturne/Vénus, pour un Saturne+Vénus, et l'écart Pluton/Mars, qu'on retrouve sur le film. Cela en dit long sur le scénario, aussi je spoilerai pas. Faut pas s'étonner si les 2 réalisateurs ont claqué la porte, Mars+Sud ça sent le parrallèle de Star Wars 4. Déjà que l'épisode 7 est le remake du 4 (comme l'était le 1), que le 8 sera celui du 5 (comme l'était le 2) et le 9 sera le remake du 6 (comme l'était le 3), ça commence à faire beaucoup trop de variations du signe taureau, ou l'axe taureau/scorpion (le 7), tout comme si vous êtes attentifs, la plupart des acteurs ont des aspects en taureau ou jovien/vénusiens.

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    L'acteur est une parfaite copie d'Harrison, Pluton+Mars comme lui, Saturne+Vénus idem, et Jupiter sur Jupiter, aspect qui permet d'espérer encore un peu de ce film, le précédent "Rogue One" avait aussi été marqué par un bordel de tournage et de montage.

    Star Wars, comédiens astro-logiques

    Rogue One et son actrice achèvent parfaitement la logique astrale présentée, encore une héroine Mars+Vénus (Lune opposée) dans un film du même aspect, cette fois film noir saturnien pour une actrice plutonienne et saturnienne, ce qui en dit tellement long sur la fin, elle a Pluton+Mercure comme le film, son acte permet à terme de transcender la mort, fait partie d'un changement progressif dans le but de victoire sur le mal, le néant.

    Star Wars, comédiens astro-logiques


  • Vous lisez beaucoup ce terme sur d'autres blogs. J'avais commencé à évoquer l'élite "noire", saturnienne, sur cette page, et les liens saturniens entre les illuminés de Bavière et les sociétés secrètes comme le Bohemian Club, les Skull, sur ce lien.

    Le mot satanerie ne veut en soi rien dire, Satan = Saturne, qui dit sociétés secrètes dit Saturne, le noir, l'ésotérisme, ce qui est caché derrière des symboles apparents/exotériques, ou un langage crypté, souvent hébraïque et donc kabbalistique, ou mathématique. La franc-maçonnerie était une voie de changement de soi, par ces symboles, et les illuminati, changés par cette psychothérapie symbolique, décident d'appliquer cette méthode à l'humanité entière, la transformer.

    Satanerie, âneries ?

    Son but est stoppé par l'édit d'interdiction (prélude à celui d'arrestation) qui arrive pile à l'entrée de Saturne en capricorne, sur la Pluton illuminati, fin de la religion de la pierre saturnienne (l'humanité change comme on taille la pierre brute).

    Les membres partent en France lancer les idées révolutionnaires, ou aux USA, qui fait office de terre promise, pleine de libertés.

    Satanerie, âneries ?

    La méthode utilisée par les américains est différente, voir la première fraternité créée, même année que les illuminati et Lune également en fin vierge de Fatima avec Saturne, avec le fameux Pluton+Sud démoniaque cher à la pseudo vierge, plutôt que de faire l'alchimie scorpion sur un homme mur, formé, avec un travail long, il faut d'abord détruire ses convictions avant de le faire renaitre tel qu'on le veut, ils préfèrent changer des jeunes hommes dans les collèges, bien plus simple. Phi Beta Kappa, société basée sur les symboles mathématiques, comme le nombre d'or. Dans ses membres, on eut Theodore Roosevelt, les Rockefeller, Graham Bell, Oppenheimer, TS Eliot, les Bush, Kissinger, Michael Crichton, Terrence Malik, George Smoot, Michio Kaku, Paulson, Asimov, Benazir Bhutto, Duchovny, Jeff Bezos, etc.

    Satanerie, âneries ?

    Pluton+Sud opposés, Vénus/Vénus, Uranus/Uranus, le collège royal américain était destiné à héberger la fraternité démoniaque. On notera les signatures sidérales, Saturne sagittaire, Soleil verseau révolutionnaire signe des enfants à éduquer, pour le collège.

    Satanerie, âneries ?

    Néanmoins, d'autres fraternités sont crées, et une scission dans la fraternité provoque la décision d'en finir avec le culte du secret, Mars sur Mars, rendre les gens intelligents en dévoilant le théâtre symbolique secret, saturnien, et Lune sur Soleil de la fraternité, qui devient ainsi une société honorifique.

    Voyons les fraternités créées ensuite :

    Satanerie, âneries ?

    Satanerie, âneries ?

    Satanerie, âneries ?

    Fondée au sein de l'union college américain (oui, le logo est en français), on retrouve 2 Lune+Saturne taureau. Lune+Saturne comme les illuminés, la fraternité sauvegarde au sein du collège plutonien la connaissance symbolique menacée par l'interdiction impériale. Toujours Soleil en scorpion, changer des jeunes, c'est facile.

    Satanerie, âneries ?

    Les fraternités Sigma Phi et Delta Phi sont lancées en 1827, formant la trinité de ce collège, les plus anciennes sociétés secrètes encore existantes.

    Satanerie, âneries ?

    Rappel sur les Skull, 1ère fraternité de Yale, une université plutonienne comme l'union college abrite une fraternité plutonienne avec Mercure (comme Sigma Phi) et autres sociétés qui ont toutes Mercure et Pluton conjoints micro, parler aux morts, aux égrégores, pour les Skull en signe des tombes poissons, par le biais d'ossements puissants.

