• Au delà, bases

    Lire articles sur Ghost et SOS fantomes, sur le satanisme, sur l'exorcisme, sur les sorciers, sur le tunnel du Gothard, et le chiffre 8.

    Le thème pour comprendre cette idée astrale de l'au delà :

    Vie, mort, réincarnation, électricité joviennnes

    Au delà, fausse dimension divine

    On a avec l'au delà un Soleil en lion, signe des cinémas, des théâtres, des films, des comédies, ce film varie selon la personne, selon son égo, par Mercure non loin et le Vénus+Mars (image de l'égo du témoin, de sa volonté). Ce rêve dépend de la foi du témoin, de ses croyances (Uranus+Jupiter, foi et rêve). Lune fin balance, nous sommes bien proches d'une dimension parrallèle, mais qui s'exprime au travers d'une fausse image, d'une illusion prenant la forme des croyances du témoin. C'est le sens du Pluton+Nord, la dimension divine s'exprime au travers d'une illusion, d'une fausse image reflétant comme miroir les croyances. Vous voulez un tunnel ? Vous aurez un tunnel. Vous voulez voir des anges, Jésus, vos proches disparus ? Vous les verrez. Le film lion dépend de vous.

    Comme je l'avais montré dans l'article sur les chercheurs de l'au delà, ils font des œuvres plutoniennes, et leurs thèmes sont marqués par Pluton+Nord, et souvent avec Soleil : Kubbler-Ross est nouvelle Lune+Pluton+Nord, Kenneth Ring et Charbonnier sont Lune+Pluton, Raymond Moody est Pluton+Nord. L'article sur Padre Pio et Gitta Mallasz montrait encore des gens en discussion avec cette "illusion", qui est le seul moyen d'expression pour cette dimension, qui ne peut pas s'exprimer en tant qu'elle même (son noumène), mais en conjonction avec une énergie de notre dimension, pour former un phénomène, faux par essence donc. Tout phénomène est dépendant de notre dimension mensongère et d'un rapport avec un témoin qui est plein de rêves, de croyances, d'idéaux, et cela sert de cadre aux formes des phénomènes.

    Au delà, fausse dimension divine

    Le livre "au delà", qui sort avec le même Soleil, un an plus tard, on garde les classiques : Lune en poissons croyances fausses, signe des tombes et morts, avec Uranus (idéalisé, nos rêves deviennent phénomènes). Soleil+Vénus, une expérience reflet.

    Au delà, fausse dimension divine

    L'après vie, Vénus/Vénus, avec Soleil/Lune non loin, c'est encore l'expérience d'une autre dimension prenant la forme voulue par les désirs du témoin, merci le miroir. Lune+Sud, une dimension "malfaisante" répond à l'égo martial.

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    Qu'on soit clair, il y a bien quelque chose au delà : le film "au delà du miroir", Soleil+Saturne, marque du parrallèle, mais qui mute et s'adapte au regard du témoin, on retrouve Uranus+Jupiter de l'au delà, le "rêve de "Dieu". Au delà du réel, Mars sur Mars de l'au delà, encore une image de notre égo, on retrouve les conjonctions des théâtres martiaux lion, magnifique Lune et Soleil avec Pluton et Uranus, des mondes illusoires.

    Au delà, fausse dimension divine

    Je rappelle ces thèmes "saturniens" de séries de mondes parallèles, on retrouve des connexions saturniennes et joviennes, notre dimension jovienne et une dimension voisine, noire. Pluton étant l'astre des croyances, des illusions et des morts, vous avez saisi que la mort est une illusion, une croyance, un égrégore.

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    "Au delà de nos rêves" est le plus beau film sur ce sujet. Il explique bien les principes que nous nous créons notre propre paradis et enfer. Toujours Soleil+Vénus , avec Mercure en vierge pour les rêves et le réel, ce que nous créons pour l'à coté n'est qu'un reflet de nous mêmes, vous aviez compris.

