• Règles solaires

    En plus des règles lunaires, il y a les retours solaires annuels...

    Règles solaires

    Chaque année, pendant 6 jours (3 avant le retour solaire à 3 après) le Soleil passe sur un astre de votre thème natal et active son énergie. Comme les lunaires, prenons un cas concret :

    Règles solaires

    Ce thème va avoir un retour martial du 3 au 7 juin, c'est la qu'il peut "gagner" à son travail, aura le maximum d'énergie pour agir, réaliser son projet. Et inversement, quelqu'un au chômage et sans passion, sans activité, sera stressé à fond de ne pas réaliser ce qu'il a à l'esprit.

    Règles solaires

    Retour plutonien du 30 octobre au 3 novembre, cette fois il est vidé, envie de rien. Ce n'est pas le moment de bosser, de bouger, d'être actif.

    Maintenant, on va se mettre à la place de ce monsieur...imaginons qu'il soit indépendant, un écrivain faisant des conférences. Il a ainsi tout intérêt à programmer ses dates de conférences avec le retour martial, vous avez compris. Le retour plutonien tombe "bien", pendant les vacances scolaires des gosses. Mais c'est un cas natal et professionnel qui permet de réussir. Et là, vous avez une objection évidente : notre mode de vie n'est ABSOLUMENT PAS ADAPTE AUX CYCLES SOLAIRES ! Pour illustrer cela, un autre cas concret :

    Règles solaires

    Imaginons que le patron de cette femme née en septembre 19860 lui donne un projet à terminer pour la campagne de pub à venir, elle doit le présenter le 12 octobre, soit avec Soleil sur sa Pluton. Alors que si elle cela arrivait 15 jours plus tard, elle amorcerait un projet super, avec Soleil sur sa Mars. Vous croyez que cette femme va expliquer comment à son patron qu'elle va présenter un truc décevant à la date dite, et qu'il faut décaler tout le processus à telle date (Soleil sur Mars), pour le bien de la marque, en plus ? Le patron ne va pas la prendre pour une tarée ?

    Règles solaires

    Autre exemple, cet homme a eu un retour solaire sur un amas Soleil+Pluton+Mercure, ici pendant 15 jours, du 29 septembre au 12 octobre, anéanti, démoli, vampirisé. Vous pensez qu'il a pu expliquer comment à sa femme qu'il fallait mieux qu'il utilise 10 jours de congés alors que ce ne sont pas les vacances scolaires et qu'il a besoin de les garder pour partir avec femme et gosses ? Elle allait pas appeler l'hôpital psy le plus proche, s'il lui parlait d'astrologie ? Mais ça n'a pas empêché pas sa donzelle, quand il s'est payé le retour solaire, de le faire chier, de lui gueuler dessus "mais qu'est ce qui t'arrive ???" car évidement il n'avait pas posé de vacances, était parti bosser. Et il lui a asséné, cet idiot (réalisant son retour astral) "je te l'avais dit", cela l'a encore plus l'énervé, car en plus détail du thème, Mars+Vénus sur Vénus, dont celle qu'on aime est stressée, s'énerve, nous râle dessus, car on l'a "cherché".

    Règles solaires

    Maintenant le retour vénusien, notre homme veut "rattraper le coup" de l'année stressante 2017, il désire poser ses congés avec retour vénusien, et une NL opposée Pluton rappelant son thème, il a réussi à faire que mamie garde les gosses, et n'en doutons pas, dans la chambre d'hôtel, comme dit la chanson, ce sera "je l'ai serré si fort que les draps s'en souviennent, je dormais dans son corps, bercé par ses je t'aime".

    Mais ici, vous le voyez, il a du pot que le retour vénusien arrive en pleines vacances, comme le 1er cas avait retour plutonien avec les vacances de la Toussaint. Si le retour vénusien arrive en pleine semaine, du lundi au jeudi, en pleine mi janvier, temps froid pluvieux neigeux, bon y aura toujours l'hôtel et le restau, mais à part cela, il pourra moins programmer de magie, et il aura moins de chance d'avoir mamie dispo pour aller amener et chercher puis garder les gosses, ou l'occasion de poser un congé, comme sa femme.