    Satanerie, âneries ?

    Satanerie, âneries ?

    Le thème prouve que les Skull sauvaient le savoir symbolique illuminé, ses fondateurs n'étaient pas en accord avec la décision de mettre fin au culte du secret (merci Pluton opposée Mercure et Vénus, mettre en lumière la connaissance du néant, de la mort). Lune sur Lune, encore une société destinée à former 13 étudiants triés sur le volet, chaque année.

    Satanerie, âneries ?

    Satanerie, âneries ?

    Le bâtiment Skull s'appelle justement "la tombe". Hasard ? Mars+Sud, Jupiter en verseau, Soleil entrée en poissons signe tombes, Lune+Saturne, les os entrés en gémeaux, signe de la communication. Comment peut on encore les dire tropicalistes avec ce thème ?

    Satanerie, âneries ?

    Des fraternités suivantes de Yale (ici Skull à gauche, Psi upsilon en haut, Delta kappa epsilon à droite, et Scroll and key en bas), seule celle de la clé survit, mais Psi Upsilon fournit encore dans d'autres universités un paquet d'initiés, je citerai le président Taft, Harlan Coben, Dan Brown, et ce cher cinéaste Michael Bay. Tout cela demande des articles dédiés, vous ne pensez pas ?

    Satanerie, âneries ?

    Satanerie, âneries ?

    Satanerie, âneries ?

    Les fraternités concurrentes aux Skull créés ensuite à Yale sont celles de membres soit refusés (Scroll and Key), virés (Wolf's head). Le changement n'est que de nom, on a Vénus soit pile sur Vénus ou opposée, on a Soleil pile sur Soleil ou opposé, la tête de loup ayant même Saturne sur Saturne.

    Titre putaclic pour vous faire comprendre qu'il ne faut pas avaler un mot sans comprendre ce qu'il signifie, en astrologie, donc par des thèmes, des faits. Beaucoup d'indices ici.


  • L'internet public a été inventé au CERN, ce n'est qu'une version bas de gamme de l'arpanet, destiné aux militaires américains :

    Internet, comment surfer en toute sécurité ?

    On voit que l'arpanet était destiné aux militaires, Lune+Mars en guerrier sagittaire, système plutonien comme la première page du protocole www (w = waw, la lettre hébraïque pour 6, donc 666, quel hasard). Avec l'arpanet, nous sommes en plein dans un logiciel uranien, révolutionnaire, qui symbolise la dimension des démons du Sud, le fameux virtuel. N'oubliez pas que les rencontres entre pseudos ET et témoins se font dans des "bulles" virtuelles. Qu'y a t il de différent entre les informations mercuriennes circulant sur le web, des 0 et des 1, et les informations "protons" et "électrons" ? Aucune, c'est ce que sous entend le thème

    Internet, comment surfer en toute sécurité ?

    La NSA, Lune+Mars militaire en sagittaire, Saturne+Neptune (encore) et Pluton+Sud est la première à discuter avec nos potes "démons" sur le web, dans le virtuel, mais un réseau autrement mieux perfectionné que ce qu'ils ont daigné à donner au public via le CERN.

    Internet, comment surfer en toute sécurité ?

    Si vous voulez plus de sécurité, il y a l'OS Qubes à installer et lancer depuis une clé USB, qui fonctionne, comme son nom l'indique, comme un OS, façon Windows, mais sécurisé.             

    Ou encore l'OS Tails, aller sur ce site pour les instructions. Même principe, OS sur clé USB.

    Pour ceux voulant rester sur Windows/Apple/Linus, Le navigateur Tor, qui fait partie de l'OS Tails, est une bonne alternative, mais qui ne protège que sur le net, vous restez sur les "Skynet".

    Pour le bloqueur de pub, sans contexte Ublock origin, une fois activés tous les filtres et le filtre français, le surf n'a plus rien à voir.  HTTPS Everywhere vous permet de passer tous les sites en HTTPS, meme si ajouter un "s" suffit, la plupart des sites ne le proposent pas par défaut.

    Internet, comment surfer en toute sécurité ?


  • Avec le solstice d'été, il est temps de mettre à jour l'horloge sidérale :

    Solstice d'été 2017

    Solstice d'été 2017

    Nous pouvons donc mettre à jour les exaltations des nœuds et des planètes, associées à des étoiles.

    Solstice d'été 2017

    La précession augmente ainsi, de solstice en solstice, hiver 2017 :

    Solstice d'été 2017

    le degré est celui figurant sur les exaltations.

    été 2018

    Solstice d'été 2017

    et enfin hiver 2018 :

    Solstice d'été 2017

    enfin les 25d de précession atteints.


  • Des trolls se sont moqués que je reprenne les déclarations de Musk, "fantasque", que je cite Alexandre, "délirant", que diront ils d'Assange, qui balance tout dans cet article, je traduis :

    "Je sais par notre source bien infiltrée dans la Silicon Valley qu'ils sont en en train de produire une IA si puissante, dans un avenir relativement proche, permettant que les gens aient leur cerveau digitalisé, téléchargé dans cette IA et vivre éternellement dans une simulation, en quelque sorte avoir la vie éternelle". Il ajoute qu'il "y aura un manque de productivité, comme des gens vivant éternellement ne seront plus dans l'urgence", et que "c'est comme une religion athée, car pourquoi ne pas programmer la simulation pour vivre des orgies sexuelles et de drogues, sans fin", enfin que "ce sera ce modèle ridicule de quasi religion qui nous mènera au nirvana".

