• Pires des mondes, vers le renversement saturnien

    La dystopie, ou contre-utopie, le fait de présenter un avenir sinistre dans lequel un héros différent des autres qui finit invariablement par échouer, a été inventé par Zamiatine, russe en exil à Paris, dans son livre "Nous autres", honteusement plagié dans le "1984" d'Orwell

    Oeuvres dystopiques, des humains vers la machine

    Le livre "Nous autres" a montré la voie : Soleil en maitrise en balance avec Saturne et Mercure, comment aller vers le renversement du monde, comment changer l'humain, comment provoquer l'alchimie finale de la société, unie autour de l'harmonie et d'une dictature suprême, celle du bien, qui veut envoyer son peuple conquérir les planètes avec cette idée. Évidement le héros rencontrera l'ancien monde, loin des villes contrôlées, il sera amoureux, mais il échouera. Dans 1984, Lune exaltée Saturne, le héros croit être loin du système dans les campagnes, il croit vivre une histoire d'amour et adhérer à la résistance. Mais au fait, que ce soit Big Brother, Goldstein (le Ben Laden du livre, faux rebelle qui n'existe pas), que ce soit le livre du faux rebelle (vous pouvez vous contenter de lire la bible des rebelles contenue dans 1984, ce sont des passages les plus importants), que ce soit la guerre, les chiffres d'importation, tout est faux, l'Histoire est constamment récrite, qui maitrise le passé maitrise le présent et donc le futur. L'amour ne sera pas plus fort que tout, le héros perd dans la chambre 101

                               

    Le système vous incite à haïr un ennemi imaginaire, comme dans cette scène des 2 minutes de haine

                               

    Apple, la pomme empoisonnée, a logiquement repris le langage novlangue du livre (dire le contraire de la vérité, le ministre de la torture devient celui de l'amour, celui de la guerre devient celui de la paix, etc)

                               

    32 ans plus tard, Apple est devenu le monstre que l'on sait, espionnant des centaines de millions d'utilisateurs et les vampirisant via des jeux et des applis toutes plus idiotes les unes que les autres. Quand la pub vous dit "you'll see why 1984 won't be like 1984", ils se sont bien foutus de la gueule des gens, on y est, et la plus belle réussite d'une dictature est de passer pour démocratie.

    Oeuvres dystopiques, des humains vers la machine

    Bien écouter sa dernière interview :

                               

    L'interview d'Orwell, un instant de vérité que je vous laisse découvrir. On voit qu'il n'est pas très content du résultat final, à cause de la tuberculose (TB) il n'a pas pu écrire le livre qu'il voulait, et pourtant c'était son apothéose :

    Oeuvres dystopiques, des humains vers la machine

    Le "pré-1984" s'attarde sur la mise en place de la dictature, en incarnant les catégories sociales sous forme d'animaux. C'est la même histoire, un pouvoir caché se cache derrière des principes de révolution alchimique, incite à la guerre, à la révolte contre un ennemi invisible. La ferme des animaux fut un livre censuré, ainsi que sa fameuse préface :  « Ce qu'il y a de plus inquiétant dans la censure des écrits en Angleterre, c'est qu'elle est pour une bonne part volontaire. Quiconque a vécu quelque temps dans un pays étranger a pu constater comment certaines informations, qui normalement auraient dû faire les gros titres, étaient ignorées par la presse anglaise, non à la suite d'une intervention du gouvernement, mais parce qu'il y avait eu un accord tacite pour considérer qu'il « ne fallait pas » publier de tels faits. »

    Oeuvres dystopiques, des humains vers la machine

    Oeuvres dystopiques, des humains vers la machine

    Pires des mondes, vers la mutation inévitables

    Oeuvres dystopiques, des humains vers la machine

    Le dessin animé adaptant la ferme des animaux et le film 1984 sont bien des miroirs vénusiens, le film saturnien comme ses modèles, le dessin animé martial comme des livres et film plus bas, dont le fameux meilleur des mondes :

    Oeuvres dystopiques, des humains vers la machine

    Oeuvres dystopiques, des humains vers la machine

    Livre saturnien comme "nous autres" et "1984" Lune exaltée Saturne, c'est encore le retournement au terme de la fin du compte à rebours, il indique ce que vers quoi nous allons, implacablement, car le temps = Saturne. Mars/Mars de "Nous autres", Soleil en verseau signe d'avenir, c'est une image Venus+Uranus de celui ci (comme dans 1984). Écrit avant l'avènement d'Hitler en 1933, la réalité dépassera de loin la fiction, et il ne pourra que constater la faiblesse de l'humain, dans le "retour au meilleur des mondes" :

    Oeuvres dystopiques, humains et machines

    Huxley avec cette œuvre Saturne+Mercure, Lune opposée Soleil et Mercure/Soleil ainsi que l'inverse, a compris le concept de son frère, inventeur du transhumanisme, qui l'avait présenté 1 mois plus tôt.

                               

    Encore une interview à suivre attentivement.

    Oeuvres dystopiques, humains et machines

    Son frère, quel thème : Saturne+Mercure, la mutation alchimique, voilà un homme qui a sauvé l'humanité de sa mort prochaine en lançant le processus transhumaniste. Aldous, Mercure/Mercure, Soleil/Vénus et l'inverse (la marque des frères miroirs) ne pouvait que le comprendre et écrire des romans, le cancer étant le signe des romanciers. Il a signé avec "Ile", son grand Œuvre, à évoquer avec "The Island" dans un article dédié au clonage.

    Le pire a été évoqué dans des films et livres récents :

    Pires des mondes, vers la mutation inévitables

    Pires des mondes, vers la mutation inévitables

    Un cycle d'Uranus après la sortie du livre, le comité Orwell reprend les idées et les actualise dans "bienvenue dans le pire des mondes".

    Pires des mondes, vers la mutation inévitables

    "La chute", film traitant des derniers jours d'Hitler, ce n'est hélas que le début d'une autre dictature, nous dit le thème.

    Pires des mondes, vers la mutation inévitables

    Pires des mondes, vers la mutation inévitables

    Onfray a sorti le livre "décadence", Soleil avec l'astre de mort opposé à celui du meilleur des mondes et Lune sur celle du pire des mondes. Confirmant le vampirisme plutonien, il dresse une certaine fatalité devant l'inévitable gémeaux, de cette mutation sanglante, qui passera par les guerres, les sectes et les religions, qui ne sont que des sectes qui ont réussi. Beaucoup d'humains amènent vers ce renversement transhumaniste, par leur nature "transexuelle", comme Calamity Jane :

    Pires des mondes, vers la mutation inévitables

    Un thème de folle bélier saturnienne, un homme dans un corps de femme, un des pires thèmes féminins de Proastro (derrière Elizabeth Bathory). Je ne vais pas le décrire, pas envie de me prendre des commentaires de "chiennes de garde" ou autres féministes.

    Pas de jaloux, chez les hommes on a notre "femme au corps de mâle" Conchita "Saucisse" (wurts) :

    Oeuvres dystopiques, humains et machines

    On retrouve des connexions évidentes Soleil+Pluton/Lune, ils incarnent une image de la mort inévitable de l'humanité. Conchita avait il le choix ? Bien sur que non, il n'est qu'un chevalier d'Eon moderne.Le retour de Saturne sur Saturne natal a eu l'effet temporaire de le faire réagir, il veut abandonner son personnage, et redevenir homme, mais vous avez compris, cette bonne résolution ne tiendra pas.

    Contre ce pire des mondes, l'idiocratie plutonienne amenant vers une mort lente de l'humanité, il ne reste plus que le passage dans le robot

    Oeuvres dystopiques, humains et machines

    Oeuvres dystopiques, humains et machines

    La boite "Evotion", qui a conçu le terrible robot "Titan" dont je vous invite à regarder le visage cauchemardesque sur Google, pour pas vous faire déprimer encore plus sur cet article, les concepteurs n'ont rien fait au hasard, Soleil+Nord+Saturne+Mercure en balance pour la compagnie, un thème exceptionnel, Lune+Mars en lion, encore plus positif, et ils sortent Sheldon avec Lune+Mars et Titan avec Mars/Mars et un très bel alignement digne de l'élite sidérales des fils de putes Vénus+Mercure+Nord.

    Oeuvres dystopiques, humains et machines

    L'élite noire, elle, a sorti Terminator avec Saturne+Mercure, et l'histoire des androïdes d'Universal Soldiers avec Saturne opposé Mercure. Des tueurs Lune en scorpion, des chasseurs au service de l'occulte, pour supprimer le virus humain qui aura accompli sa mission, détruire une planète faisant partie d'une matrice buggée possédée par des vampires. Uranus étant l'avenir, nous ne sommes qu'une espèce intermédiaire, qui a crée le robot grâce à des cadeaux temporels, venus de l'avenir. Tout se passe comme prévu, tout va très bien, tout va très bien.

    Oeuvres dystopiques, humains et machines

    « Phénomènes aérospatiaux non identifiésPassé, présent, futur »

    Tags Tags : , , , , , ,