• Astronomie, bases et symboles

    L'astronomie désigne la science des astres, des corps célestes et de la structure de l'univers.
    Le mot "astronomie" provient des mots grecs astron, qui signifie "étoile", et nemein qui signifie "nommer".
    Bon nombre de civilisations primitives mémorisaient les positions relatives des astres en les regroupant en motifs. L'un d'eux évoquait un chasseur porteur d'une dague, il fut appelé Orion, chasseur légendaire chez les Grecs ; un autre rappelant la forme d'un navire, fut baptisé du nom de celui des Argonautes, Argos.

    La plupart des constellations traditionnelles portent des noms d'animaux. Selon l'étymologie grecque, le zodiaque est le cercle des êtres vivants. Leur nombre et leur type ont évolué au cours du temps.
    Le besoin de reconnaître et nommer les étoiles répondait à des motivations concrètes. L'aspect du ciel varie en effet selon le cycle des saisons, les paysans pouvaient donc anticiper et reconnaître le moment propice aux semailles ou à la récolte en regardant le ciel et la configuration des étoiles (utilité de Stonehenge).

    Astronomie, représentations

    Dans la mythologie antique, Uranie, l'une des neufs muses – filles de Zeus et de Mnémosyne – préside l'astronomie. On la représente le plus souvent assise avec un globe céleste et un compas pour attributs. En dévoilant les secrets du ciel, des éclipses et des phases de la Lune, elle élève les pensées de l'homme au-dessus de la condition terrestre, et délivre l'harmonie et la paix.

    Ce compas est important, nommé circunus, c'est à dire l'outil du seigneur dans le traité d'architecture de Vitruve. Le grand architecte de l'univers, avant d’être "Dieu" ou celui qui trône au sommet de la franc-maçonnerie, est avant tout celui qui a donné un coup de compas, créant ainsi la vie sur Terre. Si maintenant la représentation de ce "Dieu" architecte est rare, il existe de nombreuses bibles dites "moralisées", contenant des images normalement interdites, comme ici :

    Astronomie, bases et symboles

    On reconnait l'outil du seigneur, devenu symbole avec l'équerre de la maçonnerie "opérative" puis "spéculative". Ce symbole aura aussi inspiré William Blake, et sa représentation de Dieu en "Urizen" :

    Astronomie, bases et symboles

    Dessin repris au Rockefeller Center :

    Astronomie, bases et symboles

    Les mains de l'architecte deviennent le compas qui crée la vie, et la symbolique hermétique à New-York est encore plus évidente, la sagesse et la connaissance, symboles du sagittaire, étant la stabilité du monde.

    Le ciel astronomique est aussi symboliquement le séjour des anges, divisés en plusieurs hiérarchies :

    - Les chérubins et les séraphins animent la sphère des étoiles fixes

    - Les "trônes" animent Saturne

    - Les "dominations" animent Jupiter

    - Les "principautés" Mars

    - Les "puissances" le Soleil

    - Les "vertus" Vénus

    - Les archanges Mercure

    - Les anges la Lune.

    L'astronomie est le support de l'astrologie, depuis l'établissement de cette science par les grecs (reprenant le savoir mésopotamien), et cela jusqu'en 830 et l'invention de la saisonnologie, qui consiste à séparer signes et constellations, ce qui n'a aucun sens. Je reviens sur ce point dans cet article

    « Fulcanelli, Mystère des cathédralesCanicule 2015, effet de Jupiter+Vénus »

    Tags Tags : , , , ,