• Du taureau aux gémeaux

    Le taureau a tué son égo en début de signe, il est content, enfin pas tout à fait. Il a sa femme, sa maison, ses objets, mais il manque une chose à Jupiter : la paternité. Et hélas pour lui, le secteur qui relie le taureau et les gémeaux, très large, c'est la constellation d'Orion, le chasseur qui tue le taureau, le meurtre du père par le fils est ainsi inscrit dans le ciel, à l'avance.

    Cette chasse est déjà celle de la mère, le père est chassé/trompé par sa femme et leur fils. Chez les sumériens, Anu (le ciel) conçoit avec Ki (la terre) le fils Enki, union des 2. Ce dieu est l'humain, il est collé à la terre, vous l'avez compris, il est proche de sa mère. Anu, jaloux de cette relation, trompe Ki avec Lil (l'air) et conçoit Enlil, qui lui, de par sa nature céleste, est proche de son père. Nous avons ainsi les 2 gémeaux/jumeaux, et les 2 mondes bien séparés, celui du père et Enlil, celui de la mère et Enki. On peut associer Enlil au frère "taureau", proche de Jupiter, et Enki au frère gémeaux, l'adversaire à abattre.

    Chez les sumériens, Anu devient Apsu, Ki devient Tiamat, Enlil devient Marduk et Enki devient Kingu, le drame prend des airs nettement plus incestueux, Apsu est cocufié par son fils Kingu, le fils préféré de la mère, et Marduk apparait comme jaloux, et furieux que son père ne réagisse pas. Nous avons là une version plus étendue de la guerre entre Jupiter, le monde d'en haut, et Saturne, le monde d'en bas, et avec les enfants Vénus, qui porte la lumière du Soleil, en haut avec son père, contre Mars, attaché à la terre, l'égo, la matière. Vous avez compris que nous avons là, dans les astres, une fonction essentielle à la société, un des interdits fondateurs, l'interdiction de l'inceste, qui sera puni plus tard dans le zodiaque.

    Chez les égyptiens, Shou (l'air) s'unit à l'eau (Tefnout) pour concevoir le ciel (Nout, féminine) et la Terre (Geb, masculin). Cette fois, c'est le frère et la sœur qui veulent s'unir, aussi la mère bloque t elle son fils, et le père bloque sa fille. Mais Nout trouve un stratagème, leurs parents ne peuvent les séparer que le temps d'une année solaire, 360 jours, aussi joue t elle aux dés la possibilité de gagner 5 jours supplémentaires. Évidement, elle l'emporte, allonge l'année, et à chaque jour supplémentaire, elle conçoit avec son frère un dieu, symbole du jour "interdit", qui ne devrait pas exister : Horus l'ancien - Osiris - Seth - Isis - Nephtys. Nous avons la naissance d'une dynastie divine, jovienne, le fruit de l'union interdite, l'air et l'eau sont symboliquement chassés, saturniens, les dieux anciens.

    Chez les grecs, le couple Ouranus (le ciel, donnera Uranus) et Gaïa (la terre) conçoivent la génération des titans, fils ayant pour roi Cronos, symbole de Saturne, du temps. Ce Cronos s'amuse à créer des dieux lui aussi, mais étant le dieu du temps il ne peut que créer des dieux temporaires, ils sont mortels, arrivera un moment il va les manger. Dès lors, il était inévitable que les dieux enfants, imparfaits, ne se rebellent, de par la peur de la mort, menés par Jupiter/Zeus. Le gémeaux est avant tout cette cassure entre le haut et le bas, Jupiter et Saturne, le monde du fils finit par s'opposer à celui du père, le père à sa femme, etc selon le mythe. Orion étant chasseur, il était écrit que les enfants chasseraient leurs parents.

    Dans la tablette 3 de l'épopée de Gilgamesh, Enkidu avait tout, il avait été apprivoisé par l'amour d'une femme (courtisane), il était le roi de la Nature, des animaux, il pouvait disposer de tout ce qu'il voulait, sauf qu'il entend parler des villes, et de son roi Gilgamesh, aussi cela active t il son envie de conquête, il ne peut pas accepter ne pas être le maitre martial du monde entier. Cette lutte entre les frères, on la retrouve dans un paquet de mythes. C'est la séparation entre Abel et Caïn, c'est la séparation injuste entre Castor et Pollux. Pour rappel, Zeus a conçu avec une femme 2 dieux, mais de nature différente, l'un est demi dieu (proche de père), Pollux, l'autre est seulement mortel, Castor. Par cette inégalité, il ne peut y avoir que conflit et problème, tout comme Enlil a la nature céleste que n'aura pas Enki.

    Les babyloniens, à cause des multiples invasions, finissent par détester les dieux anciens, ainsi Anu est remplacé par son fils Enlil dans leurs mythes, et Enki est chassé dans les eaux inférieures, tout juste bon à diriger une forme d'enfer, il empêche des monstres souterrains d'envahir notre monde, rôle ingrat, et n'a fait que créer l'humanité en étant bourré, ratage total et il est incapable de nous rendre intelligents. Les grecs et romains ont fait varier le mythe avec le principe de saturnales, le pouvoir de Jupiter n'est que temporaire, Saturne attend son heure pour revenir et reprendre son du (la terre est à Saturne, le ciel à Jupiter, donc il ne peut commander durablement la terre).

    Les juifs ont plagié cette histoire d'union interdite, avec Lucifer, le 1er ange, le seul parfait, qui justement parce qu'il est parfait, se rebelle contre son père, symbole de Jupiter, et part sur la terre (Saturne donc) avec 1/3 des anges, et ils décident d'aimer les femmes, de leur faire des enfants, mi hommes mi anges, les néphilims, ce qui fait craindre à Papa Dieu jovien d’être renversé, aussi coupe t il leurs ailes, séparant les 2 mondes (il cassera l'échelle de Jacob ensuite, qui permet symboliquement le passage entre le ciel et la terre, et empêche la construction symbolique de la tour de Babel, permettant d'y retourner), gouvernés chacun par leur nature, nous le monde sexuel, noir, terrestre, contre un ciel idéalisé, paradisiaque, représenté par un Olympe, il faudrait regagner nos ailes et remonter au ciel.

    Le taureau est vénusien+Jupiter (aimé du père, du ciel, mais ingrat il va le chasser), le gémeaux est martial et lunaire (aimé de la mère, de la terre, mais froid, noir, sombre), Orion a bien été scindé en ces 2 parties qui n'ont pas les mêmes énergies. Il est d'usage de séparer le ciel comme étant le bien, la lumière, du mal comme étant la terre, mais vous avez compris que la clé est équilibre. Après une bagarre, Enkidu et Gilgamesh font ainsi la paix, tout comme Castor chasse avec Pollux. Le ciel n'est rien sans la terre, le haut sans le bas, la lumière sans l'obscurité, Jupiter sans Saturne, Mars sans Vénus, le Soleil sans Lune, Uranus sans Neptune, Mercure sans Pluton, etc.

    Du taureau aux gémeaux

    « Star Wars 8, épisode scorpionTubes et chanteurs, plus con ou Pluton ? »

    Tags Tags : ,