    Nirvana technologique, sans limite, comme je le présentais déjà sur cette page.

                                    

    Le film vous y a préparé, tout y est dans le film, niveau technologies futures.

    L'article enchaine sur Itskov (lire mon article), qui est sur à 100% que la technologie nous permettra d'accéder à l'immortalité, et il est fait mention du documentaire "l'immortaliste", celui qui fabrique la machine d'immortalité.

                                    

    J'ai l'habitude de ne pas mettre de thème dans ces "quand..." mais pour montrer à ceux qui ont 2 neurones connectées pourquoi je fais confiance à cette déclaration, 3 thèmes :

    Quand Assange révèle l'IA forte

    Quand Assange révèle l'IA forte

    Quand Assange révèle l'IA forte

    Tout lien entre Assange et Musk, né 6 jours avant lui, est purement du hasard, bien sur, diront les trolls. Comme le fait que le docu "immortalist" ait Jupiter quasi exact sur la Jupiter de celui qui est présenté comme le créateur de la nouvelle dimension divine jovienne.

    Regardez le génial audit de Laurent Alexandra au Sénat , tout y est : 

                                     

    On peut en lire le sacré programme et voir les discussion en entier sur le site du sénat.

    Il a ressorti d'autres évidences lues sur le blog depuis 2 ans dans une autre interview :

    FIGAROVOX. L'intelligence artificielle est déjà dans nos vies à travers les outils technologiques. Jusqu'où peut s'étendre son influence?

    Partout y compris dans nos cerveaux: Musk a tout compris. Le 28 mars 2017 marque le début de la fusion entre les cerveaux biologiques et l'intelligence artificielle (IA). Elon Musk, l'industriel le plus médiatique au monde, fondateur de PayPal, Tesla, SolarCity, Hyperloop, The Boring Company et SpaceX, a annoncé sur Twitter le lancement de Neuralink, une société destinée à augmenter nos capacités cérébrales grâce à de minuscules composants électroniques entrelacés entre nos 83 milliards de neurones, ce qui nous transformerait en cyborgs. Elon Musk se donne cinq ans pour sortir les premiers prototypes Neuralink. Cette course au neuro-enhancement (l'augmentation cérébrale) est motivée par sa hantise d'un dépassement de l'homme par l'IA, qui nous transformerait en animaux domestiques dans le meilleur des cas. Il pense que l'interdiction de l'IA à l'échelle mondiale est illusoire, même s'il a créé Open AI, une structure destinée à encadrer, surveiller et policer l'IA. «Nous ferons des machines qui raisonnent, pensent, et font les choses mieux que nous le pouvons», avait déclaré Sergey Brin, le cofondateur de Google, il y a deux ans déjà ; il a confessé cette année à Davos qu'il avait sous-estimé la révolution de l'IA. Musk s'est d'ailleurs fâché avec Larry Page, le président de Google, à qui il reproche de prendre le risque d'être la fabrique d'une IA hostile à tout moment, même sans qu'il s'en rende compte. Elon Musk est très influencé par Nick Bostrom, le théoricien des IA hostiles, qui défend l'idée qu'il ne peut y avoir qu'une seule espèce intelligente (biologique ou artificielle) dans une région de l'Univers: la version moderne de la sagesse populaire selon laquelle, il ne peut y avoir deux crocodiles dans le même marigot. Ayant comme premier objectif sa survie, toute IA forte se protégera en cachant ses intentions agressives et en attaquant préventivement. L'augmentation de nos capacités intellectuelles semble à Elon Musk la seule solution, avec le développement de colonies sur Mars, pour éviter que l'humanité tout entière soit exterminée d'un coup.

    Comment fonctionne l'augmentation cérébrale?

    L'augmentation cérébrale ne peut se faire que de deux façons: par sélection et manipulation génétique des embryons, ou par action électronique sur notre cerveau. Musk se refuse à toucher à l'ADN; il ne reste donc que les implants intracérébraux. Ce projet suscite de la moquerie de la part de beaucoup de neuroscientifiques, qui le jugent irréaliste mais ils oublient que Musk délivre toujours ce qu'il promet ; la seconde est Musk peut mobiliser des moyens considérables et recruter les meilleurs spécialistes mondiaux payés à prix d'or. Les projets révolutionnaires d'Elon Musk posent de multiples questions politiques. Serait-il éthique de ne pas augmenter les capacités cognitives des gens peu doués? Ces implants augmenteront-ils le QI de tout le monde de façon homogène ou les gens les plus intelligents bénéficieront-ils de facto d'un gain plus élevé, ce qui créerait un monde ultra inégalitaire? Les neurotechnologies vont bouleverser nos institutions: nous sommes à la veille d'une révolution de l'école dont le rôle va devenir la programmation, sous le contrôle de la CNIL, des prothèses cérébrales. Face à ces enjeux, les discours sur l'enseignement sont une succession de poncifs qui semblent bien niais à l'heure des manipulations cérébrales made in Californie.

    Quelle est la limite entre l'homme augmenté et la simple réparation médicale?

