• L'astrologie fait elle perdre la raison ?

    Chanson Astrologie sidérale.

    Le groupe de rock psychédélique nous dit que l'astrologie sidérale fait perdre la raison, et nous parle des retours de Saturne.

    Si on parle du con-formisme ambiant, de la normalité, est jugé normal ce qui est fait par la majorité. Cela devrait s'appeler dictature, mais c'est appelé la société. Ce que la majorité décide, la minorité doit suivre. Bercée par les films et livres pour lesquels le gentil gagne toujours à la fin (95% de ce qui sort), les gens sont con-ditionnés à une vision évolutive, de croissance ininterrompue, toujours plus vite, toujours plus haut, toujours plus fort.

    Le taureau, en tant que signe de la maison, nous avons décidé logiquement que la Terre était notre maison, et qu'elle ne nous dicterait pas nos lois, et que nous allions l'apprivoiser par le biais de la technologie. Les catastrophes naturelles s'enchainent, mais après 3 jours de deuil national, une émission télé avec des pseudos stars chantant pour récolter de l'argent que l’État est incapable de donner, tout le monde retourne à ses occupations, les assurances paient et augmentent leurs tarifs, on n'a rien appris.

    Et là, voilà des gens qui se disent "astrologues" et qui expliquent aux dictateurs de la masse, imposant leur société folle à 99,99999% de la planète (hormis des tribus qui arrivent à résister à la déforestation), que l'humain n'est qu'une marionnette des astres, qu'aucun de ses actes et pas la moindre de ses pensées n'a été le fait d'un choix, tous ont été le produit de cycles célestes revenant sur ses énergies. "Il a perdu la raison, il doit être profondément déprimé", dira le dictateur. Il préfère en effet lire des articles sur des gens prétendument en contact avec des êtres invisibles qui nous annoncent une ascension en 5D, mais attention pas tout le monde, seuls les élus prendront l'ascenseur, pour les autres, les impies, ce seront les feux de l'amour, euh pardon de l'enfer. Le dictateur croit que la Nature doit être à son service, que les planètes sont ses esclaves, s'il veut un avenir radieux, elles doivent le lui offrir, et si elles lui promettent un truc chiant, il a son LIBRE ARBITRE pour contrer, parce que oui, monsieur-dame tout le monde, c'est Superman, c'est bien connu. Le dictateur est bien sur incapable de prouver l'existence de ce pouvoir magique, c'est comme Dieu, le père Noël, la petite souris, Ashtar, le Christ, la "France va mieux" d'Hollande, ou encore le français "moyen" des sondages, personne ne les a jamais vu.

    Fait elle perdre la raison ? Non, elle la rend. Les astres, contrairement aux humains, montrent une réalité céleste factuelle, vérifiable, ils n'enjolivent pas les choses, ils ne nous disent pas ce que nous voulons entendre. Par contre, oui, elle a tendance à dégouter de l'humanité, car elle le montre tel qu'il est, sans fuite, sans artifices, vous ne pouvez pas mentir devant les astres, ils vous montrent à 100%, toutes les actions viles et les pensées les plus sombres sont inscrites dans de banals retours astraux. La raison, est ce se voiler la face ? Non, c'est enlever le voile, faire donc son apocalypse.

    Si croire que tout ira pour le mieux ou vouloir, en bon égocentrique, parce qu'on a envie que tout aille bien, si c'est cela avoir la raison, alors oui, y a comme un problème. Le génial "prophète" de Khalil Gibran raconte cette histoire centrale : C'est l'histoire d'une eau empoisonnée, qui rend tout un peuple fou. Tous ? Non, le prince a sa source d'eau personnelle, non polluée. Il est donc le seul encore "normal". Le peuple ne comprend plus le prince, aussi finissent ils par le jeter hors du palais, le considérant comme fou.

    La morale de l'histoire ? Toute folie, tant qu'elle se propage dans la majorité des esprits, est appelée norme, avoir la raison, c'est donc être fou comme la masse du peuple. N'essayez pas de guérir, vous allez perdre vos amis, votre famille, qui vous reprocheront de tenter ce qu'eux ont été incapables de faire, ils veulent que tout le monde soit fou comme eux, car oui, la folie "normale", c'est con-tagieux. Cela rassure, cela donne un semblant d'objectif social, trouver un boulot, un(e) mari/femme, faire des enfants, acheter un logement ou une maison, se saigner pour rembourser un crédit pendant 25 ans, les fous vous expliquent que c'est un mode de vie absolument normal, et qu'il doit durer toujours.

    L'astrologie, quand à l'avenir et aux figures "connues", est sans appel, et cela, le dictateur "bisounours" n'aime pas, il veut pas voir le néfaste, ça n'existe pas, il l'a rangé dans le tiroir "inconscient", en pensant maitriser la fermeture du tiroir, alors même que le comportement de l'inconscient est dépendant des astres. Ne dites surtout pas que compte tenu du nombre de centrales nucléaires, du temps pour arrêter une centrale, et du volume d'eau nécessaire pour refroidir un réacteur, c'est impossible de passer tous les retours de Saturne sur Antarès sans encombre. Mais quelle horreur, je suis pessimiste, c'est vrai, que les masses m'excusent, l'humanité est grande, elle est belle, elle est capable de grandes actions, elle a un libre arbitre formidable, elle va ascensionner, elle va profiter du pouvoir de la pensée positive, aidée par Ashtar et les vaisseaux galactiques, actuellement pris dans les embouteillages. Heureusement que des machines du futur nous aident à muter vers l'enfant des étoiles, qui ira semer la Terre dans le passé, parce que si on attendait que des ET incapables d’être dans notre dimension matérielle nous sauvent, on risque d'attendre longtemps, ils ne peuvent qu'envoyer des phénomènes illusoires, ce ne sont que des mongols à l'image de l'univers.

    L'astrologie fait elle perdre la raison ?

    « Hitler, narcisse et son miroirL'origine du monde, de Sumer à la peinture »

    Tags Tags : , , ,