• Axe majeur, résumé des ères astrologiques

     Lire en complément mon article sur l'axe royal

    Axe majeur, résumé des éres astrologiques

     Comme pour l'axe royal, terminé par Mitterrand, il a fait construire un second axe sidéral, l'axe majeur de Cergy (qui a dit Y grec ?), qui est également un résumé de l'histoire du monde, en 12 ères/étapes :

    Tour Belvédère, le verseau :
    Elle mesure 36 mètres de haut et 3,60 mètres de large. Elle est légèrement inclinée de 3° en direction de l'Axe-Majeur dont elle est l'origine. À l'intérieur, un escalier en hélice effectue 12 rotations. Un percement sur chacun des paliers, presque invisible de l'extérieur, permet d'observer l'évolution du paysage au cours de la montée.
    De son sommet, qui offre une vue panoramique sur l'Ile-de-France, son rayon laser s'échappe vers le Carrefour de Ham, station terminale (12) de l'Axe-Majeur.

    Place Hubert Renaud, le capricorne :
    Sa forme circulaire symbolise le monde avec ses 360°. Nous sommes ici dans le prolongement de la tour de 36 mètres et 12 rotations, avec ici la création de l'univers.

    Le Verger/parc des Impressionnistes, le sagittaire :
    Signe du chasseur, nous sommes ici sur le terrain du "paradis", dans lequel l'Humain peut donner libre cours à ses envies, il est au milieu de la nature.

    Esplanade de Paris, le scorpion :
    Les pavés de la Cour Napoléon du Louvre y ont pris place, lien supplémentaire entre l'Axe-Majeur et l'axe historique de Paris. La fontaine de vapeur, offerte par les habitants de Cergy-Pontoise, est le symbole de la géothermie naturelle du site. Les 12 colonnes, de même taille que celles de l'Arc du Carrousel, marquent la limite entre le plateau et la vallée, et vous l'avez compris, entre l'age d'or et la mort de ce signe, car aprés l'esplanade, nous descendons, suite du processus d'involution.

    La terrasse, la balance :
    Nous sommes ici sur le lien entre le monde d'en haut, "divin"(la balance sud), et le monde d'en bas (la balance nord), vers lequel nous descendons.

    Jardins des Droits de l'Homme Pierre Mendès-France, le lieu vierge :
    Le second signe de la nature, des animaux, est logiquement représenté par un jardin, Éden non plus céleste comme le sagittaire, mais terrestre, ce n'est plus un paradis mais un lieu de luttes pour sa survie.

    L’amphithéâtre, le lion :
    Signe des estrades, des représentations, de ceux qui s'affichent devant le public pour les illuminer, quoi de mieux qu'un théâtre pour symboliser le lion ?

    Scène et bassins, le cancer :
    Signe d'eau, nous trouvons logiquement des bassins, et une scène, car de nombreux acteurs et humoristes font partie de ce signe.

    La passerelle, les gémeaux :
    C'est logiquement un pont, symbole du double, qui nous emmène d'un monde à l'autre, de l'age d'airain à celui de fer, comme ce signe est celui qui communique.

    Ile Astronomique, le taureau :
    Vestige d'une ancienne sablière, l'Ile Astronomique n'est pas terminée. Le projet y prévoit l'installation de sculptures d'initiation à l'astronomie, à l'image des jardins d'Égypte, d'Inde ou du Mexique. Ces sculptures permettront au promeneur de mesurer le temps et d'observer les astres. Pour notre élite qui vénère Lucifer (Vénus du matin), rien de moins logique que de vous parler d'astronomie sur ce lieu.

    Pyramide, le bélier :
    Monument sur l'eau, elle est le lieu qui se veut l'exaltation du Soleil, car elle est de par sa définition la maison du Soleil et de la Lune (per-ra-més).

    Carrefour de Ham, les poissons :
    Après un lac, le laser, qui part de la tour, frappe une borne non encore terminée, qui symbolise la croisée des chemins. Le carrefour de Ham et l'ile astronomique seront comme par un heureux hasard terminés pour l'entrée de Saturne en sagittaire, en février 2017. Que nous réserve l'élite ? Je l'évoquerai dans les futurs articles concernant ces sidéralistes qui nous gouvernent.

    « Signes astrologiques, classificationsL'ère du verseau, ou le souci de bien situer les poissons »

    Tags Tags : , , ,