    Le champ de l'augmentation est large. La vaccination, les lunettes de soleil, la crème solaire ou bien encore la pilule contraceptives sont des augmentations. Nous nous augmentons déjà pour prévenir des maladies ou pour maîtriser notre destin biologique. Mais nous irons bientôt beaucoup plus loin. Demain l'augmentation va prendre plusieurs formes. La sélection embryonnaire sous une forme un peu plus sophistiquée que Bienvenue à Gattaca [NDLR: film de science-fiction décrivant un monde parfait où les individus ont tous un patrimoine génétique impeccable] deviendra la norme. Ce n'est pas mon souhait personnel mais un pronostic. Et nous accepterons des prothèses neurotechnologiques pour éviter d'être dépassés par l'IA ou par nos voisins qui auraient accepté par exemple les implants que Musk est en train de mettre au point.

    Pourra-t-on vivre 300 ans?

    Le seuil de 300 ans n'a aucun sens. En réalité, l'espèce humaine va devenir immortelle. Dans 100 ans ou 500 ou 1000 ans. Peu importe. La vraie question est celle du prix. Le pacte faustien avec la technologie est lourd de conséquences. On ne deviendra pas immortel sans de grandes modifications de notre humanité. La mort de la mort n'est qu'une étape : les transhumanistes veulent rendre l'univers éternel. Le premier à avoir compris cela était Charles Darwin. Il expliquait que si l'univers devait mourir, l'aventure humaine n'aurait aucun sens puisque toutes ses créations disparaîtraient. Quel est le sens de nos vies, si toute trace de notre civilisation disparaît avec la mort de l'Univers? Quel est le but ultime de l'humanité, de la science? Pour Clément Vidal, la réponse à cette dernière question est claire : le but ultime de la science est de combattre la mort de l'Univers, par la création artificielle de nouveaux univers. Après la mort de la mort, la science se consacrerait à combattre la mort de l'Univers. La cosmogénèse artificielle mobiliserait toute l'énergie de l'humanité dans les prochains milliards d'années. Après la régénération de nos organismes vieillissants, la régénération cosmologique viserait à rendre l'Univers immortel ou substituable.

    L'économie numérique n'est fondée que sur l'intelligence et l'abstraction. Va-t-elle faire de nous des hommes hors-sol?

    C'est un enjeu majeur. Il va falloir se battre pour garder un corps et non devenir des cyborgs voire des IA dépourvues de matière. Le premier enjeu est de sauver notre corps, avec tous les défauts et toutes les contraintes qu'il comporte. Certains transhumanistes ont pu imaginer qu'il serait formidable de s'en affranchir. Quand cela deviendra possible, on se rendra compte que ce paquet d'os, de sang et de muscles, cet amas précaire d'organes toujours plus ou moins dysfonctionnant, cette misérable enveloppe tant méprisée est en fait notre ultime racine. Renoncer à elle serait renoncer à nous. Avec d'autres auteurs, Teilhard de Chardin a introduit en 1922 le terme de «noosphère» pour désigner la troisième phase de développement de la terre, après la géosphère — matière inanimée — et la biosphère — vie biologique. Ce néologisme signifie «sphère de la pensée humaine». Le monde futur décrit par Teilhard est bien cette fusion neurotechnologique ou le corps disparaît progressivement. Je suis persuadé que le sauvetage de notre corps constitue l'un des trois piliers essentiels de notre humanité avec le maintien du droit à nous déconnecter de la matrice et le maintien d'une part de hasard génétique.

    La domination de l'intelligence peut-elle entraîner une sélection des humains selon leur Q.I, soit de l'eugénisme?

    Cela me semble inéluctable et je regrette qu'il n'y ait aucun débat sur ces sujets. Difficile de ne pas voir où mène le toboggan eugéniste: les parents veulent le meilleur pour les enfants et souhaitent leur donner toutes les chances possibles dans la vie — Comment les en blâmer? Ils vont peut-être avoir tendance à vouloir choisir la taille, la couleur des yeux et des cheveux de leurs enfants. Mais plus encore, ils réclameront ce qui a un rôle déterminant dans la réussite sociale: un fort QI. Dès que cela sera possible et accessible, la demande d'amélioration de l'intelligence pour les futurs enfants va exploser. Selon un sondage réalisé en 2016, 50% des jeunes chinois éduqués souhaitent pouvoir augmenter le QI de leur futur bébé… Un pourcentage d'adhésion qui grimpera en flèche... dès que les parents se rendront compte que les enfants de leurs voisins ont tous 50 points de QI de plus que les leurs… Une étude menée par Shulman et Borstrom en 2013 a montré que la sélection d'embryon donnait des résultats sensibles. Des progrès rapides peuvent être entrevus. Dans les 5 à 10 ans, les techniques de sélection d'embryons pourront permettre, si on le souhaite, une certaine augmentation des capacités cognitives des individus ainsi «produits». Mais cette augmentation restera limitée, et ne dépassera pas les augmentations collectives de QI que l'on a pu observer par le passé du fait d'un environnement globalement plus stimulant — l'effet Flynn mentionné plus tôt dans ce livre. Néanmoins, montrent Shulman et Borstrom, il est possible d'aller beaucoup plus loin dans l'efficacité. L'utilisation de cellules-souches humaines de gamètes permet de procéder à une sélection itérative — répétée — d'embryons in vitro. L'effet cognitif pourrait devenir beaucoup plus notable conséquent sur plusieurs générations.

