• Sagittaire (16 décembre - 15 janvier)

    Maitrises : Saturne et Uranus

    Exaltation du nœud Sud. Exil du Nord et de Pluton.

    Saturnien, le signe du sperme, de la jouissance est très lié au scorpion, archétype du phallus, dont le sagittaire a la queue. Mais la queue de l'archer n'est pas en scorpion, elle est en début capricorne, indiquant la volonté "scorpion" de muter en aigle, constellation du sommet. Il vise avec sa flèche, encore une image du sexe, le centre galactique, en début sagittaire, marquant le lieu d’où est venu la vie. Pour toutes les anciennes civilisations, "Dieu" était un phallus, qui a crée la vie par son sperme. Shiva linga-yoni (phallus et vagin), représenté par un sexe en érection, jouit, et de ce sperme est auto-crée Brahma ainsi que Vishnu. Seuls les bhoutanais vénèrent encore la plus ancienne icône de "Dieu", qui était Saturne, avant que "Satan la bite", elle fut voilée, comme dans le mythe d'Adam et Eve, leur première action après avoir mangé la pomme de la connaissance (en fait oubli) est de cacher leur sexe (cacher la vérité, vivement l'apocalypse). La "voie lactée", visible dans cette zone (et dans le ciel pour ceux qui ne vivent pas en zone polluée), c'est un nom assez explicite pour la trainée de sperme céleste, mais aussi la voie de retour à la maison, là d’où nous venons.

    Chute de Lune, c'est le retour aux origines, au karma de l'humanité. C'est le signe par excellence de Saturne, l'astre du temps, et comme personne n'est plus fort que le temps saturnien, il fut bien vite mal aimé. Ainsi, le phallus Shiva linga-yoni fut remplacé par les envahisseurs aryens par Shiva destructeur scorpion, au même niveau que Vishnu le constructeur et Brahma l'équilibre. Chez les grecs, le temps saturnien Cronos est chassé par un coup d'état de Zeus/Jupiter, car le temps mangeant tout le monde, y compris les "dieux", fils de Cronos, ils avaient peur de mourir. En tablette 9 de l'épopée, c'est justement parce qu'il a peur de mourir que Gilgamesh entame un voyage pour rencontrer l'immortel en tablette 10. De même, chez les romains, Jupiter chasse Saturne, qui fuit en Italie, attendant son heure pour provoquer un renversement nommé "saturnale". En Grèce aussi, les titans, anciens dieux saturniens, attendent leur heure pour la bataille finale dont 100% des dieux et titans périront, comme dans le mythe nordique du Ragnarok. Ce processus avait commencé chez les babyloniens, qui n'aimaient pas Enki, qui symbolisait la royauté, assimilé faussement à Saturne (ils ne connaissaient pas Neptune, vrai roi), et l'ont fait chuter au profit d'Enlil, ce cher Jupiter fan des coups d'état. Le résultat de ces mythes idéologiques, hérités de l'ère du taureau, d'essence jovienne, fut le changement de maitrise du sagittaire de Saturne à Jupiter, "Dieu" devenu provisoirement Jupiter, alors qu'il a toujours été Neptune, confondu avec Saturne.

    Signe adversaire par essence, et donc de tous les autres (si vous avez un autre signe luni-solaire, vous aurez un autre signe ami), il se met un paquet de signes à dos, à cause de la chute de Mars et de Mercure, sa parole n'est pas appréciée, il a du mal à gagner une victoire. Dans les saturniens, on doit citer comme jouisseur ce cher Depardieu, qui n'a jamais sa langue dans sa poche pour critiquer, attaquer factuellement. Nostradamus ne put que prophétiser la saturnale, par la nature de ce signe.

    Cette constellation est aussi celle des pannes sexuelles, de l'incapacité de jouir, quand le natif a Saturne en sagittaire, comme Louis 16, Kant, ou encore notre fameux Conchita Wurts. Et il est devenu le signe "démoniaque", par la présence de l'exaltation du Sud, qui incarne pour l'élite noire des trolls le faux capricorne (attentats du 11 septembre marqués par Mars+Sud exalté Sud).

    Signe uranien, révolutionnaire, du guerrier tueur, on trouve naturellement des natifs tels Staline, l’icône chassée du mausolée sacrée avec un retour de Saturne, astre des os, sur Saturne natal. Mais le tour de Lénine, Saturne en sagittaire, ne saura tarder. Le Lune en sagittaire Hitler fut un sacré tueur "adversaire". Plus près de nous, nos hommes politiques français, adversaires du peuple et destructeurs de la France ont pour beaucoup la Lune en sagittaire, ex Hollande, Valls, Cambadélis, et ils cumulent souvent hélas avec le Cancer en solaire, devenu signe de pouvoir par la confusion des tropicalistes, qui prennent des cancers pour des lions, et donc des sagittaires pour des capricornes, signe du sommet. Qu'est ce qui se passe quand on pense met des faux lions et faux capricornes au sommet ? On met des adversaires de l'humanité ou des faibles mous.

    Les révolutions de 1988-1991, marquées par Saturne et Uranus en sagittaire, ont bien symbolisé le renversement que ces astres permet, l'URSS a chuté, la Russie rebelle est retombée dans le giron du NOM provisoirement, avec Eltsine. La Russie, état saturnien faux lion et hélas vrai cancer plutonien, ne pouvait qu’être sensible à un tel cycle. Le prochain cycle saturnien en sagittaire concernera un autre état saturnien, l'Italie.

    Comme cas de révolutionnaire idéaliste rêveur, comment ne pas citer Chouard, qui croit encore qu'on peut soumettre autrement que par la force un système de constituante avec tirage au sort. Cette révolution par le robot uranien arrivera, en 2259, on a le temps saturnien.

    Signe du 9, qui rime avec œuf, c'est donc le signe de la source, du père et de la loi originelle nommée dharma. Si les gémeaux sont le signe de l’émission d'informations, le 9 est la réception de ces infos. Ainsi dans la Baghavad Gita, l'archer sagittaire Arjuna refuse de tirer la flèche de Shiva, aussi Krishna lui donne un cours sur le dharma, le fait qu'il soit obligé de tirer. Comme l'autre refuse, il recours au polymorphisme (classique chez les PAN) pour effrayer l'archer, et le pousser à tirer (un coup ?).Vous reporter à l'article du scorpion au sagittaire pour cette histoire.

    Sagittaire (16 décembre - 15 janvier)

    « Les ET, des femmes ?Saturnales, solstice d'hiver »

    Tags Tags : , , , ,