• Pluton et les peurs de fin du monde

    Les cycles de Pluton dans les pinces du scorpion (fin de balance) et scorpion sont traditionnellement des cycles de peurs apocalyptiques, regardons les fois précédentes :

    - An 999 à 1015. Tiens donc, les fameuses peurs de l'an mil, liées à Pluton ! Comme pour l'an 1999, ils ont cru qu'à partir de la naissance supposée de Jésus, il y aurait la fin du monde, selon Jean et ses fameux mille ans (voir le précédent article).

    - An 1248 à 1257. Le 3 avril 1248, Saint-Louis inaugure la chapelle basse de la fameuse Sainte-Chapelle de Paris, et ses vitraux apocalyptiques. Il mourra dans la dernière croisade en 1250, à l'entrée de Pluton en scorpion.

    Pluton et les peurs de fin du monde

    Un thème apocalyptique en lui même : Lune sur l'exil de Pluton, maison 12 (la fin), Saturne/Pluton en fin de balance (l'astre des crises avec l'astre de la mort), maison 4 (fond du ciel), Mars, Nœud sud et Neptune s'alignent en gémeaux, sur l'exaltation du Nœud nord, de l'autre coté ce n'est pas mieux, Jupiter et le Nœud nord sont sur l'exaltation d'Uranus et dans le signe martial, qui préfigure la guerre, le sang, l'empoisonnement. Ce n'est pas pour rien si les révolutionnaires ont détruit en 1793 tous les symboles supposés de Jésus présents dans la chapelle haute (fausse éponge, faux clou de la croix, faux morceau de la croix et fausse couronne d'épines), les planètes révolutionnaires étaient sur la Lune "mortelle" de ce lieu. Et il n'est plus sacré, depuis la fin du 19ème siècle, ce qui correspond bien à ce lieu plutonien, symbole de la destruction du monde, Jésus ne risque pas d'y débarquer, comme le voulait l'exalté Louis IX, qui avait plus sa place dans un hôpital psychiatrique qu'au sommet de la France (et encore moins de finir sanctifié par son fils, pour l'achat des fausses reliques).

    - An 1495 à 1509 : A la suite à Colomb, l'arriviste Amerigo Vespucci a atteint l'Amérique, qui porte son nom, et cette découverte du nouveau monde signifie la fin du Moyen-age, et le début de la Renaissance, avec la conquête et la tentative d'évangélisation de ces peuples, qui ont été souvent massacré soit par les guerres soit par la grippe, inconnue en ces contrées et apportée par les colons (n'oublions pas que ces peuples n'étaient pas considérés comme des êtres humains, mais des créatures du diable, ne croyant pas dans le "Dieu" catholique).

    - An 1744 à 1750 : le courant wahhabite, le plus rigoriste et fondamentaliste qui existe, a été fondé. Je ne ferai aucun autre commentaire, vu qu'on ne peut plus rien dire sans être condamné à mort ou menacé, mais je vous conseille de faire certains thèmes sur ce sujet, pour comprendre de quoi il retourne

    A la fin des années 90, les peurs millénaristes de fin du monde ont déferlé :

    Entre la station Mir censée tomber sur Paris le 11 aout 99, le quatrain mal daté de Nostradamus (il parlait des attentats du 11/09), les prédictions de diverses sources, et le fameux bug du 1er janvier 2000, qui était crainte comme la fin du monde, ou mieux encore la fin des temps, telle que décrite par Jean à la fin de l'apocalypse "Il n'y aura plus de nuit; et ils n'auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles" ou encore l'arrivée des ET, méchants ou gentils, chaque secte ou groupe y allait de sa théorie. 

    Pourquoi ces peurs ? A cause de l'entrée de Pluton dans la constellation du scorpion. Cette présence de l'astre de mort dans la constellation de la mort a provoqué logiquement les utopies New age et délires de style apocalyptiques, sauf que Pluton toute seule ne suffit pas à provoquer de façon effective cette fin du monde, de par sa distance vis à vis de la Terre elle n'agit que conjointe à d'autres planètes ou les nœuds lunaires ou un thème natal (et c'est tant mieux).

    Regardons le 1er janvier 2000 :

    Pluton et les peurs de fin du monde

    Pluton est proche d'Antarès, l'étoile la plus néfaste du zodiaque, et la conjonction Nœud sud/Neptune marque ici la fin des espoirs de libération, d'ascension, et la fin des idées New age, temporairement hélas (Neptune en verseau actuellement a redonné du souffle à ces conneries). La présence du Soleil en sagittaire et de la Lune en balance a aidé à mettre fin à ces théories millénaristes, car les années "par rapport à Jésus" ne sont pas le bon paramètre. Les mille ans sont par rapport au calendrier hébraïque, et le calcul de Nostradamus que j'évoque dans cet article sur 2240.

    La conjonction de Pluton avec Antarès fut l'occasion de la sortie du bien nommé film "fin des temps", que j'évoque dans l'article sur Satan/Dieu.

    Le prochain ? La fameuse fin de l'humanité, cette fois pour de vrai, en 2238-2240, que j'ai analysé sur cette page

    Est ce à dire que lors de ce cycle, certains pressentent que c'est le signe de la fin de l'humanité, et donc se trompent en l'assimilant au cycle en cours ? Vous avez compris, c'est ce que je pense.

    Pluton et les peurs de fin du monde, suite

    « Astana, capitale de l'élite sidéraleGeorgia guidestones, les 10 commandements du NOM »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,