    L'homme ne se réduit pas à son cerveau. Il est aussi sensibilité et vie intérieure. Ces deux dimensions sont-elles menacées?

    Vous avez à mon sens tort, l'homme se réduit à son cerveau. Nous sommes notre cerveau. La vie intérieure est une production de notre cerveau. L'Église refuse encore l'idée que l'âme soit produite par nos neurones, mais elle l'acceptera bientôt comme elle a reconnu en 2003 que Darwin avait raison, 150 ans après que le pape déclare que Darwin était le doigt du démon. C'est d'ailleurs indispensable si les chrétiens veulent participer aux débats neurotechnologiques qui sont clé dans notre avenir. Jusqu'où augmente-t-on notre cerveau avec les implants intracérébraux d'Elon Musk? Jusqu'où fusionne-t-on neurone et transistor? Quel droit donne-t-on aux machines? L'émergence de nouvelles créatures biologiques ou électroniques intelligentes a des conséquences religieuses: certains théologiens, tel le révérend Christopher Benek, souhaitent que les machines douées d'intelligence puissent recevoir le baptême si elles en expriment le souhait. Les NBIC posent des questions inédites qui engagent l'avenir de l'humanité.

    Dois je commenter ? Il valide le blog, avec néanmoins une réponse qui est un mensonge, sur le cyborg, il dit qu'il faut garder une enveloppe humaine, alors qu'il soutient depuis des années que le processus d'augmentation de l'humain vers la fusion avec la machine est "irréversible". Musk aussi parle souvent comme on marche des oeufs, ainsi qu'Hawking, ils sont dans une divulgation progressive, sachant très bien qu'ils s'expriment à des enfants de maternelle. Prenez cet article, Hawking dit qu'il nous reste 1000 ans, sauf que 6 mois plus tard, il ne reste plus que 100 ans. On attend 6 mois pour le lire nous expliquer qu'il en reste 50 ? Il a ainsi menti la 1ère fois, il s'y prend petit à petit. Là ou moi je ne prends que rarement des pincettes pour vous balancer la finalité, qu'Alexandre reprend sur les excellents passages en gras, comme la création artificielle de nouveaux univers. A votre avis, d’où viennent les pseudos "ET" ? Des univers que nous allons créer ! Nous sommes sur une boucle "d'éternel retour", ne menant qu'à cette simple finalité, dépasser la mort du corps et la mort de l'univers.

    La clé de la mort de la mort, pour reprendre le titre du livre d'Alexandre, est dans notre ADN, je l'ai déjà dit et j'en reparlerai dans d'autres articles, et devinez quelle entreprise il a crée, cet initié.

    Quand Laurent Alexandre vous parle de l'avenir


  • Attention, sujet interdit aux moins de 18 ans. En effet, le scorpion est le signe du phallus et du vagin, celui de Shiva (originel, phallus posé sur un vagin), symbole de Saturne, et le sagittaire est le signe du sperme et de l'orgasme féminin. Comment Shiva devient Saturne ? Le scorpion est le signe de Mars et de Vénus, dans ce signe de crime, de mort, les dieux et démons s'unissent (union des contraires, du dieu/ange martial et démon/diable vénusien) pour refaire artificiellement du sperme divin Amrita, qui permet de devenir immortel. La fin du scorpion, signe alchimique, fait que ceux ci barattent du lait de vache dans une montagne géante, oui mais voilà, une fumée noire surgit du liquide, ce qui les empêche de continuer. C'est alors que Shiva décide d'inspirer toute la fumée, la gardant dans son cou pour ne pas mourir (d’où la couleur bleue de son cou), sacrifice volontaire pour la cause, il se condamne ainsi à devenir le "mal", Saturne, le porteur éternel dans sa gorge de la fumée noire.

    Grace à lui, ses collègues terminent le sperme divin amrita, nous entrons en sagittaire, qui inclut les étoiles de la queue du scorpion et donc son poison. Par ce choix de découpage des grecs, ils indiquent que ce poison de la queue du scorpion (à quoi pensiez vous quand vous avez lu queue, obsédés !) est mauvais, et pourtant, que sont nos vaccins et nos remèdes, sinon les maladies modifiées alchimiquement, vaincre le mal par un mal modifié ? De plus, donner la queue du scorpion au signe sagittaire est hérité de Pabilsag, le sagittaire sumérien, qui a la queue du scorpion, cela lui donne son caractère de guerrier martial. Avoir ce sperme divin est la source de désaccord entre Mars et Vénus, entre les dieux et démons, c'est le renversement saturnien, la désunion des frères temporaires, pour la lutte entre eux pour la possession de la jarre, dans une course poursuite folle durant 12 années divines, au terme de laquelle, à l'entrée capricorne, ce sera la création du nœud sud et nœud nord, par le fait que le démon Kethu se fait couper la tête en buvant la jarre, les dieux deviennent immortels en vivant dans sa tête, les démons en vivant dans le reste du corps. Me demandez pas comment on vit dans une tête, j'ai pas essayé, et heureusement comme tous les mythes, c'est un symbole, tête = Mars.

