• L'axe royal, une petite histoire du monde

    Lire en complément mon article sur l'axe-majeur

    L'axe royal, une petite histoire du monde

    Les hindous avaient établi 4 ages généraux :

    Age d'or : 1 728 000 ans
    Age d'argent : 1 296 000 ans
    Age d'airain : 864 000 ans
    Age de fer : 432 000 ans
    C'est le principe 4, puis 3, puis 2, puis 1, tout se reserre.
    Cela vous donne une idée de la place toute relative des humanités qui se sont succédées sur Terre (j'expliquerai tout ca, lisez Hésiode pour avoir une idée).

    Ils avaient aussi établi au sein des ages la "grande année", fonctionnant de façon miroir, elle aussi composée de 4 ages, relatifs à sa durée, 12 ères de 2148 ans (30x71,6) = 25 776 ans.

    L'ordre des ères du grand cycle général et de chaque grande année est celui ci :

    Age d'or :

    - Ère du verseau

    - Ère du capricorne

    - Ère du sagittaire

    Age d'argent :

    - Ère du scorpion

    - Ère de la balance

    - Ère de la vierge

    Age d'airain :

    - Ère du lion

    - Ère du cancer

    - Ère des gémeaux

    Age de fer :

    - Ère du taureau

    - Ère du bélier

    - Ère des poissons

    A Paris, l'axe royal, allant de la cour carrée du Louvre à l'arche de la Défense résume l'histoire de l'univers tout autant que celui de la grande année dans laquelle nous vivons, en 12 étapes :

    Tout commence avec la cour carrée, le verseau : il n'y a rien, c'est le vide...nous sommes dans l'eau primordiale. Tout est un, indifférencié, c'est l'univers post big bang.

    Puis dans l'eau naissent des poissons, Tiamat et Apsu (Mère et Père du monde). Ce sont les deux pyramides du Louvre, Tiamat féminine (Lune) et Apsu masculin (Soleil), qui s'unissent pour créer de multiples enfants, dont Kingu, le préféré, et Marduk, le rebelle.

    Tiamat est tuée, et démembrée par Marduk, pour faire le cosmos. C'était l'espace fermé autour de la pyramide du Louvre par le palais des tuileries, le carré du capricorne (10 = ordre divin). De même que ce cosmos sont créées les planètes, devenues les "dieux".

    Alors Kingu est tué lui aussi par Marduk pour faire de son sang l'humanité. Nous sommes donc à la victoire du soit disant "bien" : l'arc de triomphe du carrousel, qui donne sur le jardin des tuileries, symbole du paradis sagittaire : tout va bien, nous sommes encore dans l'age d'or, que ce jardin raconte (à visiter !)

    Puis nous sortons du jardin, et nous tombons sur le scorpion, symbole de la mort : le sexe mort d’Osiris trône ici vigoureux, alors que justement, c'est dans cette ère qu'est apparue la mort, en même temps que Vénus. J'évoque l'obélisque sur cette page

    Mais heureusement, les anciens ont conçu avec cet ennemi un nouvel ordre : la balance est symbolisée par l'assemblée nationale, les ambassades prestigieuses (américaine en 1er), le ministère des affaires étrangères et toutes les ambassades les plus importantes ainsi que les ministères.

    Nous arrivons sur la vierge : symbole du faux pouvoir, celui d'un homme qui se prétend roi donc le fils Kingu. Mais l'humain ne sera jamais au niveau du démon sacrifié. Comme symbole de cette fausseté, vous avez l’Élysée et les deux palais (grands et petits) censés représenter le pouvoir et sa représentation. Quoi de surprenant que ce signe du service ait sur les Champs-Élysées une myriade de magasins de service, typiquement mercuriels ? (le maitre de la vierge)

    Les Champs-Élysées donnent sur l'Arc de triomphe : nous sommes ici dans le lion, l’ère des batailles, des soldats, donc pas étonnant que ce soit le lieu des défilés. Mais l'arc de triomphe est dédiée aux soldats morts, d’où le fait que la tombe du soldat inconnu est orientée vers la constellation du scorpion (mort).

    Après cette grande bataille qui conduit à la mort des armées, c'est un nouvel Éden, mais simple 'copie" du 1er : le bois de Boulogne, qui est le cancer...comment vivre dans le paradis avec la mort ? C'est la naissance des civilisations "modernes", qui après l’ère du lion sont reparties de zéro.

    Puis les civilisations veulent retrouver le savoir perdu : elles communiquent avec des entités pas très recommandables, sataniques : nous entrons dans l'ère des gémeaux, celui du messager. L'hermétisme, le faux savoir est donné par Mercure aux humains qui le confondent avec le savoir solaire. Hermès peut bien avoir le caducée, il n'a pas la lyre d'apollon/soleil, et déjà qu'il sache se servir du caducée du serpentaire/opiuchus, constellation qui dépend de celle du scorpion, impossible car Hermès n'est pas Asclépios.
    Quoi de plus logique que le gémeaux soient les deux palais des congrès, lieu du transmission de fausses vérités via des conférences ?

    En taureau, nous avons ici une arche, une ile de verdure, pour résister à un déluge (la seine). Le savoir est de nouveau quasiment perdu, et le taureau devient alors le grand Dieu de nos plus anciennes religions connues. Le fait que cette ile ait la forme de la corne du taureau, ce n'est bien sur pas une coïncidence.

    En bélier, nous entrons dans le quartier de la défense. Signe des numéro 1, il est donc normal que les plus grandes entreprises du CAC40 y aient leur siège. C'est la Défense, mais défense contre quoi ? Contre le retour du chaos, hé oui Tiamat et Kingu vont bientôt renaitre. Le taureau est remplacé par le bélier dans la religion tronquée égyptienne (Amon-Ra a une tête de bélier, qui cache, sens du mot Amon, son vrai visage), et le veau d'or est cassé par le Moise "mythologique, mais résumé de cette ère, pour imposer le dieu qui se veut seul et unique, ce cher YHVH, parfait exemple du signe du bélier, masculin et qui ne veut que l'on n'adore que lui.

    Ensuite nous tombons sur le poissons : la vérité exotérique, à la surface, est fausse, la vérité ésotérique, en sous sol, est cachée...il y a ainsi sur l'esplanade de la Défense deux villes : en surface, les lieux codés astrologiquement, et en profondeur, de véritables cathédrales gardant le mal qui doit renaitre (un dragon géant et d'autres joyeusetés cachées de notre vue).

    L'arche de la Défense symbolise la fin des temps : nouveau déluge, il faut donc construire une boite pour sauver ce qui peut l’être. Quoi de plus signifiant qu'à son toit nous ayons un zodiaque sidéral, bientôt un jardin (le jardin d’Éden de la prochaine humanité en symbolique), et le ministère de l'écologie et du développement durable y a ses bureaux, entre autres (on va au moins sauver quelque chose ?). Lire l'article sur l'arche de la Défense

    Maitrises, maisons, axes »

    Tags Tags : , , , , , , ,