• Réflexions sur le bide de l'astrologie réelle

    Alors que les blogs tropicalistes pullulent, et son multi-partagés, les blogs d'astrologie réelle, stellaire, sont rares, et quand ils existent, ils ne sont que peu partagés. Plusieurs raisons :

    1- Le tropicalisme est "séduisant" :

    Quand bien même ces signes sont faux, le travail des tropicalistes se borne à de la psychanalyse de bazar, ils disent ce que le client veut entendre, lui donnent une porte de sortie, et cela marchera, normal puisqu'il n'est pas des signes cités pendant la consultation, il va forcément éviter une merde qu'il n'est pas, il prendra cela pour du libre arbitre "super j'ai vaincu mon égo bélier", alors que ce n'est qu'une victoire due à une méprise, forcément puisqu'il est poissons, il n'a pas d'égo, il le vaincra. Ce libre arbitre est faux, mais cela, le client ne le sait pas, il est confortée par une victoire de son point de vue, ce qui fait que les New age ont sauté sur l'occasion, postant à chaque pleine Lune et nouvelle Lune des articles guimauves, la beauté de l'amour, la force de l'intention, comme ils regardent un faux ciel, ils ne pourront que changer ce qui n'est pas dans le ciel et se conforter dans un pouvoir illusoire de la pensée, de l'intention, de l'amour, comme si la pensée avait le moindre effet sur les rotations des planètes autour du Soleil, mais bien sur, on le leur dira.

    2- Le sidéral/stellaire, c'est chiant :

    Le vrai ciel, contrairement au ciel bidon, on ne joue pas avec lui, on ne peut le changer. C'est une réalité froide, implacable, incorruptible, on ne peut changer le cours des planètes autour du Soleil ni son thème natal, il apporte son message, et c'est sale, c'est la vérité nue, ce que nous fuyons. Le vrai ciel ne correspond pas à l'éducation moderne, on nous a appris depuis tout petit que nous étions maitre de notre vie, de nos choix, aussi le fait que tous nos choix, nos croyances, nos rêves, nos peurs, nos drames, nos réussites, aient été guidé par des cycles célestes, cela n'est que difficilement acceptable. Les sumériens, qui acceptaient le message astrologique réel, sont ainsi vus, comme les hindous, comme un peuple pessimiste soumis au ciel, alors que justement, quand ils sont avisés, ils se mettent en harmonie avec ce ciel, plutôt que de lutter contre un moulin à vent comme Don Quichotte, lutte inutile.

    3- Le sidéral ne fait pas le poids :

    Entre un blog tropicaliste qui annonce des bonnes nouvelles qui seront suffisamment vagues pour être sures de se produire (évidences du genre "il fera chaud en été" ou "vous partirez vous ressourcer en aout") et des mauvaises nouvelles imaginaires, donc qui ne se produiront pas, et cela attribué au rôle du libre arbitre plutôt qu'à la nullité du tropicaliste qui mate un faux ciel, et un blog sidéral, qui fait une froide analyse du présent, du passé, et en tire des prévisions statistiques ou générales sur l'évolution des choses, et démontre avec des faits ce qui fait que telle chose s'est produit, c'est sur le blog sidéral donne envie de se pendre à coté des joyeusetés bidons tropicales. Car le vrai ciel se fiche pas mal que ses effets plaisent ou non aux humains, les planètes tournent autour du Soleil sans aucune volonté. Et ce principe va forcément choquer les croyants religieux ou sectaires, pour qui tout serait le résultat d'une punition divine, alors que ce n'est que l'effet d'un cycle naturel, céleste, sans intervention d'un "Dieu".

    4- Le sidéral, ça peut pas plaire :

    Quand j'ai commencé le blog, j'ai bien dit et je répète souvent les grands axes : la robotisation de la société d'une part, l'intelligence artificielle prenant via des algorithmes le pouvoir, et l'humanité face à cette menace qui va "augmenter" l'humain, via le lacet neuronal, la puce dans le cerveau, le "téléchargement" de connaissances façon Matrix, cela permis par des gens jugés "fantasques", comme Elon Musk. Depuis le début du blog, il n’empêche qu'il enchaine les inventions et annonces de technologies futures hallucinantes, confirmant ce que je disais il y a 2 ans et demi : non, tout n'est pas foutu pour l'humain, il ne sera remplacé ni par l'IA ni par le robot, mais se mêlera à eux pour survivre, pour évoluer, pour résister à la radioactivité galopante qui mettra fin à l'humanité "non augmentée", par une augmentation exponentielle des cancers. Cet avenir ne peut pas plaire aux gens, forcément, et l'élite le sait, puisqu'elle a fait de John Connor dans T5 un méchant, alors qu'il est l'évolution (humain+machine et IA). Les gens sont plus enclins à entendre parler d'un statut quo, que ce mode de vie va durer éternellement, que la croissance va continuer, que la situation va s'améliorer. Et on se demande qui est le plus fou entre le message "normal" (la norme = la folie de la majorité) et le message céleste, certes les idées du blog sont déprimantes, mais réalités, et l'humanité n'est pas foutue, puisque des humains du futur se sont crashés aux USA en 1942 et 1947 et à Danelgorsk en Russie pour aider l'humanité à produire l'évolution future, tout s'est déjà produit, aussi tout se finira bien, puisqu'on est là c'est que le futur s'est produit comme il fallait.