    Conclusion ? Notre société est folle, comprenez vous que la quasi totalité des problèmes de boulot, de couple, résulte du fait que les cycles solaires ne sont pas en adéquation avec notre société, basée sur une régularité scolaire ou professionnelle. Le ciel ne va pas se conformer à notre manière de vivre, si la boite de tel monsieur a son maximum de commandes annuelles en avril, alors que tel employé a un retour solaire sur Pluton, il sera ainsi pas du tout au niveau et en capacité de travailler alors même que la somme de travail sera maximale, mais cela, il en a quoi à foutre le Soleil ? RIEN ! 

    Dans une société heureuse, chaque employé se conformerait au ciel, ayant un planning de vie et professionnel adapté à ses retours. Mais soyons honnêtes, cette société n'a aucune chance de voir le jour dans nos sociétés capitalistes. Celui fait de l'astro et essaie au mieux de se mettre au diapason des cycles solaires tombe sur le mur des égrégores que nous avons crée, que ce soient les plannings de boulot, les plannings scolaires, et il est jugé "fou", alors que la société moderne, en fixant des cadres, est totalement décalée. Je ne peux que conseiller à ceux ayant une activité de bosser en tant qu'indépendant, mais cela n'enlève pas le calendrier scolaire des gosses, et cela, Proastro ou pas on n'y peut rien. On me traite de pessimiste, mais le principe de réalité céleste s'imposera de toute façon, on se prendra le retour solaire, quel que soit l'époque de l'année, ce n'est pas pour rien si le mot "bonheur" vient de "bon eur", c'est à dire par définition "l'augmentation permise par les astres". C'est-y pas clair ? Le "mal eur" est donc de ne pas suivre les astres, untel a une réunion importante avec Soleil sur Pluton, il va foirer son coup et un collègue ayant Soleil sur Mars va avoir une meilleure idée et lui voler la "vedette", ou unetelle va réserver des vacances en amoureux sans savoir que le Soleil sera sur leur Saturne natale, adversité à fond au lieu d'amour au programme des vacances, supeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer.

    Les anciens n'avaient certes pas de congés payés, les "repos" étaient religieux, comme le dimanche, mais comparativement, on sait qu'au moyen age, les gens travaillaient moins de jours que nous, du fait des fêtes religieuses plus nombreuses et plus longues (Paques durait 8 jours, tout comme l'ascension et la pentecôte, par ex) et de la dureté de l'hiver. Mais leur vie était déjà bien plus conforme aux astres, très peu de "temporalité"annuelle, à part les saisons et les périodes religieuses. Il n'y a que dans les tribus reculées, ou dans les régions encore composée de paysans ou de gens n'ayant pas accès aux technologies, comme à la montagne, que l'on trouve encore des sociétés conformes au ciel, mais allez dire aux gens d'abandonner leur "confort" de vie. Et en imaginant que vous vouliez partir, les sociétés de ce genre sont extrêmement "fermées", il faut être né là bas pour être accepté dans la tribu ou dans le pays, dans la quasi totalité des cas. Prenez le Bhoutan, qui dit avoir le "bonheur national brut" le plus élevé du monde. Là bas, il n'y a qu'une seule usine, une seule boite de nuit, une seule chaine de télé, 3h par jour, et une prison avec seulement 7 détenus. Oui mais voilà, ce pays ne veut pas de touristes, et pour cela, il a mis des couts exorbitants, 2000 dollars tout compris, hôtel+visites, mais vous êtes suivi par un guide qui s'assure bien que vous n'allez pas embêter les gens. Une seule française vit là bas, pour des raisons diplomatiques, donc n'imaginez pas émigrer. Ces états ou tribus ont bien compris qu'on était des malades mentaux, comme le disait si bien Krishnamurti...

    Règles solaires

    « Règles lunairesMai 2018 »

    Tags Tags : , ,