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    "Jusqu'au bout du rêve", construire un terrain de baseball en suivant la voix d'un mort ("si tu le bâtis il viendra") pour faire venir les morts, nous sommes encore dans cette idée : une image vient s'adapter à nos croyances, dans une dimension parrallèle miroir, faussement "au delà" : Soleil+Vénus opposées Lune+Pluton balance, c'est un condensé de toutes les belles idées, mais fausses, de transcendance via la création.

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    Le fondement de l'autre dimension saturnienne est le silence : NL avec Saturne en fantômes, Pluton+Vénus, donc image du vide/néant, ils n'ont rien à dire, mais on les fait parler avec ce film "Pluton+Vénus+Mercure", soit faire parler un néant s'adaptant à notre regard, la conjonction "faux égo" Pluton+Mars, avec Lune, la voix devient projection de l'égo de celui qui interroge le pseudo mort. Le cas du 2, sous titré "la lumière", cette fameuse au bout du tunnel, ne doit rien au hasard, on retrouve le coté saturnien et plutonien et ce Soleil sagittaire.

    Le Vatican porte t'il la lumière ?

    Au delà, fausse dimension divine

    Mussolini, puissant martial sorcier plutonisé lié à l'autre dimension, crée l'état avec Mars sur Mars.

    Au delà, fausse dimension divine

    Ce lieu est bien sur infesté du mal, le film qui a tout dit est sorti avec Uranus sur Uranus, Neptune opposé Neptune, Jupiter/Jupiter.

    Au delà, fausse dimension divine

    Benoit 16 en sait quelque chose, l'interdit bancaire Soleil+Pluton le pousse à la démission avec pleine Lune exaltée Mars (sur Lune américaine, le responsable de l'interdit bancaire). Le lendemain de sa démission, l'interdit était bien sur levé.

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    Parlons un peu des "zombies" et autres créatures revenant de la "mort". Evil Dead marque des Soleils joviens, l'entrée dans notre dimension de morts, merci le voyage Soleil+Saturne+Jupiter+Pluton+Mercure, des morts changent de dimension via une porte vierge. Le 3 sort avec Lune tout pile entré en poissons signe des tombes.

    Au delà, fausse dimension divine

    Les zombies, NL avec Saturne en signe des théâtres, sont les comédiens idéaux pour symboliser cette peur de la mort. A part des grognements, ils sont incapables de dialogues, cf le film "silence".

    Au delà, fausse dimension divine

    Le silence Pluton+Vénus qui peut devenir manipulation, avec Mercure et Lune conjointes à limage de l'idiotie, de la mort, du néant.

    Au delà, fausse dimension divine

    Les anges et démons ne peuvent qu'adorer Rome, Neptune+Jupiter et Uranus+Mars+Vénus, lieu de la lutte entre le bien et le mal.

    Intéressons nous aux "anges" :

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    Le fait d'avoir un phallus, c'est la conjonction Soleil+Jupiter, alors que le fait d'avoir un vagin, c'est Lune+Saturne. Les 2 livres laissent entendre que les "anges" ont les 2. Mais le livre "les anges n'ont pas de sexe" répond : Lune+Uranus en verseau, rappelons que la mythologie verseau présente Uranus se faire couper le sexe par Saturne dans ce signe. La conjonction robot, et que je sache, les robots n'ont pas de sexe. De là à dire que les anges sont des "anges", c'est un pas que j'ai franchi souvent. On garde le sempiternel Soleil vénusien, en lion pour changer.

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    Le livre de Jovanovic sur les anges expose les cas de Pio et Neumann, qui ont eu souvent affaire à des anges et démons. Lune+Jupiter pour exposer la foi chrétienne, qui crée la conne-xion, Jupiter/Jupiter de Neumann et Soleil+Pluton+Mercure opposé à celui du padre Pio. Le livre conforme que des phénomènes polymorphes s'adaptent aux croyances des témoins pour leur faire vivre une expérience reflet de l'égo (encore Mars+Vénus).

