• La symbolique des planètes suit la symbolique des cycles d'une vie humaine :

    Lune = Petite enfance

    Mercure = Enfance

    Vénus = Puberté

    Mars = Conflit

    Jupiter = Maturité, réussite

    Saturne = Vieillesse, échecs

    Soleil = Mort, destin.

    Toute ressemblance avec les jours de la semaine, qui sont du coup dans le désordre pour la plupart, est purement...voulue !

    La Lune, c'est le satellite karmique, conservateur, on regarde en arrière, le passé.

    Mercure, on apprend, on nous transmet, on mute, on évolue enfin.

    Vénus on découvre l'amour, la sexualité, la passion, on a des envies, désirs

    Mars on se rebelle, on va contre le modèle des parents pour nous affirmer, pour avoir un logement, un travail, un diplôme, un crédit, etc.

    Jupiter, une fois la bataille gagnée, on profite enfin des bienfaits, après des luttes. Mais Jupiter est toujours éphémère.

    Car vient la vieillesse, tout devient plus lent, on est pris par Saturne.

    Et alors, au jour du soleil, on meurt, car le signe solaire est celui du destin, opposé au signe karmique lunaire.


  • A cause de Sitchin et ses mauvaises traductions de textes sumériens, le mythe de Nibiru est devenu populaire :

    Mais qu'entend on vraiment par Nibiru ? Rien d'autre que le nom de Jupiter à midi ! Jupiter qui sur la tablette astronomique babylonienne "Enuma elish" est nommée Marduk, au lever du Soleil, Sagmigar 2 heures plus tard, et enfin Nibiru à midi. Tous ceux qui attendent l'arrivée de Nibiru peuvent donc s'acheter une lunette astronomique, elle est facilement observable, cette chère Jupiter/Nibiru !

    Et la planète X ? C'était le nom donné par Lowell pour la planète expliquant les influences gravitationnelles subies par Uranus, Neptune, cela a donné la découverte de Pluton. De nouvelles influences étaient encore inexpliquées, mais ont été résolues, par la découvertes de nouveaux satellites de Pluton, et de planètes naines diverses, la liste peut être consultée sur cette page. Les noms mythologiques :

    Planéte X, Nibiru, Lune noire

    Les conditions pour l'existence d'une 10ème planète sont pour le moins restrictives :

    Il aura fallu un seul télescope de la NASA pour mettre fin à des théories centenaires. Selon l'agence spatiale américaine, les objets hypothétiques connus sous le nom de Planète X et Némésis n'ont tout simplement jamais existé. D'après les théories, le Planète X perturbait l'orbite d'Uranus alors que Némésis favorisait l'orientation des astéroïdes vers la Terre. Mais selon les astronomes, il n'en est rien. "Le système solaire externe ne contient probablement pas de planètes gazeuses géantes (Planète X) ou de petites étoiles-soeurs (Némésis)", précise l'astronome Kevin Luhman de l'Université de Pennsylvania, et auteur principale de l'étude, repris par le Telegraph. En effet, après avoir passé au peigne fin l'ensemble du système solaire, le Wide-Field Infrared Survey Explorer (WISE) n'a détecté aucune planète inconnue, ni aucun corps céleste important aux confins du système. En comparant les observations menées par WISE en 2010 et début 2011, les chercheurs ont, en revanche, pu déterminer les objets qui s'étaient légèrement déplacés dans le ciel. WISE a ainsi capturé près de 750 millions d'étoiles, d'astéroïdes et de galaxies, dont certains n'avaient jamais été observés.

