• Quand le FBI décrit les PAN/OVNI

    Voici le document déclassifié par le FBI qui dit tout sur le phénomène PAN/OVNI, montrant que 1- le phénomène est connu, 2- il est étudié et surtout 3- il est réel. J'ai bien dit réel et pas véritable, une nuance très importante qui demandera à beaucoup de témoins persuadés de la vérité du phénomène de devoir connecter 2 neurones du cerveau (aie, désolé) pour saisir la différence entre le réel, un message électrique interprété par le cerveau et la vérité derrière le PAN. Donc projet blue book, désinformations militaires et autres bêtises, on oublie, après avoir lu la page 22 du site officiel des documents déclassifiés (pdf ici), je vous la traduis :

    "Un très gros problème peut surgir n’importe quand en rapport avec les soucoupes volantes. Si l’une d’elles venait à être attaquée, les avions attaquants seraient très probablement détruits. Dans l’esprit du public cela pourrait provoquer la panique et des suspicions sujettes à l’interprétation. Les données principales concernant ces vaisseaux est maintenant entre nos mains et doivent être offertes, peu importe combien cela peu paraître inintelligible et fantastique aux esprits qui n’ont pas été habitués à penser de cette manière.

    1. Certains morceaux des vaisseaux transportent de l’équipage, le reste est guidé à distance.
    2. Leur mission est pacifique. Les visiteurs contemplent la constitution de notre plan.
    3. Ces extraterrestres ressemblent aux humains mais sont beaucoup plus grands en taille.
    4. Ce n'est PAS un peuple d'humains désincarnés, mais qui vient de son propre monde.
    5. Ils ne viennent PAS d’une autre « planète » tel que nous utilisons ce mot, mais d’une planète éthérique qui est interconnectée à la notre, et qui nous est imperceptible.
    6. Le corps des visiteurs, et les vaisseaux aussi, se « matérialisent » automatiquement quand ils rentrent dans le niveau vibratoire de notre matière dense.
    7. Les vaisseaux possèdent un type d’énergie radiant, ou un rayon, qui peut facilement désintégrer n’importe quel vaisseau attaquant. Ils peuvent revenir dans l’éthérique à volonté, et peuvent très facilement disparaître de notre champ de vision, sans laisser de trace.
    8. La région d’où ils viennent n’est PAS le « plan astral » mais correspond au Lokas ou Talas. Les étudiants des sujets ésotériques comprendront ces termes.
    9. Ils ne peuvent probablement pas être contactés par radio, mais probablement en utilisant les radars, si un système de signaux pouvait être développé pour cet appareil.

    Nous donnons l’information et une mise en garde et nous ne pouvons faire plus. Traitez les nouveaux venus le plus gentiment possible. (…) Une lourde responsabilité pèse chez les quelques autorités qui sont capables de comprendre cette situation."

    Le passage sur le fait que ces "ET" (je préfère le terme "noumène" mais comme je reçois x comms "c'est quoi un noumène ?", je me suis résigné à user de ce mauvais mot) ne viennent pas d'une autre planète mais d'une dimension parrallèle interconnectée à la notre est la clé, ainsi que le fait que là d’où ils viennent n'est PAS (écrit en majuscules, NOT) le plan astral (la 4 ou 5D d'Ashtar, de la merde) mais les lokas (7 dimensions supérieures de l'hindouisme, bien sur celles des êtres du nœud nord) et les tolas (7 dimensions inférieures, celles des êtres du nœud sud, vous avez compris). La kabbale ne dénombre pas le même nombre de mondes inférieurs et supérieurs, mais l'idée est là, et on la retrouve de manière universelle, dans chaque culture et civilisation, expliquée dans des contes, mythes et légendes sacrées. La vérité sur ce que sait l'élite n'est pas cachée, elle ne l'a jamais été, tout est à disposition de ceux qui prennent la peine de chercher (dur, à notre époque, je sais).

    Quand le FBI décrit les PAN/OVNI

    - Le document CIA essentiel AFR 200-2. Ce rapport a été inclus dans la directive JANAP 146, cette fois déclassifié chez la NSA. On peut y lire à la page 13 un avertissement :

    "Militaires et civils. La transmission de rapports CIRVIS est soumise à la loi sur les communications des États-Unis de 1934, tel que modifié, et la loi canadienne relative aux transmissions radio de 1938, tel que modifié. Toute personne qui viole les dispositions de ces actes peuvent être passibles des poursuites judiciaires qui en découlent. Ces rapports contiennent des renseignements touchant la défense nationale des États-Unis et du Canada. Toute personne qui effectue une transmission non autorisée ou la divulgation d'un tel rapport pourra être passible de poursuites en vertu du titre 18 du Code des États-Unis, section I, chapitre 37, paragraphe 793, ou de la loi Canadienne sur les secrets officiels de 1939, tel que modifié. Cela ne devrait pas être interprété comme l'exigence de classifier les rapports CIRVIS. Le but est de mettre l'accent sur la nécessité de traiter ces informations par le seul biais des voies officielles."

    Donc si vous attendez une divulgation massive, la loi américaine et canadienne l’empêchent.

    L'US Air Force a même réalisé un document de synthèse à lire ici pour aider à rapporter un OVNI, on peut y voir une image qui résume la réponse officielle, que les officiels se foutent bien de notre gueule, "encore un ballon météo"...

    Quand la CIA parle OVNI

    En France, plusieurs documents et études officielles en disent beaucoup :

    Le rapport COMETA tout d'abord, qui montre bien que ce phénomène est pris au sérieux par les militaires et officiels français, ce document à été remis à Jospin et Chirac.

    Le rapport de 2010 de la SIGMA-3AF, là encore des militaires et pilotes sérieux, qui confirme les conclusions de COMETA.

    Les enquêtes scientifiques évoquées par COMETA, concernant l'affaire de Trans en Provence et de L'amarante sont essentiels, le 1er a fait mettre fin à l'organisme officiel GEPAN, le second a fait imploser son successeur SEPRA, désormais les observations de PAN sont gérés par le GEIPAN, d'ici à ce qu'une affaire ne le fasse fermer (pas encore de cas récent qui ait résisté à toutes les objections scientifiques, comme les 2 autres).
    « Quand la NASA avoue ne pas avoir passé l'orbite terrestreOVNI, partie 4 »

    Tags Tags : , , ,