    5- Le sidéral, que vont en penser mes amis :

    Je vois les "j'aime" Facebook en bas des articles, et je vous remercie pour ceux ci, mais concernant les partages, ce sont les mêmes qui le font, ce qui conforte les trolls dans l'idée que ces gens qui partagent sont des "adeptes". Mettre j'aime mais ne pas partager, cela donne un coté "je soutiens ce que tu dis, mais comme mes amis vont surement pas apprécier, je ne le partage pas", et comment blâmer de ne pas partager, quand on a des commentaires du genre "dites donc, quel pessimiste ce mec", "dites donc, t en as pas marre de poster ce genre de conneries ?", "lui et ses robots et son elon Musk, qu'il est chiant", "j'ai rien compris", "n'importe quoi" (vous avez vu, réponses argumentées, on adore). Des gens partageant mes articles ont même perdu des amis, parce qu'ils partageaient "gourou martin", "ce porcelet". Alors forcément, que peut le sidéral face à la tyrannie de l'image sociale, de l'importance que l'on donne à l'avis de ses amis, à leur considération. Je concède qu'il est bien plus simple de partager du Bouriche, sans thème et purement conspirationniste, c'est à dire non prouvé et sans fait, qu'un article de mon blog, plein de thèmes incompréhensibles et d'un message qui ne correspond pas à ce qu'attendent les gens, quelle personne "normalement" constituée a envie de lire que l'humain va muter avec l'IA et la machine en un être immortel et polymorphe, virtuel, dans une autre dimension ?

    6- Le sidéral, gné :

    Malgré l'offensive médiatique concernant le sidéral, elle a été faite au profit de dates bidons NASA, ceux ci réduisant le scorpion, signe plutonien pour eux, donc peu séduisant, à 8 jours, et rentrant dans le délire du serpentaire alors que le Soleil ne passe que 3 jours dedans (2 dans le pied droit et 1 dans la jambe gauche, vous pouvez vérifier sur un logiciel astronomique), les gens sont accros à leurs horoscopes et ont été élevés dans les symbolismes de leur faux signe solaire depuis l'enfance, avec la méconnaissance totale du signe lunaire, qui fait pourtant les 2/3 du caractère et de la vie de la personne. Il ne viendrait pas à l'idée de ces sidéralistes "bêta" de comprendre pourquoi la vierge a été coupée en 2, et les faits prouvant que les maitrises de ces secteurs sont bien différentes. Le sidéral n'étant pas connu, il sera encore moins partagé. Comptez le nombre de blogs de sidéral en France, une dizaine à peine, et analysant l'Histoire, les faits, il n'y en a que 2, le mien et celui excellent de Florian.

    7- Sidéral, passion coupable ?

    Beaucoup de gens comprenant le sidéral ont fait un parcours personnel de vérification de leur thème pour saisir les tenants et aboutissants de cette astrologie. Mais ils gardent un cercle d'amis, une famille et un(e) compagne qui n'a pas fait ce travail, ne pige ainsi pas l'astrologie, les articles de sidéral se retrouvent ainsi comme lus sous le manteau, une passion inavouable, un peu comme si on avait un bouquin de cul sous le lit et que maman ou bobonne ne devait pas le découvrir, sauf que c'est Proastro, et des thèmes d'astrologie. Personnellement, j'ai la chance que ma femme soutienne ma démarche, s’intéresse à l'astrologie réelle, et de même pour les amis que je connais en vrai. C'est certes "clanique", mais faut pas se leurrer, prenez mon compte personnel Facebook, sur 5000 amis, seulement 10 "likent" mes partages d'astrologie, ce qui fait un compte de 99,99999999999999999% de gens qui n'en ont rien à branler de l'astrologie. Je ne peux oublier cet état de fait, comprendre l'astrologie est complexe, cela implique de sortir les doigts du cul, de lire, de travailler, et c'est pas très 2017 ça, peu de gens demandent des efforts, ils demandent plutôt de croire et faire confiance, facile cela ne demande pas de travail personnel. Et on ose me traiter de gourou quand je sors des faits vérifiables, ne faisant que des interprétations de thèmes que chacun peu vérifier, ah oui mais faut apprendre, c'est vrai, désolé. Plus facile de me traiter de gourou ou de porcelet, c'est sur.

    Le sidéral ne peut exister non seulement s'il est "liké" mais aussi s'il est partagé. Si je comprends bien toutes les raisons évoquées dans les 6 points, je ne me fait pas à ce bide, vous vous doutez. Comme Don Quichotte, précédemment cité, je lutte contre de grands moulins à vent...

    Réflexions sur le bide de l'astrologie réelle

    « Conspirationnisme/Complotisme pour les nulsBoite de Pandore 8 »

    Tags Tags : , ,