    La Baghavad-Gita décrit le sagittaire guerrier Arjuna, qui se fait refiler la flèche de Shiva scorpion (la flèche du sagittaire est évidement un sexe, Saturne astre du sexe et de la rupture), et il refuse de tirer sur les armées pour éviter une guerre (des membres de sa famille sont dans une des 2), il faut l'astuce polymorphique du dieu pour lui faire peur et con-vaincre, il tire et tue les guerriers dans une forme d'explosion nucléaire qui est aussi telle un nouvel ensemencement de la Terre. Sperme et phallus sont indissociables, d’où le fait que le guerrier porte son sexe comme arme. Le centre galactique se situant entre la constellation scorpion et sagittaire, et correspondant au point céleste de sortie du sperme divin, cela vous indique d’où nous venons, d'ailleurs le ciel a bien fait les choses, c est à partir de cette zone que vous avez la fameuse voie lactée. Lait, l'amrita divin, vous avez compris, bande de "pères verts".

    Les dieux hindous, après avoir bu le sperme divin, ont pitié des cons d'humains en bas, comme Vishnu, qui jouit l'amrita dans le Gange, quiconque trouve et boit le sperme divin sera immortel. Vous y penserez en voyant les moutons se baigner dans ce fleuve ultra pollué, ils cherchent du sperme. Les dieux égyptiens ne sont pas mieux, vous avez Osiris, marié à Isis, et Seth, marié à Nepthys, les 2 sont pas foutus de mettre leur femme enceinte. Nephtys convoite le sperme d'Osiris, pour concevoir un dieu "interdit", aussi arrive t elle à le séduire, pour lui faire une fellation, avaler le sperme et tomber enceinte puis accoucher d'Anubis, seul enfant naturel d'Osiris. Me demandez pas comment on tombe enceinte en avalant du sperme, là aussi c'est un symbole. Anubis, dieu des morts, est celui qui embaume, momifie le corps des morts et garde leur corps. Seth, énervé d'avoir été cocufié, conçoit le piège de la boite cadeau pour enfermer Osiris (celui qui rentre dans la boite la gagne, évidement elle avait été taillé à la mesure du dieu), le couper en 14 morceaux.

    Nephtys et Isis retrouvent 13 morceaux, tous sauf le sexe, c'est le symbole du sagittaire, ce n'est plus le phallus, mais le sperme, c'est le fruit de la "pipe interdite", Anubis, qui paradoxalement permet à "Dieu son père" d’être immortel, il garde le corps en le momifiant, jusqu'à la 1ère résurrection, Osiris est ramené à la vie avec un pénis artificiel conçu par Thot, mais il n'arrive pas à bander (Saturne en sagittaire est la marque traditionnelle de l'impuissance, étonnant non ?), aussi reste t il en sommeil, le temps que le poisson ayant mangé le saint sexe soit retrouvé (à la recherche du sexe perdu, ce n'est pas un film X, mais le mythe parmi les plus communs). On dit souvent Horus le jeune comme le fils d'Osiris, mais non, Isis tombe enceinte en rêvant d’être enceinte, 1er cas de conception "sans père", qu'auront plagié les catholiques pour Marie vierge et pure, qui a tout d'Osiris tenant Horus. Qui dit rêve dit Uranus, c'est encore un message astral (qui a dit machine ?).

    En image le roi scorpion, mi homme mi scorpion (à l'image de Pabilsag, plagié par Hercule/Héraklès, mi homme mi dieu), qui comme un signe, tire une flèche, tiens donc, très sagittaire ce scorpion.

    Du scorpion au sagittaire


  • Les mythes concernant le passage de ces 2 signes ont été conçus à une époque dans laquelle le Soleil entrait en capricorne au solstice d'hiver, ce qui correspondait à l'exaltation du nœud Sud, l'entrée dans 3 signes par nature démoniaques, ceux des "dieux anciens", primordiaux, le capricorne neptunien, le verseau uranien et enfin les poissons plutoniens. Ce pourquoi ils sont mal aimés depuis l'antiquité, assimilés aux signes d'hiver. Le solstice symbolise la saturnale, le retour de dieux cachés, chassés, qui veulent reprendre le pouvoir.

    Pour les babyloniens, Tiamat chassée est toujours en vie, elle n'est que coupée en morceaux, et elle doit renaitre dans le futur, pour être tuée encore, et renaitre de nouveau, de manière éternelle. Tiamat est bien évidement une allégorie du cycle annuel. Sans retour des dieux anciens, de "maman" et "papa" tués "provisoirement" par les signes de lumière, joviens, pas d'enfants bélier, de nouvelle génération, celle des dieux "nouveaux", Mercure et Saturne+Jupiter et Vénus+Mars. En résumé, Mars est la version jeune de Jupiter, la maturité, dont Neptune est la libération, par la sagesse de l'éveil final, quand Vénus est la version jeune de Saturne, qui est la maternité puis la vieillesse dont Uranus est l'évolution finale, le bordel pour mener à l'ordre libérateur. Ces astres réglant les cycles de vie sont donc tous des marques temporelles, et le temps est Saturne, central et ainsi détesté, changé en Satan, en mal, le temps qui passe c'est pas bien, il nous rapproche de la mort.