    En savoir plus : http://www.maxisciences.com/plan%e8te/la-nasa-met-fin-aux-theories-de-la-planete-x-et-de-nemesis_art32193.html
    Copyright © Gentside Découverte
    Il aura fallu un seul télescope de la NASA pour mettre fin à des théories centenaires. Selon l'agence spatiale américaine, les objets hypothétiques connus sous le nom de Planète X et Némésis n'ont tout simplement jamais existé. D'après les théories, le Planète X perturbait l'orbite d'Uranus alors que Némésis favorisait l'orientation des astéroïdes vers la Terre. Mais selon les astronomes, il n'en est rien. "Le système solaire externe ne contient probablement pas de planètes gazeuses géantes (Planète X) ou de petites étoiles-soeurs (Némésis)", précise l'astronome Kevin Luhman de l'Université de Pennsylvania, et auteur principale de l'étude, repris par le Telegraph. En effet, après avoir passé au peigne fin l'ensemble du système solaire, le Wide-Field Infrared Survey Explorer (WISE) n'a détecté aucune planète inconnue, ni aucun corps céleste important aux confins du système.

    En savoir plus : http://www.maxisciences.com/plan%e8te/la-nasa-met-fin-aux-theories-de-la-planete-x-et-de-nemesis_art32193.html
    Copyright © Gentside Découverte

    Il aura fallu un seul télescope de la NASA pour mettre fin à des théories centenaires. Selon l'agence spatiale américaine, les objets hypothétiques connus sous le nom de Planète X et Némésis n'ont tout simplement jamais existé. D'après les théories, le Planète X perturbait l'orbite d'Uranus alors que Némésis favorisait l'orientation des astéroïdes vers la Terre. Mais selon les astronomes, il n'en est rien. "Le système solaire externe ne contient probablement pas de planètes gazeuses géantes (Planète X) ou de petites étoiles-soeurs (Némésis)", précise l'astronome Kevin Luhman de l'Université de Pennsylvania, et auteur principale de l'étude, repris par le Telegraph. En effet, après avoir passé au peigne fin l'ensemble du système solaire, le Wide-Field Infrared Survey Explorer (WISE) n'a détecté aucune planète inconnue, ni aucun corps céleste important aux confins du système. En comparant les observations menées par WISE en 2010 et début 2011, les chercheurs ont, en revanche, pu déterminer les objets qui s'étaient légèrement déplacés dans le ciel. WISE a ainsi capturé près de 750 millions d'étoiles, d'astéroïdes et de galaxies, dont certains n'avaient jamais été observés.

    En savoir plus : http://www.maxisciences.com/plan%e8te/la-nasa-met-fin-aux-theories-de-la-planete-x-et-de-nemesis_art32193.html
    Copyright © Gentside Découverte

    La seule place ou il y aurait une planète X, et attention, on va parler au conditionnel :

    - Serait à l'opposé de la Terre vis à vis du Soleil.

    - Tournerait autour du Soleil à la même vitesse que la Terre.

    De cette façon, cette "anti Terre" serait sans cesse derrière le Soleil, et donc non observable, astronomiquement parlant. Mais le pourcentage de chance est si faible qu'elle existe, et vous l'avez compris, je ne me base dans ce blog sur des croyances, mais des faits vérifiables. D'autant que le satellite Hubble aurait déniché cette planète X, puisque cela serait impossible depuis la Terre et nos télescopes.

    Le prince d'autre planète, cachée sauf à un moment précis, astronomique, a été résumé par le mythe d'Astarté :

    "Astarté est une divinité sidérale constamment associée à Baal. Penê-Baal (face de Baal), Selem-Baal (Salambô, « image de Baal ») sont des épithètes qui lui sont souvent données, et ces épithètes deviennent à leur tour de véritables noms propres.

