• Liberté, neptunienne ?

    L'interview de Macron par nos journalistes lèche cul a permis de mettre en lumière une peinture achetée par Macron pour l'Elysée, réalisée par l'artiste "Obey", fan de "1984", pour commémorer les attentats du 13 novembre :

    Liberté, neptunienne ?

    Liberté, neptunienne ?

    On voit les idées de liberté, égalité et fraternité réunies sur le thème : fraternité maçonnique saturnienne en scorpion, réaliser l'alchimie de la société vers celle qu'ils désirent par des saturnales, des renversements. La liberté est neptunienne, mais en verseau désordre, c'est l'ordre qui vient après le chaos, qu'on juge être liberté, parce que Neptune est un astre d'éveil, on confond cet éveil de l'humanité, ici voulu par des FM, avec la liberté. L'égalité, Mars+Vénus exaltés Mercure, ce sont les 2 principes opposés que sont le chaud/froid, l'actif/réceptif, le masculin/féminin, qui s'entendraient et seraient à égalité. Ce film liberty est bien neptunien, mais en ordre lion, dans un système ordonné on pense pouvoir être libre, sauf qu'on ne sort pas du cadre. Confondre un ordre limité qui permette à une liberté subjective de s'exercer est une erreur classique.

    Liberté, neptunienne ?

    Liberté, neptunienne ?

    Le film "liberty" de 1916 et de 1986 suivent des logiques neptuniennes (Lune et Neptune conjoints micro et Soleil et Neptune opposés). Les films de 16/29 ont la même Jupiter, Soleil sur Lune en ordre lion.

    Liberté, neptunienne ?

    Le lien jovien est visible (opposés), lien saturnien lion, ce qui nous amène au caractère noire, sombre, criminel, de cette liberté obtenue, par une pseudo justice jovienne et le renversement de celui qui est dit méchant par les médias (on a vu la liberté irakienne et libyenne et afghane, a conduit au chaos).

    Liberté, neptunienne ?

    Le "libre" arbitre, nous dit le ciel, ne fait pas partie de notre dimension, il est caché, conjonction d'un état voisin du notre mais opposé en nature (nous n'avons pas le libre arbitre, eux l'ont, etc). Toujours Saturne scorpion, la "liberté" obtenue par Shiva dans une épreuve alchimique, mais il est tellement libre qu'il a un liquide noir dans la gorge, qu'il ne peut avaler, il doit porter le mal, mais il meurt si le liquide entre totalement dans son corps. Libre arbitre Jupiter en lion, l'ordre et la justice qui permettent d'exprimer son égo, Mars+Vénus, mon égo jouit et réalise ses envies. Ce "libre" arbitre a l'air d'appartenir aux saturniens satanistes qui nous gouvernent, sauf que c'est juste le service de démons neptuniens qui leur donne ce sentiment de "liberté" d'arbitrage. J'aurais l'occasion d'évoquer ce sujet bientot en dédié.

    Liberté, neptunienne ?

    Libre, on retrouve un Soleil avec Neptune verseau, des signatures saturniennes et l'astre noire exalté, la liberté du sataniste qui est payé pour ses services, avoir déclenché des guerres, des sacrifices, avoir zombifié les gens, crée des peurs. Mars et Vénus des gros enculés démoniaques comme Hitler, là encore un gros dossier à explorer.

    EDIT : l'artiste s'est pas foulé, il a juste modifié une œuvre récurrente dans ses "prints" :

    Liberté, neptunienne ?

    Liberté, neptunienne ?

    La conjonction de guerre Soleil+Mars en signe des œuvres/objets taureau, il travaille (Mars) certes dans l'art, mais cela n'annule pas la guerre Mars taureau également et Vénus cancer aussi, principe saturnien en début lion, tiens donc, la liberté par la guerre, par le principe Lune+Uranus fin de la constellation poissons, qui dit Uranus dit uranium, la guerre nucléaire...oups !

    « Affaire Weinstein, sombre histoire jovienneGeostorm, jouent ils de la haarp ? »

    Tags Tags : , , , ,