    Chez les égyptiens, Osiris coupé en morceaux attend sa résurrection, une fois que le sexe perdu sera retrouvé, et c'est la Vénus nocturne, Nephtys, qui garde le tombeau. Comme Dyonisos attend l'enlèvement du voile, l'apocalypse, pour retrouver son sexe et initier les femmes (voir les rites d'initiation aux mystères de Dyonisos), je rappelle que Jupiter n'initie pas autrement à la vérité, en violant. Les mystères d'Isis marquent aussi l'union sexuelle, le profane a montré sa valeur par des épreuves initiatiques, et a finalement le droit d'enlever le voile cachant Isis nue, il devient son amant, a accès à la vérité par le sexe. "P'tain d'obsédé" dites vous, mais ce n'est pas moi qui ait écrit les mythes, et vous n'avez encore rien vu niveau mythes, comme celui du scorpion -> sagittaire.

    Le passage du sagittaire au capricorne se caractérise par la constellation de l'aigle, certains s'élèvent au rang de "dieux" et accèdent au capricorne, signe du sommet de la montagne, qui était déjà occupé, et comme il n'y a pas de place pour 2, les forces joviennes doivent chuter (signe d'exil). Ce principe est inverse de celui du solstice d'été, quand les dieux nouveaux avaient pris le pas sur leurs formes dépassées (Mars, Vénus, Mercure), et Jupiter accède au sommet divin en tuant Mars (le passage de l'adolescence à l'age adulte, vous aviez saisi) et en maitrisant symboliquement sa mère, il se croit plus fort que le temps, mais personne n'est plus fort que Saturne, qui n'est que chassée provisoirement, qui tue sera tué, qui prend le pouvoir jovien ne l'aura que momentanément. Les grecs ont appelé cette bataille finale des signes d'hiver la gigantomachie, dans laquelle la mère Gaïa (comme Tiamat et Uranus) revient et conçoit de nouveaux géants/titans, invisibles aux yeux des humains et immortels à leurs coups, libère les titans enfermés. Cette guerre finit mal, je le rappelle, Zeus est trahi par son épouse Héra, surement énervée d'avoir été trompée des centaines de fois, que ce soit avec des femmes humaines ou ses propres filles, elle demande à ses parents (les dieux anciens) de lui faire naitre un enfant contre nature, le fameux Typhon, qui achève tous les dieux, il faut l'aide de Mercure, le 1er des dieux "nouveaux", pour faire emporter une nouvelle génération (retour de Mars, de Vénus au pouvoir dans le bélier puis taureau, qui s'unissent dans le gémeaux, avant les 2 signes de maturité joviens, cancer et lion, qui aboutissent au crime en trop en vierge, et l'éternel retour, cyclique et annuel).

    Ce panthéon divin jovien assailli par les anciens dieux chassés précédemment, saturniens, marque tous les mythes, que ce soit le ragnarok, la bataille finale entre dieux et démons, dans laquelle tous les dieux anciens meurent, les fils de Thor (nouveaux) reconstruisent la Terre, et quasi toute l'humanité périt, sauf un couple, qui peut repeupler la Terre (tout rapport avec le couple qui survit au déluge pour les sumériens et ultérieurs est bien sur évident). Dans la mythologie romaine, Saturne est chassé des cieux par Jupiter, et part se cacher dans l'Etna, attendant son heure saturnienne pour surgir et renverser le maitre bidon jovien. C'est ainsi que les romains célébraient chaque année ce surgissement de Saturne par les saturnales, du 17 au 24 décembre, d'abord les fêtes annonçant le retour de Saturne au solstice d'hiver, préparaient ce changement, puis les fêtes louant Saturne, redevenu "Dieu" Soleil (le Soleil se fige 3 jours chaque année dans le ciel, du solstice au 24 décembre). Pendant ces journées, les esclaves devenaient les maitres, et les maitres devenaient esclaves, pour symboliser dans la société ce renversement céleste. Les romains ont ensuite inventé une célébration de reprise de la course du Soleil le 25 décembre, le Sol invictus (Soleil invaincu) qui est bien sur Saturne, qui maitrise pour l'antiquité le capricorne dans lequel le Soleil entrait au solstice. Ce Sol invictus saturnien sera ensuite ritualisé chaque semaine par la loi du 7 mars 321, instaurant le jour du Soleil, le fameux dimanche, comme jour de repos (on respecte encore ce code justinien pour 90% des français).

    Il est assez comique que les 1ers empereurs romains chrétiens aient décidé de fixer la naissance de Jésus symboliquement au 25 décembre, jour du Sol invictus saturnien, Jésus = Saturne, donc Satan. Mais l'idée est cohérente avec le mythe apocalyptique, après l'enlèvement du voile cachant le sexe perdu, Jésus revient (jéééééééééééésus revient parmi les tiens, au nom de la croiiiiiiiiiiiiiixx...) sous forme éthérique pour faire le ménage (il revient et il est pas content, ça va chiiiiiiiiiiiiiiiiiiier), renverser les faux dieux et fausses religions joviennes. La vocation de ce Jésus de la fin des temps (temps = Saturne) est bien sur conforme au Soleil noir saturnien. Je rappelle que la saturnale telle qu'annoncée dans le nouveau testament est vraiment ignoble, il dit que les derniers seront les premiers et survivront, sauf que pour être dans ces derniers, il faudra accepter de tout abandonner, que ce soit ses possessions mais aussi sa femme, ses enfants (sympa le mec). Vous voyez, comme j'aime ma femme et mes filles, son abandon pour survivre, peut se le mettre dans le fion. Si survivre implique de perdre le peu d'humanité et d'amour qui nous reste, alors plutôt mourir, pour ma part. J'ai déjà dit suffisamment sur le blog que l'avenir était aux transexuels, aux femmes à bite, aux hommes à chatte (greffes), aux hommes enceints (la 1ère femme transexuelle enceinte va accoucher bientôt, ce qui annonce de belles années dans le bordel saturnien de renversement des valeurs traditionnelles de la famille) qui ouvriront la voie aux asexués, incapables de bander, de faire des enfants (merci la radioactivité et les perturbateurs endocriniens), ce qui obligera à l'humanité à passer dans le cyborg, mi homme mi IA+technologie. Le capricorne étant le signe du squelette qui reprend vie, on ne fait que redonner vie à des énergies passées, chemin initié par le sagittaire, mais cela c'est un autre article.