    Élément féminin du couple suprême qu'elle forme avec Baal, celle-ci assume des fonctions variées : protectrice du souverain et de sa dynastie, elle protège également les marins, mais son culte est, comme pour la plupart des divinités féminines primordiales de l'antiquité (et de la proto-histoire), lié à la fertilité et à la fécondité. Étant à la fois Vénus et la Lune, elle est considérée tour à tour comme une déesse vierge et une déesse mère. De là, dans son culte, des cérémonies et des actes symboliques qui se transformaient aisément en scènes de débauche, aboutissant à des excès sanguinaires et cruels. Comme Baal, Astarté est souvent honorée, du moins jusqu'au début du premier millénaire avant notre ère, par des sacrifices humains, surtout par des holocaustes, « sacrifices » d'enfants. On retrouve dans le culte d'Aphrodite les principaux traits de celui d'Astarté. Il est même probable que le nom d'Aphrodite (« Astoret », « Aphtoret », « Aphrodite ») et celui d'Amphitrite (Amphtoret) ne soient que des altérations du nom d'Astarté."

    Planète X, Nibiru, Lune noire, Astarté


  •  A lire avec cet article sur les signes

    Le Soleil :

    Il régit le cœur, la colonne vertébrale, l'œil droit, le plexus solaire et la vitalité. Vitalité dont on pourra  mesurer la qualité en rapport avec les aspects qu'il reçoit, ainsi que par sa position en signe et en maison. Ces mêmes facteurs nous renseigneront sur la bonne ou mauvaise santé des organes et fonctions qui sont sous la dépendance du Soleil.

    La Lune :

    Elle régit la poitrine, l'œil gauche, la lymphe, l'utérus, les ovaires, les trompes, les fonctions inconscientes (digestion, élimination, la menstruation, la gestation), les seins (sur le plan du fonctionnement organique, en excluant leur rôle érogène).

    Mercure :

    Il régit les nerfs, les épaules, les bras, les mains, le cerveau, les ondes cérébrales (avec Uranus), la respiration (poumons, bronches), le langage (avec Saturne,Vénus). Il est également le coordinateur organique.

    Vénus :

    Elle régit la gorge, les veines, les seins (dans leur rôle érogène), les organes génitaux féminins, la bouche, la voix, la langue, le larynx, les reins et glandes surrénales, les hormones féminines, les ovaires (avec la Lune).

    Mars :

    Il régit la tête, le nez, les muscles, les globules rouges et blancs, les hormones mâles (avec Pluton), l'influx sanguin, la verge, la cicatrisation (avec Pluton), et le fer du sang. Ainsi que les maladies aiguës (sauf aspects dissonants avec Saturne), les interventions chirurgicales (avec Uranus) et les inflammations.

    Jupiter :

    Il régit le foie, la rate, la vésicule, le sang, les modifications chimiques, le pancréas. Les fonctions de régénération, d'oxygénation, et de transformation (glycogène, les sucres). De Jupiter dépendent toutes les maladies par excès, et par conséquent l'usure prématurée.

    Saturne :

    Il régit la charpente osseuse, la colonne vertébrale (les mauvais aspects entre le Soleil et Saturne font toujours de la colonne vertébrale un point extrêmement sensible), les genoux, les dents, la peau. De Saturne dépendent toutes les maladies par restriction, avec séquelles, et de longue durée.

    Uranus :

    Il régit l’électricité cérébrale, l'influx nerveux (avec Mercure), les chevilles, les artères, les spasmes et les dérèglements. Ainsi que les thérapies nouvelles, les nouveaux moyens de dépistage, et les amputations (Mars). C'est la première planète psychologique, qui régit l'inconscient, les rêves.

    Neptune :

    Il régit le système nerveux, le coma, la catalepsie, les états de léthargie, la chimiothérapie, les empoisonnements, les drogues. Seconde planète psychologique, elle connecte à l'inconscient collectif, aux idées d'éveil, de voyage astral, aux univers virtuels.

    Pluton :

    Il neutralise les organes sexuels, la production d'hormones. Troisième planète psychologique, pousse au suicide, à l'attrait morbide pour la mort, au contact avec les défunts, le spiritisme, etc.