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    Au delà, fausse dimension divine

    Cette mort, cette illusion, ce néant plutonien, nous y allons comme nous voulons le transcender, c'est le principe de voyage bidon nommé "ascension", vouloir dépasser nous même la mort alors que l'idée n'est qu'une croyance. Qui est Pluton+Nord et Uranus+Jupiter pour aller "au delà" ? Le fameux robonaute, ce créateur assimilé aux ET. Les films ici en thème résument tout ce que nous venons de voir dans l'article et sur les liens 2 lignes plus haut.

    La sortie d'un nouveau livre sur l'au delà de la part de Werber nous permet de valider quelques lois astrales présentées sur le blog :

     

    Depuis l'au delà, vraiment ?

    Le film sort avec la conjonction Mars+Vénus, qui marque, au pif le film "au delà". C'est donc bien le miroir de l'égo du témoin ou conteur qui est exprimée dans ces récits, et pas une vérité, seulement une réalité miroir, qui correspond aux attentes ou souffrances. Uranus opposée Jupiter et Uranus+Jupiter, c'est bien une fois en une dimension meilleure, supérieure, céleste (uranienne). Le livre de Werber insiste par la Lune+Neptune en verseau sur la possibilité révolutionnaire, d'éveil, de libération, mais par un sacrifice hélas, la Lune est sur l'étoile d'Andromède, celle qui accepte de se sacrifier, de mourir pour sauver son peuple momentanément. Soleil+Mercure sur exaltation Mercure, les morts du livre auront une porte de communication pour se faire entendre de médiums, dans le livre ?

    Depuis l'au delà, vraiment ?

    Depuis l'au delà, vraiment ?

    Il n'en est pas à son coup d'essai, comment ne pas citer son meilleur livre : les thanatonautes, sorti 2 cycles de Jupiter plus tôt, déjà avec Mars+Vénus, et dans ce livre le coté "Saturne+Mercure", soit voyager dans le ciel caché/l'au delà est central, le héros apprend à faire des "sorties" de plus en plus "loin" dans l'au delà. Le coté uranien et neptunien avec Mars et Vénus appuie que cet espace est en plein le miroir de nos rêves, de nos images mentales de ce que devrait être

    Depuis l'au delà, vraiment ?

    Depuis l'au delà, vraiment ?

    Werber avec son Saturne+Jupiter ne pouvait que dire avoir vécu une expérience de vie passée en atlantide Saturne+Jupiter, la religion/civilisation qui vénérait le "père" et la "mère" mais a été remplacée par nos religions/civilisations paternelles, joviennes, telles Sumer. L'Atlantide mérite son article, je l'ai introduit avec Werber car c'est au cœur de ses livres. De par ses connexions au père Brune, j'invite ceux qui le connaissent à tenter de les mettre en relations, des livres en rapport avec la TCI (communication avec des égrégores confondus avec des "morts" par le biais de radios), c'est bien sur sa voie, il peut etre celui qui aborde rationnellement ce sujet, en scientifique, pour comprendre, parce que Brune est hélas trompé par ses croyances personnelles, que ce soient en Dieu ou sa religion, qui sont utilisées par les égrégores qu'il se crée (merci sa nature fortement vénusienne et jovienne de foi).

    Depuis l'au delà, vraiment ?

    Depuis l'au delà, vraiment ?

    Pour ceux allergiques à Werber, l'explorateur de l'au delà, traduit et édité par Jovanovic, on retrouve Soleil sur Lune verseau, on retrouve encore la connexion Uranus/Jupiter, on retrouve le Mars+Vénus. Vis à vis de l'au delà, les conjonctions de copie de l'égo sont opposées, et les Soleil sont opposés. Nous avons juste ici une illustration du principe exposé en boite de Pandore 8, sauf qu'au lieu de la fin lion, les oeuvres "idéalistes", uraniennes, le beau ciel tout beau paradisiaques seront fin verseau.

    « Promotion Voltaire, histoire d'une éliteIran, nouvelles Lunes de mort »

    Tags Tags : , , , , ,