• Kabbale, guématrie

    La fameuse "kabbale" vient du verbe "lekabel" qui signifie "recevoir". C'est un système complexe de transmission-réception secrète d'un savoir.

    Quand à la guématrie, elle associe les nombres aux lettres de l'alphabet HÉBRAÏQUE. Je le mets en majuscules, car si certains mots de notre alphabet donneront des résultats éclairants, ce n'est pas de la guématrie. Cela n'a aucun sens de regarder un autre alphabet et de chercher les nombres.

    Les 9 premières lettres de l'alphabet hébraïque = 9 premiers chiffres.

    Les 9 lettres suivantes = les 9 dizaines.

    Les 4 dernières lettres = les 4 centaines.

    Pour la guématrie, il est possible d'accéder à la connaissance secrète, symbolisée par le séphira caché (voir plus bas) par les nombres. Exemples : Le mot shanah (année) est égal à 355, et justement c'est le nombre de jours d'une année lunaire (quel hasard). Le mot herayon (grossesse) est égal à 271, le nombre de jours dans 9 mois (quelle coïncidence). Cherchez le nombre pour grossesse, vous tomberez pas sur 271, raison pour abandonner le français dans votre quête de guématrie probante.

    C'est aussi et surtout un système d'anagrammes : YHVH Eloei Israël, un des noms de "Dieu", est égal à 613. Moshe Rabeinu (Moise notre prophète) est aussi égal à 613. 613 est justement le nombre de commandements donnés par "Dieu" à Moise dans la Torah.

    Dans la genèse, Abraham emmène 318 serviteurs à une bataille. Or, le serviteur d'Abraham, Eliézer, égal 318. Il n'y en avait pas 318, juste Eliézer. C'est ainsi que depuis des siècles, les pseudos spécialistes de Jean s'acharnent à trouver le parfait anagramme du 666, donnant de tout et surtout de n'importe quoi.

    Les mots hébraïques sont eux mêmes codés, ex les premiers mots du pentateuque : Bereshit, ce qui signifie "au commencement". Ce mot est composé de bere (il créa) et shit (six). En un mot "au commencement", le texte indique que le monde a été crée en 6 jours. 6, chiffre si important pour Israël que son symbole est l'étoile de David, à 6 branches.

    Quand "Dieu" dit dans l'exode "j'envoie mon ange devant toi", "mon ange" se dit melakhi, anagramme de Mikhael, l'archange protecteur des juifs. Donc quand il dit son ange, il parle de Michel.

    La kabbale, dans le Sefer Yetzirah (livre de la création), évoque les 32 chemins de la création empruntés par "Dieu" dans les 6 jours de la création. Vous comprenez donc aisément le sens du chiffre 33, l'Humain se croyant Dieu s'est inventé un chemin de création différent de "Dieu", à cause de la nature de l'exaltation lunaire dans le taureau jovien, Jupiter se prenant pour le boss.

    Pourquoi 32 ? Les 22 lettres hébraïques + les 10 sephiroths, les 10 attributs divins, qui symbolisent chacun un des 10 premiers nombres. Le premier sephira est Kether, la couronne, qui représente l'esprit de Dieu, la tête chez l'humain, il s'exprime par la voix, la respiration et la parole (le fameux verbe). Le second sephira Okhma, est la sagesse, l'air qui émane de l'esprit. Le 3ème est Bina, la compréhension, l'eau qui émane de l'air. 4ème est Hessed, la miséricorde. 5ème est Guebourah, la force. 6ème est Tiph'ereth, la beauté. 7ème est Nesah, l'éternité. Le 8ème est Hod, la gloire, Le 9ème est Yessod, la fondation et enfin le 10ème est Malkhouth, le royaume.

    Ces 10 nombres sont organisés en arbre de vie et représentent l’être humain : Kether la tête; Okhma-Hessed-Nesah coté droit du corps; Bina-Guebourah-Hod coté gauche; Tiph'ereth le cœur; Yessod les parties génitales et Malkhouth les pieds.

    Puisque vous avez parcouru le blog, vous vous rappelez que les 12 maisons natales,sont toutes égales au signe associé, et que les signes sont le symbole d'un Corps astral, en partant du bélier, signe de la tête, aux poissons, signe des pieds. Mais y'a des signes en trop, me direz vous

    Kabbale, guématrie, bases

    Kabbale, guématrie, bases

    Il y a un 11ème séphira, Daath, non encore manifesté, qui symbolise une bibliothèque cosmique, dont "Dieu" autorise Enoch de la consulter, et découvrir ainsi les secrets lunaires (Lune symbole du secret, elle a une face visible et une face cachée opposée). Le contenu de ce séphira est justement le but de la kabbale. Quand à la balance, n'oubliez pas que c'est un signe inventé, la vierge a été coupée en 2, et le scorpion a été séparé de ses pinces, pour bien séparer ce secteur solaire et saturnien (le Soleil noir) du reste du zodiaque.

    Les franc-maçons ont associé les 3 séphiroth de gauche 3-5-8 au pilier "Boaz" ("la force est en lui"), ce 3->5->8 symbolise la voie noire, 3 signes martiaux néfastes. Les 3 de droite 2-4-7 au pilier "Jakin" ("il établit"), ce 2->4->7 symbolise la voie blanche, 3 signes vénusiens qu'ils jugent favorables. Le chemin de l'initié à ces sociétés secrètes ? Celui du milieu, l’équilibre 1-6-9-10, on part du bélier martial pour aboutir au capricorne exaltation martiale, la chute. Et grâce à ce chemin, on est sensé s'éveiller au secteur caché, derrière le voile. Le 6 se trouve au centre de ce chemin astrologique, la vierge gouvernée par Mercure et Vénus, les 2 astres de l'élite noire. Mercure, l'astre de la transmission, de la mutation y est justement exaltée, et Vénus, l'astre du miroir, celui qu'on consulte pour avoir la vérité.

    C'est en se regardant dans un miroir que les adeptes découvrent la vérité ultime cachée, dans chaque version des "Mystères". Cette voie est censée permettre de se découvrir, on rejoint les conneries sur le 3ème œil, sur une zone atrophiée du corps qu'il faudrait éveiller. Du 1 au 10, de la tête aux pieds, c'est ainsi une lente involution, de l'intelligence à la bêtise. Nous sommes justement dans l'ère finale des pieds poissons, la chute est proche, mais elle symbolise la naissance d'un royaume, leur fameuse Jérusalem Céleste. Composée de robots, notre mutation, elle quittera la Terre, on ne peut les démentir la dessus.

    « Franc-maçonnerie, histoireVénus, vilaine Lucifer ? »

    Tags Tags : , , , , ,