    Planétes, maitrises médicales


  • Les "miroirs" :

    Vénus

    Symboles astrologiques des planètes

    Un miroir symbolise Vénus, donc l'amour est uniquement, selon l'astrologie, de nature narcissique. Vérifiez les thèmes de votre conjoint(e) et vous, vous verrez souvent des Lune/Lune, Soleil/Soleil, Lune/Soleil, pour les luminaires, ou  Mercure/Mercure, Vénus/Vénus, etc (dépend des signes luni-solaires des 2). C'est parce qu'on se reconnait dans les énergies identiques aux siennes que l'on aime l'autre. Cela marche avec les amitiés, les passions, les centres d'interets. On aime ce qu'on est sur son thème (les aspects).

    Mercure

    Symboles astrologiques des planètes

    C'est un miroir avec des antennes, nous sommes en communication avec un double, que ce soit un frère/sœur, un être de l'astral, nous sommes en position de medium, de messager, de transmetteur. Ils nous captent parce que nous leur ressemblons, nous sommes une porte, par nos antennes, ce qui rappelle ce discours

                                     

     Pluton

    Symboles astrologiques des planètes

    C'est un miroir tendu, l'entité nous montre ce que nous voulons voir. On veut discuter avec sa grand-mère ? elle se fait passer pour elle. On veut parler à Dieu ? Elle dira qu'elle est Dieu. On attend la vierge ? On verra la vierge. C'est l'astre de l'illusion apparente, cachant la vérité cachée, voilée (d’où le mot apocalypse, enlèvement du voile, nous sommes dans un mensonge). Peut aussi se voir comme le symbole de Neptune, mais à la place du présent, de la Terre, il y a illusion/miroir tendu.

    Les "attributs du pouvoir" :

    Jupiter

    Symboles astrologiques des planètes

    C'est la foudre de Zeus/Jupiter, ce qui fait exploser (pensez au big bang), ce qui permet de donner vie, d'animer, de donner du mouvement. Astre électrique qui présente un 4, le cancer, qui est l'exaltation de Jupiter. Mais attention avec le cancer jovien, une fois qu'il a le pouvoir, il n'aime pas le changement, il le protège.

    Neptune

    Symboles astrologiques des planètes

    Le trident du dieu, 3 dents pour le passé, le présent et le futur, soit le pouvoir suprême, au delà du temps. Ou encore la Lune (passé), la Terre (présent), le Soleil (futur)

    Saturne

    Symboles astrologiques des planètes

    La faux de Saturne, le vieux, nous n'échappons pas au temps, qui nous conduit inexorablement vers la mort.

    Mars

    Symboles astrologiques des planètes

    Le bouclier de Mars, d’où dépasse une lance. C'est l'astre guerrier, mais qui figure aussi une naissance sanglante. De l'unité nait la flèche, qui s'échappe, c'est l'illusion de l'égo, gouverné par le bélier, signe de Mars.

    Uranus

    Symboles astrologiques des planètes

    De la Terre s'élève un trait vers l'espace, entouré d'un H stylisé (celui de Herschel, son découvreur officiel). Ce symbole est celui d'une échelle, celle de Jacob, représentant notre inconscient, nos rêves et utopies (Jacob a la vision de l'échelle dans un songe), qui nous permettent de nous dépasser et de tenter de sortir de la prison et de révolutionner les choses.

    Les luminaires

    La Terre, il y a 2 symboles

    Symboles astrologiques des planètes

    La Terre avec le méridien zéro et l'équateur, symbole de la part de fortune, que je n'utilise pas dans Proastro.

    Symboles astrologiques des planètes

    La Vénus inversée, indiquant encore une fois le rapport de miroir entre cet astre et la Terre. Ce n'est pas un hasard s'il a été utilisé par la religion chrétienne poissons, exaltation de Vénus.

    La Lune

    Symboles astrologiques des planètes

    C'est le début, par le 1er croissant de Lune, qui est choisi, car le signe lunaire marque le début de la vie, l'énergie qui a le plus d'importance (on est plus proche de ce qu'on était de ce qu'on sera, le signe solaire). Vous pouvez alors comprendre la fausseté de l'islam en regardant son symbole, qui est cette fois la Lune en dernier quartier, une inversion donc de la réalité astrologique vers le tropicalisme/saisonnologie.