    Du sagittaire au capricorne


  • Le capricorne est le signe de la chute, celle d'une humanité antérieure. Rappel des mythes : Les dieux sont de gros branleurs, incapables de faire quoi que ce soit de leurs 10 doigts. Aussi avaient ils crée des serviteurs, mais ces derniers se sont rebellés, appel à la grève, et nos dieux le cul avachi ne veulent pas se lever, aussi décident ils de créer l'humanité, pour pallier aux serviteurs en grève. Création foirée, Enki notre créateur était ivre quand il nous crée, et il est incapable de réparer sa bourde, de rendre cette humanité (nous) intelligente et sensée.

    Au départ, tout va bien, mais l'humanité fait un tas d'enfants, et elle fait beaucoup de fêtes, que ce soit le jour et la nuit. A tel point que les dieux dans le ciel n'arrivent plus à dormir, tapage nocturne et personne pour agir. Excédés par le boucan, ils décident en conseil divin de la mise à mort de cette humanité ratée. Enki appréciait néanmoins sa création, il décide alors de prévenir le dernier humain ayant un début d'intelligence de créer une boite géante et s'y enfermer avec sa femme pendant 7 jours. Le déluge a lieu, Ziusudra et sa femme survivent, s'étant conformés aux avertissements d'Enki. Mais ce qui devait arriver arrive, et Enlil découvre le couple échoué sur une ile jaillie des flots. Reconnaissant leur sagesse, il décide de leur donner l'immortalité, leurs enfants mortels pourront repeupler la Terre, mais les parents devront rester sur une terre loin des humains. Le prix de l'immortalité, en quelque sorte. Le cout symbolique pour Enki se verra dans les mythes babyloniens, qui en font un 1er "Satan", déifiant Enlil et faisant vivre le pauvre Enki dans les profondeurs, l'assimilant au noir Saturne.

    Ce sacrifice et une victoire pour un des humains symbolise bien l'exaltation de Mars en fin capricorne, seul un couple (un, marque de Mars) survit après un sacrifice sanglant, et accède à l'immortalité neptunienne, le statut "divin", avec le passage en verseau et l'exaltation de Neptune. Il n'est pas étonnant que la majorité des saintes qui voyaient des apocalypses ont leur Soleil et/ou leur Lune sur ce secteur, celui des sages avertis, qui essaient de prévenir. De cet ordre capricorne divin nait un désordre humain réglé avec l'exaltation martiale, nait un nouvel ordre avec l'exaltation neptunienne. Le chaos mène à l'ordre, et l'ordre mène au chaos, les 2 signes sont ainsi inverses, capricorne ordre et verseau chaos, ainsi les enfants du couple immortel, séparés de leurs parents, finissent par oublier et retomber dans leurs travers, se rebellent à l'image des serviteurs divins.

    La rébellion des enfants est marquée à l'entrée verseau par la peur de la mort (les enfants n'étant pas immortels comme leurs parents), l'humanité désire dépasser d'abord cette mort biologique, puis la mort de l'univers, les 2 peurs communes à toutes les civilisations et cultures. Ce n'est pas un hasard si le robonaute envoyé dans l'ISS a une puissante conjonction martiale sur l'exaltation de l'astre royal. Ce secteur verseau, signe du ciel, de l'espace, contient la jarre de sperme divin d'immortalité amrita, il faut soit la voler, soit créer de l'amrita soi même, à la manière des dieux hindous, nés mortels du sperme primordial, flipper de mourir pousse les dieux et démons à s'allier pour concevoir artificiellement la boisson d'immortalité. Tout comme les élites, derrière les guerres de face, s'entendent pour bosser sur les robots, sur l'IA, sur l'ISS et les missions scientifiques réalisées au sein de la station. Nous sommes des dieux en devenir, cherchant à atteindre le ciel, et pour cela, ça passe par la technologie, le robot, les fusées, l'IA, pour que quelque chose échappe au châtiment programmé dans le ciel et les cycles. Grace aux conseils de l'immortel Utnapistim, Gilgamesh, qui avait peur de mourir comme son ami/frère Enkidu, pour avoir aidé à tuer le gardien de la foret des dieux et le taureau des dieux, peut trouver la plante d'immortalité. Pour la perdre ensuite, et devoir mourir en poissons, mais il reste vivant au travers d'une nouvelle génération, ses enfants.

    Du capricorne au verseau






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires