• L'origine du monde, de Sumer à la peinture

    Les sumériens, suivis par les babyloniens, nous donnent différentes versions de l'origine du monde :

    Nammu, la mère de tout, donne naissance à Anu (Anu = ciel) et Ki (Terre), qui couchent pour concevoir Enki, chargé d’être le seigneur (En) du monde inférieur (Ki), quand Enlil (En-lil, l'air) est le seigneur intermédiaire entre le ciel et la Terre, Anu restant le seigneur principal, au ciel, créant ainsi 3 niveaux.

    A partir de là, naissent des mythes (du grec signifiant mensonge) n'ayant aucune vérité, ce sont seulement des figures archétypales chargées d'expliquer des phénomènes cosmiques aux idiots du peuple, qui aura bien moins de mal à comprendre si le ciel devient un seigneur du ciel Anu. Il est malheureux qu'au 20ème siècle les gens ne fonctionnent toujours qu'ainsi, il faut diviniser, déifier des principes astronomiques, "Dieu" et "Jésus" ne sont que des mythes concernant Jupiter mais à la sauce bidon plutonienne poissons, expliquée sous forme d'un conte astrologique. Mais certains continuent de croire par ex que la genèse est un événement réel. Non mais sérieux, quelqu'un a vu la création, l'a écrite sur du papier, alors que rien n'existait ? Quelqu'un a vu "Dieu" créer Adam et Eve, les a vu manger une pomme, alors que ce sont soit disant les premiers humains ? Je reviendrai sur ces nombreuses idioties dans un article dédié, y'a tellement à en dire concernant les différentes versions du texte ajoutées au fil du temps, comme par ex le début actuel de la genèse, qui a été écrite 1 siècle APRÈS l'histoire d'Adam et Eve.

    Les babyloniens complexifient les choses, modifient les archétypes. Nammu devient Tiamat, qui cette fois s'unit non plus à un père comme Anu, mais Apsu, le monde souterrain inférieur personnifié (qui était Ki chez Sumer). Tiamat et Apsu conçoivent des dieux et déesses provisoires, destinées à être mangées. Les enfants, les créatures, se rebellent, c'est le fameux syndrome de Frankenstein, immanquablement dans 100% de tous les livres et films et mythes la création va se rebeller contre son créateur. C'est Enki qui lance les hostilités en tuant son père Apsu pour prendre sa place de seigneur du monde souterrain, il devient donc le premier adversaire, l'équivalent de Satan, parce qu'il a refusé la mort finale. Enki, ce cher Mercure, veut changer la loi 1ère, et il y parvient. Quand à Marduk, personnification de Jupiter au lever du Soleil, il s'en prend à sa mère Tiamat, qui après la mort de son mari n'avait rien trouvé de mieux que de coucher avec son fils Kingu. Tiamat est tuée, démembrée, avec chaque morceau du corps de Tiamat il crée les astres (étoiles et planètes) avec les différentes parties du corps. Dans sa version akkadienne, c'est Ausar qui crée Gaga (Pluton) pour détruire Mulge (planète qui était entre Mars et Jupiter) et changer l'ordre du monde.

    Ensuite, Il tue son frère Kingu pour créer l'humanité avec le sang de celui qui avait les tablettes du destin. Les conneries sur le graal, ce fameux sangréal, ou sang royal, quand on sait que nous serions tous les fils d'un roi tué, vous avez tous le graal en vous. Pourquoi chercher ce que vous avez déjà ? La pureté royale du sang ? Les dieux primitifs sont clairement associés à des dieux tarés, ce pourquoi leurs enfants se sont érigés comme "meilleurs" dieux. Du désordre, ils ont crée un ordre provisoire, qui finira hélas en nouveau désordre.

    Que font les grecs et romains à part reprendre exactement la même base ? Cronos, le temps saturnien, crée ses enfants, qu'immanquablement il bouffera avec les autres titans, au terme du temps. Les enfants refusent la mort et Zeus/Jupiter prend la tête de la rébellion, ils chassent les titans, qui reviendront se venger dans la bataille finale, future. Chez les romains, Jupiter chasse Saturne, vieux et fatigué (le temps, ça use) en Italie, Jupiter a le pouvoir, mais seulement provisoirement, Saturne prépare sa vengeance, les fameuses saturnales, le renversement de pouvoir et donc du monde.

    L'origine du monde

    L'installation de "l'origine du monde" de Courbet est un admirable résumé de ce que je viens d'écrire. Le Soleil et la Lune en taureau, signe du seigneur jovien, ils baisent pour concevoir Jupiter et Pluton opposés, les deux frères que sont la mort/l'illusion de la matrice et Jupiter, un "faux" dieu destiné à être tué, mangé (taureau, signe de la bouche). Il est à l'image de ses parents, par Vénus exalté Soleil. Jupiter en scorpion, signe de l'adversaire saturnien, de la guerre martiale nocturne, de l'occulte, des fantômes, des crimes, c'est donc astro-logiquement qu'il tue ses parents, qu'il démembre sa mère. Tout cela car il refuse la mort, l'échéance. Ses parents ne meurent pas vraiment, ils ne font que changer de forme, celles des planètes, des étoiles, divinisés par les fils du sang royal Mars en lion. Saturne fin de verseau, elles attendent leur heure, le renversement de la rébellion jovienne.

    Que Jupiter, comme l'humanité miroir joue, qu'il use de ses pouvoirs (comme nous), il y a un compte à rebours. La divinité de Jupiter n'est que bidon Jupiter+Pluton, il se croit au sommet, mais sur Antarès, sa divinité est déjà mourante, quasi finie, comme l'étoile. Les parents sur Aldébaran, les vrais dieux joviens, étaient de cette nature, et renverseront leur création-miroir. Neptune, astre de l'ordre, entré en maitrise avec Uranus, astre du désordre, en capricorne, signe du panthéon "divin", du sommet du ciel, il n'y a pas d'ordre sans désordre puisque comme l'a montré la théorie du chaos, l'ordre nait du désordre, et plus vous essaierez de faire un jardin ordonné, plus il sera désordonné. Le signe capricorne étant celui de l'ordre divin et de sa chute, il est normal que les titans aient été chassé, et que le nouveau panthéon le sera également, car la possession du pouvoir neptunien n'est que temporaire, elle doit changer de main (Mercure). A la fin, tous les dieux (nom que s'est choisi les nouveaux maitres du sommet) et démons (anciens dieux chassés) sont censés mourir dans différentes variantes mythologiques de la bataille finale, que ne fait que copier l'humanité.

    Courbet a représenté l'origine du monde comme le sexe féminin, et le thème confirme, le taureau étant un signe féminin (pas celui de la mère, qui est le cancer, la mère morte Tiamat/Hydre femelle), elle donne la vie et son enfant le lui rend tellement bien qu'il la chasse, la tue, ingratitude de base, ce pourquoi Enkidu, archétype martial, tue le taureau céleste dans l'épopée babylonienne de Gilgamesh (voir article sur le blog), instrument d'Inanna/Ishtar, archétype de Vénus. Tout enfant, selon son thème natal, connaitra se détachement de la mère plus ou moins prononcé, dans le cycle martial nommé "puberté", précédent celui de Vénus, la recherche de ce miroir, et ce rapport de miroir à miroir sera nommé "amour" (aime t on autre chose que son reflet astral ? bien évidement que non).

    Scorpion, signe du pénis, du mâle, du martial nocturne, ce pourquoi le fils finit toujours par perdre son sexe, qui est ranimé à chaque fois dans les mythes par une fellation. Le taureau étant signe de la bouche, ce n'était qu'action logique pour ranimer le faux dieu Jupiter+Pluton (Jupiter ne passe son temps dans les mythes qu'à baiser et violer), et les égyptiens entre autres ne s'y sont pas trompés, suivant les hindous dans les mythes concernant l'importance du sperme divin, seul permettant selon ces contes à dépasser la mort. Sperme, symbolisé par le sagittaire, signe saturnien et uranien, l'adversaire faisant la révolution, c'est par ce sperme que l'on perpétue la vie, et que nous ne sommes que des miroirs des "parents", ne pouvant vaincre la mort, on perpétue l'existence de l'humanité rebelle et adversaire en faisant naitre des enfants, nos miroirs. On ne fait que jouer au couple divin.

    Alors que les hindous n'ont aucun problème avec le cul, les préliminaires, le plaisir, tous leurs textes sacrés en parlent, de même que les textes sumériens, babyloniens, grecs et romains, la grande religion bidon poissons a décidé que le plaisir était sale, que le sexe n'était que pour faire des enfants, et des millions d'américains jurent encore avec cette vision totalement opposée à la vision de base de l'origine du monde, ce n'est pas pour rien si la peinture de Courbet est interdite sur Facebook, et constitue la méthode la plus simple pour faire effacer son compte, ils n'ont aucun problème avec la violence, mais ils ont un grave problème avec le sexe. Nous, c'est l'inverse, en état uranien, nous n'avons pas de problème avec le sexe, la jouissance, mais beaucoup avec la violence, le sagittaire n'aime pas recourir à la violence, ce ne doit être qu'en réponse judiciaire, pour appliquer le dharma.

    L'origine du monde

    « L'astrologie fait elle perdre la raison ?Jupiter, astre du plaisir ? »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,