    Le Soleil

    Symboles astrologiques des planètes

    Si la vie humaine est la lance de Mars, le Soleil est la cible finale, le destin, ce vers quoi nous tendons, en partant de la Lune, début de la vie (naissances, qui se multiplient avec la pleine Lune), la Terre est le présent, et donc le Soleil la fin, ce pourquoi la semaine se finit par le sunday/dimanche, le jour du Soleil. 7 = lieu de la mort.


  • Pour nommer les lunes d'Uranus, ils ont pioché majoritairement dans les œuvres de Shakespeare

    Noms des lunes d'Uranus

    Lune de la découverte opposée au Soleil de Shakespeare, le roi des fausses histoires par sa Lune en vierge devint le modèle pour les découvertes des lunes d'Uranus, planète marquée par un Soleil plutonien, ce qui en dit long sur l'avenir (ce cycle Uranus en poissons vous présente la mort future de la préhistoire, nous).

    Noms des lunes d'Uranus

    Noms des lunes d'Uranus

    Noms des lunes d'Uranus

    La plus utilisée fut "La tempête" pour les Lunes Ariel, Miranda, Caliban, Sycorax, Prospéro, Sétébos, Stéphano, Trinculo, Francisco, Ferdinand. Prospéro, le fameux sorcier, dont voici la pièce :

    "Cela fait douze ans que le magicien Prospéro et sa fille Miranda sont exilés sur une île peuplée d'esprits surnaturels. Duc légitime de Milan, Prospéro a été renversé par son frère Antonio avec l'aide d'Alonso, le roi de Naples, et abandonné au large avec la petite Miranda, alors âgée de trois ans. Gonzalo, un conseiller du roi de Naples, leur est secrètement venu en aide en approvisionnant leur bateau en nourriture, en eau et en vêtements, ainsi qu'avec les plus précieux des ouvrages de la bibliothèque de l'érudit Prospéro. Sur l'île, Prospéro a libéré Ariel, un esprit emprisonné dans un arbre par la défunte sorcière Sycorax, et s'est ainsi acquis ses services. La situation n'enchante guère Ariel, à qui Prospéro promet régulièrement de rendre sa liberté. Le fils de Sycorax, une créature monstrueuse du nom de Caliban, vit également sur l'île. À leur arrivée, Prospéro et Miranda ont appris de lui comment survivre dans cet environnement sauvage, et ils ont tâché de lui apprendre leur religion et leur langue. Lorsque Caliban tente de violer Miranda, Prospéro le soumet et fait de lui son esclave. Caliban hait Prospéro et Miranda, qui n'ont que mépris et dégoût pour lui.

    Au début de la pièce, Prospéro apprend grâce à ses esprits que son frère, l'usurpateur Antonio, se trouve sur un navire qui passe au large de l'île. Il suscite une tempête qui entraîne le naufrage du vaisseau. Parmi les rescapés se trouvent, outre Antonio, son comparse Alonso, le roi de Naples, ainsi que son frère Sébastien, son fils Ferdinand et son conseiller Gonzalo. Grâce à sa magie, Prospéro sépare les rescapés en plusieurs groupes. Alonso et Ferdinand se retrouvent ainsi à différents endroits de l'île, et chacun d'eux croit que l'autre a trouvé la mort.

    Trois fils narratifs alternent dans le reste de la pièce. Dans le premier, Caliban fait la rencontre des ivrognes Stéphano et Trinculo. Le trio tente de se révolter contre Prospéro, mais celui-ci n'a aucun mal à les mater. Dans le second, Prospéro s'efforce de faire naître une relation amoureuse entre sa fille Miranda et le prince Ferdinand. Bien que les deux jeunes gens tombent immédiatement amoureux l'un de l'autre, le magicien craint que cela ne suffise pas et force Ferdinand à le servir, feignant de le prendre pour un espion. Dans le troisième et dernier fil narratif, Antonio et Sébastien conspirent pour tuer Alonso et Gonzalo afin que Sébastien puisse monter sur le trône de Naples. Leur complot est déjoué par Ariel, qui agit à l'instigation de Prospéro. Ce dernier manipule les allées et venues de ses trois ennemis (Alonso, Antonio et Sébastien) afin de les amener à lui.

    Tous les personnages se retrouvent devant Prospéro. Celui-ci pardonne à ses trois ennemis, mais il met en garde Antonio et Sébastien contre toute idée de trahison. Ariel est chargé de préparer les vents favorables qui ramèneront tout le monde à la flotte royale et à Naples, où Ferdinand et Miranda pourront être mariés.

    C'est la dernière tâche que devra accomplir Ariel pour gagner sa liberté. Prospéro pardonne également à Caliban, même si son sort ultérieur n'est pas précisé. Pour leur ultime soirée sur l'île, Prospéro invite tous ses invités dans sa cellule, où il leur racontera l'histoire de ses années d'exil. Il a décidé de détruire son bâton magique et son livre de sorts, et il conclut la pièce en invitant le public à le libérer de l'île en applaudissant."

    La Lune en vierge pour Shakespeare, pour sa pièce, et pour la découverte de la bien nommée Lune d'Uranus. Dois rappeler que les sorciers portent un caducée, symbole de Mercure, et que celui ci tient un caducée ?

    Noms des lunes d'Uranus

    Gardez cette histoire de Prospéro à l'esprit, et essayez d'interpréter les thèmes vous mêmes, car j'associerai ce personnages avec des "neptuniens" du même style. La bleue Neptune, astre du pouvoir réel.

    Noms des lunes d'Uranus

    Noms des lunes d'Uranus

    Noms des lunes d'Uranus

    Le "songe d'une nuit d'été" sert pour Titania, Oberon, Puck. Pièce Jupiter+Saturne (Shakespeare l'avait au natal), la découverte d'Oberon et Titania est marquée par Uranus+Sud comme pour la pièce (Nord pour la tempête), Mercure/Mercure et Soleil+Vénus/Soleil+Vénus. Une découverte Lune+Neptune en fin de vierge, rappelant la découverte de notre cher Prospéro

    Noms des lunes d'Uranus

    Uranus+Sud les 2, Jupiter/Jupiter, Lune en vierge, Soleil opposé, et un très néfaste Saturne+Pluton sur conjonction uranienne, c'est bien sur une pure chance divine.

    Noms des lunes d'Uranus

    Noms des lunes d'Uranus

    Noms des lunes d'Uranus

    Roméo sert aussi pour les noms de Juliette et Mab. Encore une lune découverte avec Lune en vierge, elle est opposée à la Lune poissons de la pièce dramatique. Tellement d'oppositions et conjonctions claires et nettes sur ces thèmes, mais il y avait mieux que Juliette, pour le choix de la lune faussement découverte un 3 janvier par la fausse sonde "Voyager 2"

    Noms des lunes d'Uranus

    A votre avis, dans les pièces présentées, n'y avait pas un choix plus judicieux ?

    Noms des lunes d'Uranus

    Celui-ci était bien plus parlant, il n'y avait donc aucun initié de l'élite pour avoir un cerveau en 1986 ? Ah oui c'est vrai, c'était l'année Tchernobyl.

    Noms des lunes d'Uranus

    Noms des lunes d'Uranus

    Le poème "La boucle de cheveux enlevée" d'Alexandre Pope, alternative magnifique, sert aussi, après les références à Shakespeare, pour les noms des lunes Umbriel et Belinda, avec Lune en vierge (encore et toujours) opposée Soleil de la découverte d'Uranus, et un beau Vénus/Vénus+Mercure (rappelant Roméo).

    La découverte du satellite ne pouvait que leur faire choisir ce poème, vous avez 2 conjonctions Saturne + Uranus + Pluton (encore mieux que pour Titania et Oberon). Un texte burlesque remplit de vérités codées, dans lequel les sylphes protègent de jeunes vierge (sans blague ?). Je vous laisse lire le texte intégral sur ce site, mais ne peut résister à mettre ici la préface :

    "La "Machine", Madame, est un terme inventé par les Sçavans, pour exprimer l'action des Divinitez, des Anges, ou des Demons; & c'est ce qui constitue le merveilleux du Poëme. Car les Poëtes ressemblent un peu aux Dames, qui ont le talent de grossir les plus petites choses.

    La Machine que j'ai employée, vous paroistra nouvelle & un peu étrange, l'ayant empruntée du sistême des Cabbalistes. Sçavez-vous bien, Madame, ce que c'est que les Cabbalistes? Il faut que vous fassiez connoissance avec eux. Celui qui vous les fera mieux connoistre, sera un Auteur François, dans son Livre intitulé "Le Comte de Gabalis", qui par son titre, & par sa construction, ressemble tellement à une historiette, que je connois quelques femmes qui sans y entendre finesse, l'ont lû, comme un Roman ordinaire.

    Or ce "Comte de Gabalis" vous apprendra, que les quatre elemens sont peuplés d'Esprits, appellez Silphes, Gnomes, Nymphes, Salamandres. Les Gnomes sont les Demons, qui logent dans la Terre, & qui sont, dit-on, des Esprits tres-malfaisans. L'eau est le sejour des Nymphes, comme le feu est celui des Salamandres. A l'égard des Silphes, qui sont repandus dans l'air, ce sont les plus jolies & les plus aimables creatures du monde. On assure, qu'on peut aisement lier commerce avec eux, à une certaine condition, qui à la verité ne convient pas à tout le monde: c'est d'estre excessivement chaste.

    Ce sistesme des Esprits est exposé dans mon premier chant. Tout ce qui est contenu dans les autres chants est egalement fabuleux, à l'exception, Madame, de l'enlevement de votre charmante Boucle de Cheveux, qui comme vous sçavez est une avanture un peu plus réelle, que leur Metamorphose. Tous les Heros du Poëme ne sont pas moins des Estres imaginaires, que les Esprits aëriens qui y agissent. Belinde même, ne vous ressemble, que par la beauté & les agremens."

    Noms des lunes d'Uranus

    Le nom de Belinda est lui raté

    Noms des lunes d'Uranus

    Vous voyez que la Lune découverte faussement un 13 janvier par la fausse sonde, s'il y a de nombreuses connexions avec le poème, il y avait mieux chez Shakespeare avec de nouveau le "songe d'une nuit d'été", comme pour "Juliette" :

    Noms des lunes d'Uranus

    Cela c'était quelque chose, vous aviez un beau miroir astral Soleil+Vénus/Lune+Vénus, une opposition plutonienne, un axe des noeuds inverse et Saturne en scorpion. Mais souvenez vous, 1986, ils avaient la tête dans la préparation de Tchernobyl.

    Je pourrais multiplier les exemples, mais ce n'est pas le but, de vous assommer. Libre à vous de regarder donc les rapports entre lunes d'Uranus et les nombreuses pièces de Shakespeare, comme Cordélia (Roi Lear); Ophélie (Hamlet); Bianca (Mégère apprivoisée); Desdémone (Othello) et tant d'autres.

    Qui pour faire le ménage ?

    Hélas ce film n'est qu'une autre référence à la magie, comme les œuvres de Shakespeare, je reviendrai dessus dans un autre sujet, car comme tant d'autres, il fait partie d'une vague de films de SF et "différents" ayant pour cause les astres (ça vous étonne ?). Être, ou ne pas être ? Ne pas être, comme dirait le héros, tel est le choix de l'élite noire satanique, qui casse tout.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique